L'Horloge temporelle de Alfred Elton Van Vogt

L'Horloge temporelle de Alfred Elton Van Vogt

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Jeudi Noir, le 15 août 2007 (Montady, Inscrit le 14 août 2007, 49 ans)
La note : 2 étoiles
Visites : 3 452  (depuis Novembre 2007)

Résumé / Mon avis

L'Horloge temporelle ("The timed clock" - 1972)

Van Vogh Alfred Elton
Editions "J'ai Lu"
190 pages
Prix (épuisé)
Acheté d'occasion 3€38
Commencé le 8 mai 2007
Terminé le 9 mai 2007

Il s'agit d'un recueil de nouvelles :

L'horloge Temporelle ("The timed clock")
Chute libre ("Death talk")
La condition masculine ("The male condition")
Le rat et le serpent ("The rat and the snake")
Ersazt éternel ("Ersatz eternal")
L'aveu ("The confession")
Les sacrifiés ("The expendables")
Le lancement d'Appollo XVII - Article ("The launch ok Apollo XVII" - Article)
Dialectes ("Pendulum")


Les Histoires

L'Horloge Temporelle

Réunis avec quelques amis pour attendre le nouvel an 1971, Terry Maynard aux côtés de sa femme Joan entreprend de raconter ses deux mariages, un en 1905 et l'autre en 1965. Certains amis connaissant l'histoire quittent la pièce.
Terry explique que la vieille horloge dans le vestibule est une machine a voyager dans le temps. Son balancier est gradué de 1840 à 1870.
Enfant, Terry s’était caché dans l'horloge et avait monté le poids au niveau de 1891 ; il s'était retrouvé dans la maison de ses arrières grands-parents alors que son propre grand-père avait son âge.
Revenu à son époque, il n'avait plus tenté l'expérience avant l'âge adulte, en 1966 où il décidait de remonter en 1904. Il y rencontre Marietta, une jeune fille accompagnée de sa mère qui lui disent être content de le voir revenu pour l'enterrement de sa mère... Terry comprend qu'elles parlent en fait de son arrière grand-mère.. Revenu en 1966, il découvre le journal intime de son grand-père dans une cache de l'horloge. Surprise ! Il y relate exactement sa rencontre avec Marietta ! Plus loin il parle même de l'enterrement de sa mère où il revoit la jeune fille.
Terry décide d'assister à cet enterrement. Horreur ! Il y est le seul Maynard présent. Il est à présent certain que son grand-père n'est autre que lui-même et se doit d'épouser Marietta qui devait être sa grand-mère, sous peine de prendre le risque de ne jamais exister.
Ceci fait, il s'enfuit pour retrouver son temps et reprendre le cours normal de sa vie, dès qu'il est sûr que la jeune fille se trouve enceinte.
En 1970, il rencontre une jeune femme qui l'épouse. Et au moment de passer le seuil de leur maison, elle lui annonce qu'elle est enceinte avant de le gifler....
Interloqué, Terry réalise qu'il vient d'épouser à nouveau Marietta qui l'a suivi en 1966 et s'est habillée et maquillée à la mode des années 60, non sans avoir pris le nom de jeune fille de sa mère, Joan Craig...
A ce moment du récit, Joan demande aux invités de l'excuser car elle doit aller nourrir le bébé... Les invités comprennent que le bébé en question est le grand-père de Terry, resté au début du siècle ! Il est minuit trois, en 1971 donc, quand un invité se rappelle que le balancier n'est gradué que jusqu'en 1970... Après avoir fouillé l'étage force est de constater que Joan a disparu... Redescendant, les invités croisent ceux qui avaient déjà entendu l'histoire... L'un d'entre eux leur dit que lors de la dernière version qu'il avait entendue, le balancier n'était gradué que jusqu'en 1968... Les Maynard sont un couple hors du commun...

Mon Avis sur cette nouvelle

C'est le thème classique du voyage dans le temps ; le paradoxe. Ce thème est ici poussée jusqu'au l'absurde avec beaucoup d'humour. J'ai aimé.


Chute Libre


La Terre a connu une grave guerre qui l'a ravagée. Dans le ciel, 138 stations en orbite géostationnaires (les "Linds"), petits royaumes préservés propriété d'un "officier". La caste des "officier" est très solidaire et règne sans partage sur les techniciens et le monde des "rampants", restés sur le sol de la planète. Chaque officier possède un harem.
Price, un technicien, est furieux contre Vrain qui commande le Lind sur lequel il travaille car sa femme couche avec lui ! Il se dispute avec Vrain, lequel le jette par dessus-bord.
Price, avant de provoquer la dispute, avait pris soin de s'arrimer à un cordon de saut spatial.
Vrain tente alors de le récupérer en vol mais comme Price refuse, il décide de l'éliminer. Ce qu'il ne savait pas, c'est que Price avait contacté le Commandant d'un Lind concurrent et fomenté une embuscade. Mais au moment ou les deux commandants allaient se combattre, ils sont tués par leurs techniciens restés à bord.
Price fait en partie d'un complot visant à détruire tous les maîtres des Linds... C'étaient les 2 premiers à être accrochés à un son tableau de chasse.

