Les voies de l'ombre, tome 1 : Prédation de Jérôme Camut, Nathalie Hug

Les voies de l'ombre, tome 1 : Prédation de Jérôme Camut, Nathalie Hug

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers , Littérature => Francophone

Critiqué par Marc Florian, le 17 juillet 2007 (Inscrit le 9 mai 2007, 50 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 16 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (122ème position).
Visites : 7 780  (depuis Novembre 2007)

Magistral. Un must !

Synopsis de l'éditeur :

Un cadavre nu est découvert dans une friche industrielle, la main droite déchiquetée. Un homme se tire une balle en pleine tête, dans un centre commercial bondé. Un jeune père dressé comme un chien est torturé sans relâche au fond d'un cachot sans porte ni fenêtre. Aucune piste, aucun lien, aucun mobile... Qui sont ces hommes ? Pourquoi ont-ils été choisis ? Pour quelle mise à mort aberrante ? Une nouvelle race de psychopathes est à l'œuvre. Un prédateur imprévisible et monstrueux. Sa traque macabre a déjà commencé.

Après avoir renouvelé le fantastique avec sa série culte Malhorne, Jérôme Camut insuffle brutalement au thriller une puissance et une efficacité nouvelles. Ecrit à quatre mains avec Nathalie Hug, Prédation entrouvre la porte d'un univers imprévisible et angoissant, " Les voies de l'ombre", étrangement en prise avec les faits divers les plus choquants qui traumatisent depuis peu nos sociétés.

Mon avis :



Un livre époustouflant, extraordinaire. Sans doute le meilleur thriller que j’aie lu jusqu’à présent.

Kurz a trouvé un système imparable pour obliger ses ‘esclaves’ à accomplir les forfaits qu’il souhaite : les kidnapper avec un être qui leur est cher. Il peut ensuite les entraîner à loisir : ils feront tout ce qu’il veut afin de protéger l’autre, puis devront retourner docilement ‘à la niche’. Pourtant, il doit bien y avoir une faille dans son système. Le policier Rufus Baudenuit, ours solitaire de 51 ans, mettra tout en œuvre pour la trouver. Y parviendra-t-il ? Pas évident car Kurtz pense à tout…

Ce roman vous plonge d’emblée au cœur de l’action et ne vous laisse pas le moindre répit. Les deux coauteurs déploient une ingéniosité que j’ai encore rarement vue pour vous ménager des rebondissements à couper le souffle et vous perdre peu à peu dans une atmosphère toujours plus oppressante. Vous imaginez le pire ? Ils vont plus loin et vous offrent des personnages à la personnalité complexe et profondément (in)humaine. Attendez-vous à des surprises.

Ce roman parvient à nous attacher aux personnages et nous confronte à l’inconcevable. Il vous tiendra en haleine de la première à la dernière page. Et même après. La version Poche comprend un extrait de ‘Stigmate’, la suite de ‘Prédation’, et diffuse immédiatement un suspense oppressant.



En conclusion, je dirais que Prédation est un thriller haletant, oppressant et admirablement construit aux rebondissements vraiment inattendus, qui nous plonge au coeur de la folie la plus machiavélique.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Les voies de l'ombre

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Machiavel, sors de ce corps !

7 étoiles

Critique de Millepages (Bruxelles, Inscrit le 26 mai 2010, 60 ans) - 5 septembre 2015

Un cadavre nu est découvert dans une friche industrielle. L'inspecteur Rufus Baudenuit, un vieux briscard qui a tout connu en matière d'énigmes criminelles et sa jeune et pétillante collègue Cécile Herzog mènent l'enquête.

Un parallèle est fait avec d'autres morts violentes dont les victimes partagent certaines caractéristiques similaires à celles du cadavre de la friche : idéogramme chinois sur le ventre, main déchiquetée....
Tout aussi étrange : il s'agit d'hommes jeunes récemment mariés dont les épouses sont portées disparues !!!

Pendant ce temps, un homme est devenu le joujou d'un génie malfaisant qui le tient par ce qu'il a de plus cher et qui se sert de lui pour des missions à risque.
Rufus se rend bientôt compte que de nombreuses personnes vivent un vrai calvaire sous le joug de ce prédateur sadique et aussi insaisissable qu'une anguille.
Il veut tout faire pour les sortir de l'enfer mais il a beau essayer de cerner le personnage, l'enquête progresse très difficilement au désespoir d'un inspecteur également touché par un drame très personnel.

