Spirou et Fantasio, tome 27 : L'Ankou
de Jean-Claude Fournier

critiqué par Dirlandaise, le 19 avril 2007
(Québec - 64 ans)


La note:  étoiles
Alerte à la centrale !
Je croyais que cet album avait déjà été critiqué mais je vois que non. J’en ferai donc la critique principale. Je résume l’histoire : Spirou reçoit une lettre d’une de ses amies répondant au doux nom de Ororéa. Elle est plutôt jolie ma foi ! Il essaie d’en parler à Fantasio mais celui-ci lui répond qu’il est occupé et ne veut rien entendre. Mais entendant le nom d’Ororéa, il fait « tilt ! » et se précipite sur ses valises sans même savoir à quel endroit lui et Spirou doivent se rendre. Dans l’automobile, Spirou l’informe qu’ils se rendent dans les monts d’Arrée, à la pointe ouest de la Bretagne pour assister à un congrès international de magiciens sur l’invitation d’Ororéa. Arrivés sur place, ils apprennent avec angoisse de la bouche de l’aubergiste qu’Ororéa est partie depuis cinq bonnes heures faire des photos à la centrale nucléaire Berniliz et qu’elle n’est pas encore revenue. N’écoutant que leur courage, nos deux amis s’empressent de remonter en voiture pour aller voir ce qui est advenue de leur amie quand l’aubergiste les met en garde : « Surtout soyez prudents le soir tombe et on dit que l’Ankou se promène beaucoup de ces temps-ci. »

Évidemment, sur la route de la centrale, l’inquiétant personnage de l’Ankou se manifeste. Il arrête la voiture et commence à se plaindre qu’avec la présence de cette usine de mort dans la région, il ne suffira plus à la tâche. Il faut préciser que l’Ankou est une sorte de spectre breton qui apparaît aux humains pour leur annoncer leur trépas et les emporter vers l’au-delà. Il n’est vraiment pas beau celui-là ! (voir page 7…) Donc l’Ankou a tout intérêt à ce que la centrale nucléaire disparaisse de la région. Comment va-t-il donc s’y prendre ? Et qu’est-il arrivé à la belle Ororéa ? Est-elle toujours en vie ? Quel secret mystérieux se cache au cœur de la centrale qui excite la convoitise de deux malfrats qui ne reculeront devant rien pour s’en emparer ? Quel rôle joueront dans cette étrange histoire les quatre magiciens amis d’Ororéa, venus dans la région pour participer au congrès international de la magie ? De quelle façon se serviront-ils de leurs pouvoirs ?

J’ai assez aimé cet album. Premièrement, j’aime beaucoup le fait que l’action se situe en Bretagne (clin d’œil à mon ami Eireann en passant !). C’est une région riche en superstitions de toutes sortes et en histoires qui touchent au surnaturel. Le personnage de l’Ankou est intéressant et ajoute beaucoup d’intérêt au récit. L’idée de la centrale nucléaire et des dangers qu’elle fait planer sur les habitants proches me plaît bien. Le directeur qui rend son tablier car « Dans ce pays, même les secrets les mieux gardés deviennent très vite des secrets de polichinelle ! » est cocasse.

Ce que je regrette le plus, c’est l’absence d’humour et de folie qui a caractérisé d’autres épisodes. L’accent est mis sur l’intrigue sans plus. C’est raconté sans grande surprise et sans grande originalité ce que je trouve extrêmement dommage. Pourtant, cette histoire aurait pu être infiniment plus intéressante voir sublime avec un peu plus de folie et d’imagination. Les quatre magiciens auraient pu être infiniment plus drôles et caractérisés. Ils le sont déjà mais pas assez pour que ce soit drôle. C’est tout juste amusant sans plus. Heureusement, il y a Spip et ses râlements mais il a déjà été plus savoureux. L’action ne manque pas et cela plaira aux amateurs d’aventures. L’ensemble donne un bon album mais sans plus.
Super 10 étoiles

Peut-être bien le meilleur album de "Spirou" période Fournier...Ambiance surnaturelle (l'Ankou étant l'ange de la mort dans la croyance celtique et bretonne) et totalement bienvenue. Peu d'humour (enfin, si, il y en à, mais pas autant que dans, par exemple, "L'abbaye truquée" - qui est grandiose aussi, par ailleurs), et un sous-entendu écologique très bienvenu lui aussi. Un album vraiment magistral.

Bookivore - MENUCOURT - 36 ans - 3 mai 2008


Un bon album ! 8 étoiles

J'ai beaucoup apprecié cet album ; comme le dit Dirlandaise, l'histoire se passe en Bretagne, et j'adore. Ensuite, c'est une manière intelligente et amusante de parler de l'écologie, et de présenter les risques modérés du nucléaire. Cet Ankou qui cherche à informer les deux héros du danger encouru si la centrale produit sa nouvelle substance est un personnage très interessant. Minute culturelle : l'Ankou est une véritable 'divinité' bretonne, annonciatrice de mort.

Personnellement, j'ai trouvé cet album drole ; certains personnages, comme les magiciens, tout à fait burlesques. Un deux place dans toutes ses phrases "Si j'ose dire" ou bien "En quelque sorte" ; et ça, ça me fait beaucoup marrer. Encore une fois, les sampiternelles répliques couroucées de Spip, le petit écureuil, sont croustillantes à souhait !

Du moins, en quelque sorte, si j'ose dire !

Poupi - Montpellier - 29 ans - 20 avril 2007


Pour les enfants et les autres 9 étoiles

Un des meilleurs (si ce n'est le meilleur) Spirou par Fournier. C'est ce tome qui vas donner le ton à Tome et Janry et leur excellent Spirou mélangeant différents type d'humour et n'hésitant pas à aborder des sujets graves(le totalitarisme dans Le réveil du Z, le racisme dans Le rayon noir, l'éthique du clonage humain dans Machine qui rêve,...).
Pour en revenir à l'Ankou c'est la lutte d'un folklorique dieu de la mort contre l'implantation d'une centrale nucléaire qui lui pique son boulot.
Des magiciens aux pouvoirs paranormaux et bien sûr les 2 reporters et leur écureuil vont participer à son combat.

Magicite - Saorge - 41 ans - 19 avril 2007