Spirou et Fantasio, tome 24 : Tembo Tabou de Greg (Scénario), André Franquin (Dessin), Roba (Dessin)

Spirou et Fantasio, tome 24 : Tembo Tabou de Greg (Scénario), André Franquin (Dessin), Roba (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Shelton, le 8 mai 2007 (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 63 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (36 068ème position).
Visites : 4 123  (depuis Novembre 2007)

Un éléphant rouge ? Non ?

Cet album des aventures de Spirou et Fantasio vient se positionner après une série d’albums de la reprise de la série par Jean-Claude Fournier. Mais, en fait c’est un mélange assez hétéroclite composé d’une histoire assez longue, Tembo Tabou, sur un scénario de Greg, des dessins de Roba et Franquin, puis une petite chasse au Marsupilami imaginée et dessinée par André Franquin mais avec quelques décors de Will, enfin, quelques gags avec Spirou, le Marsupilami et, même, Gaston (au moins sa voiture)… Du coup, ça ne donne pas l’impression d’un travail complet et l’album ne se lit pas de la même façon…

La première histoire qui se déroule chez les Pygmées, nous propose une intrigue mystérieuse avec des éléphants qui n’ont pas la bonne couleur puisqu’ils sont presque rouges. Mais, pourquoi ? Qui cherche à faire peur aux Pygmées ? Spirou et Fantasio vont avoir à mener une enquête assez banale mais qui permettra aux auteurs de nous livrer quelques scènes réussies comme l’attaque des fourmis carnivores et destructrices, attaque stoppée par le Marsupilami qui démontre, ainsi, qu’il est aussi un fourmilier très puissant… Nous garderons, aussi, en mémoire ces plantes carnivores qui ressemblent plus à des animaux qu’à des dignes représentantes du monde végétal… Mais qu’importe la vérité, puisque ça fonctionne dans le récit bédé… Par contre les méchants ont des vraies têtes de méchants, presque trop… La narration graphique est dynamique mais on sent déjà que Franquin n’y met plus toute son énergie…

Arrive, en suite, une histoire du fameux Bring M. Backalive, le fameux chasseur exotique. Le personnage qui va être réutilisé dans la série des dessins animés du Marsupilami nous montre ses capacités et ses maladresses, trop graves pour un chasseur qui veut attraper des Marsupilamis… L’ensemble est assez agréable à lire et le Marsupilami se révèle un bon père de famille…

Quant aux gags de la dernière partie de l’album, nous retiendrons surtout que la vache peut devenir dangereuse quand elle imite le Marsupilami…

Un album moyen qui a donné la possibilité à l’éditeur de mettre à la disposition des lecteurs tous les fonds de tiroir des aventures de Spirou et Fantasio… On peut prendre plaisir à le lire si l’on aime, comme moi, le rythme de la narration graphique d’André Franquin… Mais pour les autres, il vaudra mieux s’abstenir…

A réserver aux spécialistes, aux Spiroulogues, aux conditionnels de Franquin… Ce qui justifie la note donnée à ce travail, collation des aventures de Spirou…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Tembo Tabou et d'autres galipettes du Marsupilami [Texte imprimé] dessins et scénario, Roba, Franquin, Greg
    de Franquin, André (Illustrateur) Roba, (Illustrateur) Greg, (Scénariste)
    Dupuis / Spirou et Fantasio
    ISBN : 9782800103518 ; EUR 10,45 ; 01/04/1986 ; 45 p. ; Album
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Spirou et Fantasio

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Mineur

5 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 37 ans) - 11 mai 2008

Un album que je juge de la même manière que "Panade à Champignac" : drôle, sympa, mais mineur et relativement sans intérêt. Agréable, sans plus.

Sniff ! Grrrrrrr ! Houba ! Ksssss ! Grooooooo !

9 étoiles

Critique de Dirlandaise (Québec, Inscrite le 28 août 2004, 64 ans) - 8 mai 2007

Ah oui ! Ah oui ! Un album qui a tout pour me plaire ! Premièrement, l’histoire principale se passe dans la jungle et puis, le marsupilami vole la vedette. Il me fait bien rire celui-là avec ses facéties ! Il faut le voir pêcher un poisson en se servant de sa longue queue comme d’une canne. Ses ennemis n’ont qu’à bien se tenir car il est pratiquement invincible. Une malheureuse plante carnivore l’apprend à ses dépens en page 4. Quand il flaire un danger, le marsupilami se met à l’arrêt comme un chien de chasse et émet toutes sortes de bruits bizarres dont vous avez un aperçu plus haut. Il devient tout hérissé et finit presque toujours par foncer sur son ennemi et le terrasser à coup de nœud de queue ! Il est aussi capable de tendresse comme vous le verrez en page 12 alors qu’il se fait un nouveau compagnon de jeu. Très mignon ! Quand il aperçoit de la nourriture, rien ne peut le retenir, pas même son ami de toujours Fantasio qu’il n’hésite pas à bourrer de coups afin de se libérer pour aller se goinfrer. D’ailleurs, dans cet album, nous assistons à une autre particularité étonnante de ce petit animal unique en son genre. Il sauvera un village de pygmées d’une attaque de fourmis carnivores et aura droit à leur reconnaissance éternelle ! Quand il s’agit de défendre Spirou et Fantasio, alors là, il est imbattable ! Il se propulse en se servant de sa queue comme d’un ressort et attaque sans hésitation. Il sort vainqueur du combat la plupart du temps. Aucun ennemi ne réussit à l’abattre, même pas une plante carnivore géante qui essaie de l’avaler en page 27 et qui le regrettera bien vite ! Le marsupilami est très affectueux et quand il jette son dévolu sur quelqu’un, son amour s’extériorise d’une façon assez convaincante comme en page 32. Vous l’aurez compris, j’adore cette petite bête et dans cette histoire, elle prend une très grosse place comme dans tout l’album d’ailleurs.

Je dois aussi parler de l’humour et de la folie qui sont présents à chaque page pour le plus grand bonheur du lecteur. Les dessins sont particulièrement réussis, pleins de mouvements et de vie. Le scénario est assez travaillé et maintient l’intérêt tout au long de l’aventure. Les personnages sont drôles. Les pygmées sont très mignons et il faut les voir en page 19 s’exercer au tir à l’arc ! Les méchants sont dirigés par une espèce de grosse brute noire répondant au nom de Matuvu ! Les dialogues manquent un peu de piquant mais sont tout de même très bons. La toute dernière vignette de l’histoire est très mignonne. Les hippopotames déclenchent une réaction générale dans la pirogue de nos amis…

Cette histoire principale est suivie d’une autre très courte intitulée « La Cage » plutôt bien réussie. Plusieurs autres petites histoires ne tenant que sur une page complètent l’album et toutes mettent en vedette notre marsupilami bien-aimé. Celle de la page 39 est absolument hilarante ! Et voyez en page 42 de quelle façon Franquin dessine une fermière… un modèle de féminité hors normes ! Sur la même page, le marsupilami possède une façon bien à lui de se procurer un œuf ! Ne manquez pas en page 44 la baleine sauteuse ! Un dessin tout simplement extraordinaire !

Forums: Spirou et Fantasio, tome 24 : Tembo Tabou

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Spirou et Fantasio, tome 24 : Tembo Tabou".