Rafales, tome 1 : Les inhumains de Stephen Desberg (Scénario), Francis Vallès (Dessin)

Rafales, tome 1 : Les inhumains de Stephen Desberg (Scénario), Francis Vallès (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Shelton, le 29 octobre 2007 (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 62 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 2 465  (depuis Novembre 2007)

Début de série fort prometteur !

Mais qui est donc ce mystérieux docteur Friedrich Bergholm ? Toute cette histoire tourne autour de ses découvertes. Les nazis lui avaient demandé d’apporter la preuve capitale et irréfutable de la supériorité des aryens… Mais, lors de ses travaux, il a découvert des éléments différents de ceux qu’il cherchait et il a été arrêté, est mort en 1943… et notre histoire, cette série Rafales, commence cinquante ans plus tard, en Bolivie, en compagnie d’un photographe grand reporter, Sébastien…
Mais si notre journaliste découvre de bien étranges signes autour de l’entreprise Waxon, force est de reconnaître que tout va s’accélérer lorsque que l’on va croiser India Allen… Terroriste, criminelle, membre d’un réseau digne de la Mafia, espionne de la CIA ou… pire ? Seb se met à sa poursuite, voudrait l’empêcher de nuire mais il ne pourra que constater les dégâts dont sera victime l’Afghanistan.
Sébastien fait aussi la connaissance d’une jeune femme, Alma. Belle, intelligente et efficace… Mais que sait-elle réellement de cette affaire ? Quels sont ses liens avec le docteur Bergholm ? Pourquoi tient-elle à gêner India Allen dans son œuvre destructrice ?
Un très bon début de récit avec de l’aventure à l’état pur. Pas étonnant de découvrir que le scénariste de cette série est tout simplement un certain Stephen Desberg créateur de la série Le sang noir et IRS, deux histoires très solidement construites.
Au dessin, ce sera Francis Vallès, vous savez… celui qui dessinait Les maîtres de l’orge sur un scénario de Jean Van Hamme. Après quelques hésitations, son graphisme s’affirme et devient de plus en plus réaliste ce qui colle parfaitement avec ce récit politico-terroriste. On reconnaît tout, on voyage beaucoup et on s’y croirait !
Les couleurs ? Oui, prenons le temps de contempler les couleurs… Ce n’est pas un banal coloriage que pourrait faire un auteur minable de seconde zone. Dès les premières planches on comprend que la couleur est là pour donner de la chair, de l’épaisseur au récit. Tout était bon, texte et dessin, mais tout devient parfait lorsque Marie-Paule Alluard joue avec sa palette de couleurs. Je dis souvent qu’elle est une des meilleures coloristes travaillant actuellement dans la bande dessinée, ce n’est pas exagéré, c’est tout simplement, la vérité ! Les scènes de nuit, assez nombreuses dans ce premier tome, sont tout simplement, exceptionnelles…
Alors, disons le franchement, dans le genre grande aventure, espionnage et complexité politico-financière, cette série est excellente et elle rivalise, sans aucun doute avec Largo Winch, IRS, XIII, Lady S et autre Alpha… Qu’on se le dise et qu’on aille tester !
Pour ceux qui préfèrent le doux romantisme, les belles histoires d’amour et les scènes bucoliques, je vous conseille de vous abstenir…
Moi, j’ai beaucoup aimé et je vous conseille cette série avec détermination et conviction.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Rafales

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Rafales, tome 1 : Les inhumains

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Rafales, tome 1 : Les inhumains".