Romanesque 2.0 de Olivier Las Vergnas

Romanesque 2.0 de Olivier Las Vergnas

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Claude linik, le 14 avril 2007 (Inscrit le 14 avril 2007, 29 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (18 883ème position).
Visites : 1 980  (depuis Novembre 2007)

Immédiatement happé par le rythme et obligé de réfléchir... à l'acte d'écrire, aux manipulations...

Olivier Las Vergnas nous offre là un roman auquel il a donné la forme du polar. C’est tout au moins ce qui ressort en première analyse et c’est ainsi que le qualifient les premiers lecteurs avec lesquels j’ai pu discuter de cet ouvrage.

Nous verrons qu’un tel qualificatif est pour le moins réducteur, même s’il est vrai que le roman policier a pris, durant le 20e siècle, des visages multiples. Le lecteur ouvrant Romanesque 2.0 se trouve immédiatement happé par le rythme que Las Vergnas imprime à son texte. La brièveté des chapitres, la place importante laissée aux dialogues, le choix d’une intrigue dont le cœur se noue et se dénoue sur une durée de quatre jours, concourent à donner à l’ensemble une impression de hâte fiévreuse : celle-ci entraîne au fil des pages un lecteur qui, s’il n’y prend garde, peut en rester au strict niveau de l’intrigue, au détriment de la réflexion que ce livre peut susciter.

En effet, de chapitre en chapitre, l’auteur développe ses thèmes et complexifie les personnalités des protagonistes. C’est en particulier le cas de l’héroïne, cette Naïma qui apparaît d’abord comme une victime tentant de convertir sa souffrance en engagement politique et social. C’est aussi celui de son jeune frère Abdel, dont l’absence couvre comme une ombre toute l’action du roman, et qui semble d’abord aussi victime de la violence du monde. Las Vergnas surprend son lecteur dans les derniers chapitres qui révèlent toute l’ambiguïté de Naïma et d’Abdel, personnages gorgés de vie et dont les multiples facettes sont la vie même. A l’opposé de Naïma et d’Abdel, le personnage de Pierre incarne une autre façon de gérer son existence. C’est le choix du virtuel, de l’artificiel, de la fuite loin du fracas du monde. Et, là encore, l’auteur sait surprendre son lecteur, en fin de roman.

Je perçois Romanesque 2.0 comme une œuvre profondément pessimiste, où sont renvoyés dos à dos les vivants, corps martyrisés, cœurs brisés, âmes perdues, et les « virtuels », qui ne souffrent pas vraiment mais sont comme hors vie. Et Las Vergnas d’achever sans concession son ouvrage, comme on claque une porte. Je ne résiste pas ici à une tentation : celle d’appliquer au livre de Las Vergnas les questions que le logiciel d’aide à l’écriture qui donne son titre au roman pose au personnage de Pierre au dernier chapitre. Romanesque 2.0 est-il un polar classique ? Un roman noir plutôt, et pas seulement. Romanesque 2.0 est-il un conte philosophique ? Il peut l’être, si l’on considère que la philosophie a pour principale fonction de questionner le monde.

Pour pessimiste qu’il est, Romanesque 2.0 est un livre qui retient l’attention. D’abord par l’intérêt du récit, qui croît de page en page. Ensuite par la réflexion que ce récit peut susciter, pour peu qu’une fois la lecture achevée, une fois la porte claquée, le lecteur en écoute l’écho, en laissant les personnages continuer de vivre en lui, pour quelques heures ou quelques jours.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

mérite vraiment qu'on s'y interesse !

8 étoiles

Critique de Khadidja (, Inscrite le 28 avril 2007, 42 ans) - 28 avril 2007

Au début je me suis un peu demandé où on allait et puis très vite, j'ai été portée par l'histoire. Et par Naïma, bien sûr ! L'intrigue est très forte, à la fois par la question du logiciel qui écrit des romans et par la magouille électorale.

J'ai l'impression que c'est écrit comme un film. je ne sais pas très bien comment ça marche, mais on se croirait devant un écran, comme si au lieu de lire on assitait à l'histoire.

A conseiller à tous ceux qui ont envie de passer un moment passionant et un peu déstabilisant.



Forums: Romanesque 2.0

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Romanesque 2.0".