On se laisse facilement happer par le fil de cette histoire angoissante et dramatique et les auteurs ont su développer chez le lecteur une vraie empathie pour les personnages en proie au démon.

une trilogie à couper le souffle

10 étoiles

Critique de Jusquauboutdelanuit (, Inscrite le 29 septembre 2014, 30 ans) - 10 octobre 2014

Si le mal avait un nom, il porterait sans nul doute celui du psychopathe de cette trilogie noire et sombre, écrite à 4 mains; écriture fluide, perversité à toutes les pages, on croit que le pire a eu lieu mais non, le mal est mis dehors par la porte et rentre par la fenêtre; transformés en animaux de laboratoire au sadisme de ce manipulateur narcissique, les hommes perdent toute dignité et se plient comme de bons "chiens", terme affectueux pour nommer ses victimes. trois tomes inégaux sur la fin mais un must pour les amateurs comme moi du genre.

Très, très fort

10 étoiles

Critique de Warrel62 (, Inscrit le 30 mars 2013, 49 ans) - 31 mars 2013

Je suis tombé par hasard sur ce livre à la bibliothèque. Je m'attendais à un polar de plus, comme beaucoup, vite lu, vite oublié, surtout avec ce titre pas très glamour. Et là, incroyable, une vraie déflagration, aussitôt rentré dans mon "top 10" du genre, entre Dix petits nègres et Les rivières pourpres (le livre, pas la pâle copie filmée). Un vrai "méchant" n'est pas forcément la garantie d'un bon polar, mais force est de constater que ce binôme d'auteurs a réussi le tour de force de créer un personnage aussi puissant qu'Hannibal le cannibale, et que le scénario est particulièrement excellent. Impossible de lâcher le livre pendant les 200 dernières pages. Vraiment très au dessus du lot.

J'aime l'odeur du napalm au matin

6 étoiles

Critique de Ndeprez (, Inscrit le 22 décembre 2011, 43 ans) - 2 février 2013

J'ai fait une erreur... lorsqu'on m'a prêté ce livre je suis allé voir sur CL les titres des critiques eclairs afin de voir un peu "le niveau", je trouvai la couverture un peu "cheap" et je n'avais jamais entendu parler de ces auteurs Français.
Du coup je m'attendais à bien mieux
L'histoire est perverse à souhait, les thèses de Machiavel passent pour le manuel du scoutisme à côté.
Les rebondissements arrivent à point nommé et il n'y a pas trop d'invraisemblances (hormis la perversité de l'histoire en elle-même).
Et pourtant... je suis resté sur ma faim , 560 pages que j'ai mis une semaine à lire alors que d'habitude un polar de cette taille fait 3 jours. Je vais toutefois demander à emprunter les 2 derniers volumes car celui-ci se termine par un vrai suspense , que , sans aucune mégalomanie, on pouvait voir aisément venir.
Bref ...encore 1000 pages à lire. Je ne sais si je dois me réjouir ou le déplorer.

Un criminel machiavélique et insaisissable.

9 étoiles

Critique de Fabian (, Inscrit le 28 septembre 2011, 38 ans) - 14 décembre 2012

Prédation est un roman sombre. Des hommes séquestrés et dressés comme des chiens sont forcés à obéir à un ravisseur tordu. Les obligeant à accomplir des missions dangereuses. Les tenant moralement et physiquement en prenant en otage leurs femmes et leurs enfants.
Rufus, un inspecteur quinquagénaire, alcoolique, emphatique et en pleine rupture sentimentale se charge de l'enquête.
On navigue entre plusieurs situations;
un flashback sur l'enfance et vie de jeune adulte tourmenté et cruel du ravisseur.
L'évasion des enfants pris en otage.
L'enquête et la vie affective de l'inspecteur.
Puis la séquestration de Andréas, une victime qui se bat pour revoir sa fille.
Un roman détonant, au scénario impeccable et bien ficelé. On est littéralement happé par l'histoire. Comment un homme aussi tordu peut être aussi ingénieux ?
On espère tout au long du livre que Andréas retrouve sa fille. L'inspecteur Rufus, ce personnage de vieux ours et fort sympathique, on est pris d'amitié en le suivant dans cette enquête.
J'ai beaucoup apprécié ce livre, je pense me procurer la suite rapidement.

