Leela de Hari Kunzru

Leela de Hari Kunzru
( Transmission)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Septularisen, le 14 mai 2007 (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 51 ans)
La note : 4 étoiles
Visites : 2 356  (depuis Novembre 2007)

DÉCEPTION

"Leela" est le second roman du jeune romancier anglo-indien Hari KUNZRU, considéré comme un des plus brillants jeunes auteurs britanniques actuels.

Il est vrai que l'histoire de "Leela" a à première vue de quoi séduire.
Arjun Mehta, jeune et brillant informaticien indien, voit son vœu le plus cher se transformer en réalité, il est recruté par une start-up californienne pour aller travailler aux Etats-Unis…
Il doit toutefois vite déchanter, traité presque comme un esclave, corvéable et serviable à merci, "parqué" dans une maison à attendre et à ne rien faire, par son employeur, qui loue ses services à d'autres sociétés selon les besoins.
Il voit enfin le bout du tunnel quand il est recruté par la société Virugenix spécialisée dans la traque et la destruction des virus informatiques.
Enfin heureux, et croyant toucher au but, il a un bref flirt avec une de ses collègues, mais le destin bascule de nouveau contre lui.
Licencié suite à une compression de personnel, il n'accepte pas cette décision, d'autant plus que sans contrat de travail il doit retourner dans son pays d'origine.
Plus par dépit et pour prouver ses compétences à ses employeurs, que par désir de vengeance, il met alors au point et diffuse sur le net un virus informatique d'un nouveau genre, jamais vu, très vite baptisé "Leela" (d'où le titre du livre), du nom de sa star bollywoodienne préférée, Leela Zahir (un extrait d'un film de l'actrice,- la montrant en train de danser-, apparaît chaque fois qu'un ordinateur est contaminé).
Le virus informatique se révèle très vite être très redoutable, des milliers de disques durs partout dans le monde sont complètement effacés…

"Leela" pourrait être un roman intéressant, inventif, et plein de rebondissements… Mais… non!
L'histoire (pourtant bénéficiant d'une idée originale) est traitée n'importe comment, des digressions intervenant tout le temps et pour la compliquer encore, de nombreux personnages (la plupart secondaires et sans aucun intérêt pour la suite de l'histoire) sortent d'on ne sait où et on a un mal fou à comprendre qui est qui…

Une histoire plus rythmée, plus linéaire, et moins saccadée, avec plus de rebondissements, où on suivrait avant tout le héros du roman et ensuite les personnages secondaires et non pas le contraire (au point où par moments on se demande qui est le personnage principal du récit) aurait été la bienvenue.

Le roman se perd, dans des discussions sans fin, entre les personnages secondaires, discussions dont on ne comprend ni la finalité, ni l'intérêt dans la trame du roman. L'auteur pourrait faire moins de "fioritures", et aller mieux et plus vite vers l'essentiel. Enfin la fin du roman, ("téléphonée" bien avant d'ailleurs) est littéralement "capillotractée" et relève de la science-fiction.

J'ai été très déçu par ce roman qui aurait pu, sans problèmes, faire 100 pages de moins, sans rien perdre de l'intrigue et en aurait grandement facilité la lecture!

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Leela

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Leela".