Allemagne, un voyage
de Wolfgang Büscher

critiqué par Sahkti, le 8 janvier 2007
(Genève - 45 ans)


La note:  étoiles
Tour d'Allemagne
A Wolfgang Büscher, on doit "Berlin-Moscou, un voyage à pied".
L'auteur remet ça, avec le tour de son pays. Un voyage dont les balises de départ ont été clairement définies, avec un départ depuis Emmerich et le frôlement des frontières allemandes en suivant le sens des aiguilles d'une montre. Mais si le départ a été défini et bien préparé, rien ne pouvait laisser présager des nombreuses rencontres et surprises qui ont émaillé l'itinéraire de Wolfgang Büscher. Un voyage qui s'invente au fur et à mesure, au gré des découvertes que nous narre l'auteur avec beaucoup de détails, comme dans "Berlin-Moscou". Parfois un peu trop, quitte à donner naissance à l'impression que le lecteur n'a pas sa place dans telle ou telle rencontre, que l'histoire se déroule sans lui. Et en même temps, il est agréable d'assister à ces tranches de vie, à suivre en temps réel les interrogations de l'auteur, ses étonnements, ses joies et ses angoisses.
Un voyage qui a permis à Büscher de découvrir un peu plus son pays, de l'aimer différemment. De lui construire uen histoire personnelle aussi. Basée sur ses souvenirs mais aussi sur les témoignages et les informations qu'il a collectés, donnant ainsi naissance, par exemple, à de nombreuses réflexions sur l'Holocauste. L'occasion de parcourir un pays d'un seul tenant composé de tant de morceaux.
C'est un beau voyage, riche et instructif, dense (parfois trop), qui fait gagner en maturité son auteur, mais lui ouvre aussi les portes d'un questionnement multiple qui ne va pas s'arrêter là.