Purement excellent!

10 étoiles

Critique de Vertigineux (, Inscrit le 11 février 2011, 58 ans) - 19 octobre 2011

Je viens de finir cet excellent bouquin. Je ne m'attarderai pas sur le scénario génial concocté par les 2 auteurs de ce véritable chef d'oeuvre du roman noir.
Bref, si vous êtes friands de policiers, d'histoire de sérial killer ou d'enquêtes policières, alors n'ayez pas l'ombre d'une hésitation, plongez vous dans la lecture de "Prédation".
Personnellement, je me languis déjà d'attaquer "Stigmate", le second tome des Voies de l'Ombre.
A bons entendeurs...

Un thriller digne des meilleurs du genre

8 étoiles

Critique de Amnezik (Noumea, Inscrit le 26 décembre 2006, 51 ans) - 14 août 2011

Découverte tardive de ce thriller qui a pourtant déjà fait couler beaucoup d'encre et quelle claque ! Rien à redire tout frôle la perfection...
Une intrigue machiavélique parfaitement entretenue. Certes on ne se pose pas longtemps la question de savoir qui se cache derrière ce fameux Kurtz mais là n'est pas le point fort du roman, le truc c'est de savoir quand et comment son implacable mécanique va dérailler. En admettant seulement qu'elle puisse dérailler un jour tant Kurtz semble avoir prévu jusqu'au moindre détail.
La fin nous laisse sur notre faim et je vais donc de ce pas enchaîner avec Stigmate, le second opus de cette trilogie digne des plus grands thrillers...

Excellent thriller francais

10 étoiles

Critique de Hiroo (, Inscrit le 18 février 2011, 45 ans) - 23 février 2011

Ce livre est une merveille, il se lit très facilement, du très grand suspense, impossible à lâcher jusqu'à la dernière page.

Ca fait froid dans le dos!

8 étoiles

Critique de Chris (Bruxelles, Inscrite le 30 décembre 2003, 45 ans) - 28 juin 2010

Franchement, ce livre fait froid dans le dos ... Imaginer un instant qu'on puisse se faire enlever puis être entraîné comme un soldat et évoluant dans les "scores" "(ou plutôt dans les couleurs), brrrrr!

Kurt a un dédoublement de la personnalité et joue plusieurs personnages, qui est-il vraiment? Vite, je commence le volume 2 pour savoir quels genres de 'surprises' Kurt nous réserve encore et quel piège machiavélique il a imaginé.

Un excellent thriller qui, je l'espère, ne se base pas sur des faits réels!

Premier volet bien ficelé

9 étoiles

Critique de Ayor (, Inscrit le 31 janvier 2005, 47 ans) - 23 août 2009

Ce premier tome d'une trilogie, qui sur le quatrième de couverture parait alléchant, est une belle réussite avec un suspense efficace du début à la fin, un scénario qui tient la route et des rebondissements excellents. Seuls les personnages sont quelque peu caricaturés, avec d'un côté un flic vieillissant bien évidemment seul dans la vie, un peu grognon mais efficace, et de l'autre un psychopathe, à l'enfance naturellement perturbée, et complètement dérangé (le terme est franchement faible). Les chapitres s'alternent régulièrement au gré des péripéties des différents protagonistes, et impriment un rythme profitable à ce thriller.


Rufus Baudenuit, la cinquantaine bien sonnée et flic à la brigade criminelle de Paris, se retrouve sur une affaire de cadavre nu découvert dans une friche industrielle.
Andréas Darblay se réveille difficilement dans une pièce dont il ne reconnait rien. Rapidement il se rend compte qu'il est retenu contre son gré, et que sa vie ainsi que celle de sa petite fille Clara, dont il n'a aucune nouvelle, sont entre les mains d'un psychopathe totalement ravagé. Sa seule option reste l'obéissance absolue et aveugle.
Voici donc le point de départ de ce thriller à l'ambiance bien sordide, et dont on se délecte avec grand plaisir. Vivement la lecture du deuxième tome.

La claque !

