Spirou et Fantasio, tome 25 : Le Gri-Gri du Niokolo-Koba
de Jean-Claude Fournier

critiqué par Shelton, le 5 mai 2007
(Chalon-sur-Saône - 63 ans)


La note:  étoiles
Spirou et Fantasio en Afrique
Un rayon de diamant magique qui rend invisible, un pays qui a des richesses qui tentent trop de monde, des animaux qui disparaissent trop rapidement et mystérieusement de la réserve… Voilà ce qui se passe au cœur du parc national du Niokolo-Koba [d’où le titre de cet album des aventures de Spirou et Fantasio] sans oublier que Mansa Moussa est en danger de mort…

C’est par hasard que Spirou et Fantasio se retrouvent pris dans cette aventure tumultueuse qui va permettre à Jean-Claude Fournier de montrer qu’il aime les aventures plus que les histoires drôles. Pourtant, la séquence des pages 6 et 7, au cœur de la ville, est digne de Franquin avec du rythme, des onomatopées, du rire… mais ça ne dure pas assez longtemps…

Dès que nous arrivons au Sénégal, nous sommes trop dans l’artificiel, la nullité, les dialogues trop vite écrits, les personnages superficiels… et on n’y croit plus !

C’est d’autant plus dommage que l’on pourrait se laisser séduire par certains dessins comme ceux de l’éléphant jouant avec Spip… En fait, les deux animaux ne jouaient pas, ils voulaient juste attraper une noix de rônier… La vignette de la page 29 où l’on voit tous les personnages mais seulement à travers les pieds me plait énormément et, sans être novatrice, est assez pertinente.

Mais ces élans de qualité sont détruits par des images fades et stériles comme le retour d’un des méchants en tenue d’Adam sur un éléphant… et du coup, cet album lasse, ennuie quelque peu…

Alors, soyons honnêtes, ça reste un album tout à fait correct pour les jeunes lecteurs qui aiment Spirou et Fantasio, mais qui ne peut pas séduire les lecteurs plus mûrs qui attendent plus de ces lectures dites pour jeunesse…

A oublier sans en tenir grief à Jean-Claude Fournier…
Mouais 5 étoiles

Un des "Spirou" qui me plaisent le moins avec ceux de Rosy et les derniers en date (tous à partir de "Vito la déveine", en fait). Pas nul, mais pas génial non plus, un album mineur, et sans doute le moins bon Fournier.

Bookivore - MENUCOURT - 36 ans - 3 mai 2008