Mort en terre étrangère de Donna Leon

Mort en terre étrangère de Donna Leon
( Death in a strange country)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Sahkti, le 21 juin 2007 (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 45 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (21 757ème position).
Visites : 2 962  (depuis Novembre 2007)

Italie côté face

Un militaire américain de la base de Vicence est retrouvé assassiné à Venise. Sa collègue semble très affectée par cette disparition et Brunetti, chargé de l'enquête, y décèle même de la terreur. Peu de temps après, un cambriolage ressemblant fort à une magouille à l'assurance a lieu chez un des gros pontes de la ville. Brunetti découvre rapidement des similitudes entre les deux affaires et met un point d'honneur à démêler tous les fils de l'histoire, car il y a un second meurtre déguisé en accident et il met le doigt dans l'engrenage d'un odieux trafic qui implique le gouvernement italien, les autorités américaines, la mafia et même... son beau-père!

Une bonne enquête qui, et j'ai apprécié cela, ne se termine pas par un happy end ou de bonnes résolutions. Fatalisme et réalisme prennent le dessus et c'est très bien, ça apporte une touche supplémentaire de crédibilité à l'ensemble. C'est la seconde enquête de la série "Brunetti" et la personnalité du commissaire prend déjà une belle place, avec qualité et humanité.
Donna Leon en profite pour peindre un portrait au vitriol d'une Italie corrompue et d'une classe politique se courbant perpétuellement devant les intérêts mafieux et financiers.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Mort en terre étrangère [Texte imprimé], roman Donna Leon trad. de l'anglais par William Olivier Desmond
    de Leon, Donna Desmond, William Olivier (Traducteur)
    Seuil / Points (Paris).
    ISBN : 9782020340380 ; EUR 7,00 ; 02/10/1998 ; 308 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Le deuxième

7 étoiles

Critique de Aaro-Benjamin G. (Montréal, Inscrit le 11 décembre 2003, 50 ans) - 18 juin 2011

L'écriture est plus maîtrisée dans les romans suivants de la série. Cependant, il est toujours intéressant de lire la manière dont Leon professe son amour de Venise à travers ce personnage de commissaire attachant. L'intrigue que l'on croyait un simple meurtre bifurque au milieu du livre et selon moi se perd dans les méandres de la corruption Italienne. Mais voilà peut-être était-ce justement le but.

Forums: Mort en terre étrangère

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Mort en terre étrangère".