Mon Avis sur cette nouvelle

Je dois dire que j'ai eu beaucoup de mal à comprendre cette nouvelle. Elle ne m'a pas diverti du tout.


La condition masculine

Les humains sont entré en contact il y a plusieurs années avec les "Tinkers", une race extra-terrestre qui a la particularité de n'être visible que par les femmes. Grâce à un traitement de l'eau, l'humanité a réussi a éliminer la colère de son comportement. Les psychologues ont écrit une encyclopédie du comportement humain mais hélas, un portrait psychologique manque ; celui du violeur. Il n'y a pas eu de viols depuis 38 ans. Arthur Jono, un chercheur, propose à sa collaboratrice Lasia de tenter l'expérience, avec lui dans le rôle du violeur et elle dans celui de la victime. Il est convenu qu'une fois l'acte accompli, le jeune Dr Toh ferait ensuite l'amour avec Lasia afin d'avoir un élément de comparaison.
Lasia va rencontrer le femme de Jono et lui propose de prendre se place, ce qu'elle accepte. L'expérience se passe comme prévu mais Mme Jono est retrouvée étranglée. En fait, il s'avère que c'est un "Tinker" présent dans la chambre qui l'a tuée en état de légitime défense car Mme Jono avait réalisé que son mari semblait prendre beaucoup plus de plaisir en pensant qu'elle était Lasia plutôt qu'avec elle. Dans sa rage, elle avait cherché à se venger, considérant le "Tinker" comme un objet...

Mon Avis sur cette nouvelle

Comme la nouvelle précédente, j'ai eu du mal à suivre. Elle ne m'a pas diverti.


Le rat et le serpent


En pleine 3ème guerre mondiale, Mark Gray ne trouve plus de rats pour nourrir son python. Entendre les cris de ces bêtes se faisant dévorer est son seul plaisir. Il remarque la présence d'un labo de recherche possédant des milliers de rats mais se fait refouler quand il leur demande de le fournir en rats.
Les chercheurs travaillent pour le gouvernement à la mise au point d'une nouvelle arme. N'ayant pas l'autorisation de faire des expériences sur des prisonniers de guerre, ils laissent le labo ouvert sachant que Mark Gray viendra certainement voler des rats.
Leur plan fonctionne à merveille ; Gray est contaminé.
Quand il se réveille, il a la taille d'un rat et se retrouve face à son python, ce qui lui permet d'éprouver en direct les sensations qui le font planer depuis des années.

Mon Avis sur cette nouvelle

Nouvelle courte et percutante (4 pages...) avec une chute brutale et inattendue ; à ne pas RAT-er....


Ersatz éternel


Lors d'un naufrage, réfugiée dans la capsule de secours de leur vaisseau, trois astronautes abordent une planète qu'ils croyaient désertique. Quand Grayson part à la recherche de Malkins, parti en exploration, il laisse Hart inconscient en lui promettant de revenir. Mais au dehors, il trouve un monde tout à fait similaire à la Terre qu'ils ont quitté. En fait, il constate qu'il voit les gens vivre autour de lui, passer et mourir sans lui-même vieillir. C'est alors qu'il retrouve le premier astronaute qui fait le même constat ; ils semblent éternels, tout en étant des illusions, et ne savent pas à quoi ou à qui ils doivent cela. Ils se proposent de se retrouver tous les ans dans un café pour faire le point, quitte à le faire pendant un million d'années.

Mon Avis sur cette nouvelle

Là encore, une nouvelle courte (6 pages) qui nous laisse en plein suspens... Pour un million d'années ?..