10 étoiles

Critique de Manumanu55 (Bruxelles, Inscrit le 17 février 2005, 40 ans) - 28 juillet 2009

Thriller énormissime ! Haletant, inlâchable, imprévisible. Du grand stress ! L’esclavagisme est remis au goût du XXIème siècle. Cette trame est vraiment du grand art. Si on aime les thrillers, on aime Prédation.
Et en plus, c’est une trilogie, ça continue !!!!!

exaltant

10 étoiles

Critique de Madame Charlotte (Argelès sur mer, Inscrite le 30 octobre 2008, 43 ans) - 30 octobre 2008

Prédation est le premier volume d’une trilogie intitulée Les voies de l’ombre. Jérôme Camut est l’auteur de la tétralogie Malhorne, et Nathalie Hug, sa moitié, s’est jointe à lui pour pondre cet abomifreuse trilogie. Je viens de terminer le premier volume et je me fais violence pour ne pas me jeter immédiatement sur la suite, je fais le gros effort de venir d’abord vous parler de Prédation.

Je ne suis pas rentrée tout de suite dans l’histoire, car elle se déroule sur 4 niveaux. Le présent, dans 3 lieux différents, et le passé. Du coup on s’impatiente, mais assez vite la sauce prend, de plus en plus, et on ne peut plus lâcher le livre. Redoutable ! On tremble pour le cas du jeune père séquestré, pour sa fille retenue au loin, on s’énerve pour ce flic pas encore remis d’une rupture, on se passionne pour les méthodes de dressage du méchant.

Si le personnage du flic vieillissant abandonné par la femme de sa vie reste un poncif, tout le reste ne manque pas d’originalité, et de cruauté. Il m’est difficile d’en dire plus sans trop en dévoiler, je me contenterai donc de vous conseiller cette lecture si vous êtes amateurs de thrillers et de tueurs hallucinés, car malgré quelques invraisemblances et grosses ficelles, celles-ci sont vite occultées par l’ensemble et le récit bien rythmé.

Très prenant!

8 étoiles

Critique de Lilcassie (, Inscrite le 3 août 2008, 39 ans) - 24 août 2008

Les avis sur ce livre étaient bons... j'ai testé et ... approuvé! On est de suite dans l'action ce qui est toujours agréable. Ensuite, on est pris dans une intrigue originale et de plus en plus prenante au fil des pages. Je conseille à mon tour!

Splendide, j'en veux encore

10 étoiles

Critique de LesieG (CANTARON, Inscrite le 20 avril 2005, 52 ans) - 15 juillet 2008

Difficile de rajouter quoi que ce soit aux critiques précédentes hormis le fait que ce roman est cru, il ne fait pas dans le politiquement correct ou le tout public, il est à prendre en l'état.
J'ai d'ailleurs eu beaucoup de mal à choisir autre chose à lire après un tel plongeon dans l'horreur. J'attend de recevoir la suite avec impatience.
Je classe sans complexe les deux auteurs, qui sont d'ailleurs très très sympathiques, au niveau de Preston et Child dont je suis fana quand ils écrivent ensemble.

Haletant

9 étoiles

Critique de Loic3544 (Liffré (35), Inscrit le 1 décembre 2007, 41 ans) - 20 mars 2008

Comme le dit la critique, Prédation ne vous laisse aucun répit. L'enquête est mené tambour battant d'un coté, pendant que, de l'autre, on nous décrit l'enfer vécu par l'une des victimes de Kurtz. Les allers-retours incessants entre ces deux points de vue maintiennent le suspense à son comble. Contrairement à Grangé, qui met en place une intrigue jusqu'à une apothéose insoupçonnée, ici, le dénouement n'est pas incroyable mais les auteurs nous tiennent en haleine en jouant avec la vie des héros. C'est magistralement écrit pour que le suspense reste présent jusqu'à la dernière page. Il n'y a pas de surprise à proprement parler, mais on ne sait jamais si le héros va s'en sortir ou pas et c'est ce qui fait tout le sel de ce roman incroyable. Plus que 3 mois avant la sortie en poche de la suite, je l'achèterais tout de suite. Vraiment un excellent thriller.
Je retire juste une demi-étoile, parce que j'adore les dénouements incroyables et que ce n'est pas le cas ici. Le roman ne m'a pas surpris, donc pas de 5 étoiles, mais il m'a complètement happé, donc 4.5.

Forums: Les voies de l'ombre, tome 1 : Prédation

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les voies de l'ombre, tome 1 : Prédation".