L'aveu

Mariott dernier d'une grande famille de propriétaires se sent mal au lendemain d'un spectacle d'hypnose auquel il a participé. Quand il demande après Judith qui est la femme qu'il aime même si elle n'est pas de son milieu, chacun le regarde étrangement et élude la question.
En revenant chez lui, Mariott se retrouve dans la peau d'un vieillard avec Judith, sa femme, à ses côtés. Il cherche a vérifier si elle a une cicatrice au niveau du cœur, mais tel n'est pas le cas. Lorsque cette hallucination prend fin, il décide de retrouver l'hypnotiseur qui l'a fait participer à ses expériences sur scène. Celui-ci donne aucune explication à son mal-être et lui propose de lui implanter une suggestion post-hypnotique afin que, de retour chez lui, il voit exactement ce qui s'est passé pour Judith.
Lorsque Mariotte pousse la grille de sa maison, il voit un homme au dessus du corps de Judith, avec une lame dans le cœur. L'homme avait voulu abuser d'elle et elle s'était suicidée.
Après s'être battu avec l'homme, ce dernier lui dit qu'il ne peut le libérer de cet univers alternatif alors qu'il était resté pour cela.
Une fois l'homme enfui, Mariott rentre chez lui et rencontre Judith, son épouse...


Mon Avis sur cette nouvelle

Très honnêtement, j'ai rien compris....


Les sacrifiés

Voici plusieurs génération qu'un vaisseau de peuplement est parti à la rencontre des habitants d'Alta III. Lesbee est le dernier descendant du premier commandant du vaisseau et un opposant à Browne, le commandant actuel, dont la famille a toujours jalousé celle de Lesbee.
Arrivés à destination, Browne trouve l'occasion de décapiter le mouvement de résistance qui voudrait le renverser en envoyant Lesbee et ses partisans à bord d'une navette qui doit prendre contact avec Alta III, sachant que cet équipage devra se considérer comme sacrifié.
La navette est interceptée et des extra-terrestre pénètrent à bord. Lesbee constate qu'ils sont télépathes mais que si lui peut les "entendre", l'inverse n'est pas vrai. Les nouveaux venus se comportent étrangement ; les terriens comprennent qu'ils sont eux aussi des "sacrifiés", les capturent, et négocient leur retour à bord du vaisseau.
Une fois revenus, l'extra-terrestre s'échappe alors que Browne et Lesbee s'entendent pour organiser des élections pour le poste de Commandant. Lesbee fait alors mettre le vaisseau en accélération maximale, parvient à maîtriser Browne et prend le pouvoir qu'il n'est pas prêt de lâcher pour des élections...


Mon Avis sur cette nouvelle



Je dois dire, là encore, que je n'ai pas tout compris. Même en relisant, je n'ai pas compris pourquoi tout d'un coup le vaisseau est capable d'approcher la vitesse lumière. Je n'ai pas compris le rôle de l'extra-terrestre là-dedans si tant est qu'il en ait eu un... Je reste sur une impression désagréable....


Le lancement d'Appollo XVII (Article)

L'écrivain nous raconte le lancement auquel il a assisté.

Mon Avis sur cet article

Bon, c'est du reportage. Rien à dire ; j'ai lu en diagonale...


Dialectes

A bord de l'USS Menasco, John Hudman participe à un projet qui consiste a envoyer de l'eau de mer réchauffée en surface sur le plateau marin à 4 kilomètres de profondeur afin que la vie s'y développe et, à terme, puisse produire de la nourriture. Hudman est alors frappé d'un malaise et est transporté à terre. Sortant de chez le médecin, il est entouré par des être étranges aux yeux violets qui parlent un anglais très approximatifs.
Il s'agit de représentants d'une ancienne civilisation engloutie que les travaux du Menasco ont "réveillés". Ils considèrent John comme un "catalyseur" grâce à qui 8 milliards de leurs concitoyens vont remonter à la surface, en paix, et avec pour but de leur apprendre la vraie langue universelle.
Cette promesse se réalise très vite et ces nouveaux venus s'installent dans le monde, apprenant tous les dialectes et langues de la Terre et apprenant aux humains, en retour, la langue universelle.
Mais les humains n'apprécient pas cette invasion et ourdissent un complot pour éliminer Hudman. Mais ses nouveaux amis le sauvent en plissant le temps et en l'envoyant à des millions d'années dans le passé retrouver leur ville d'origine avant qu'elle ne soit engloutie dans l'océan.


Mon Avis sur cette nouvelle


Le suspens est intéressant ; qui sont ses êtres, quelles sont leurs intentions. On s'interroge aussi sur la diversité des langues de notre planète et la possible existence d'une langue commune, passée ou à venir...


Mon avis sur le livre entier


Je crois que ce livre va aller caler un meuble bancal dans mon bureau. Il m'a donné la désagréable impression qu'ont été rassemblés là des vieux trucs laissés dans le tiroir d'un auteur qui a eu du succès histoire de faire un peu d'argent...
Cuisiner "les restes" peut donner un bon repas... Mais là, ça fait trop mauvaise cantine... Je ne vous conseille pas ce livre !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: L'Horloge temporelle

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'Horloge temporelle".