Le jeu de la vérité
de Martha Grimes

critiqué par Sahkti, le 24 décembre 2006
(Genève - 44 ans)


La note:  étoiles
A la recherche d'un bébé et de... Masaccio
Voilà qui me réconcilie avec Martha Grimes! Même si je n'étais pas vraiment fâchée, juste un peu déçue par les titres que j'avais lus jusqu'à présent et que je trouvais bien trop classiques et convenus.
Ici, un format plus long, une approche psychologique plus en profondeur des personnages et une enquête qui ne se déroule pas selon une trame aisément devinable et cousue de fil blanc, autant d'élément qui font de ce "Jeu de la vérité" un polar digne d'autres grands auteurs du genre.

Mickey Haggerty, un vieil ami de l'inspecteur Richar Jury, atteint d'un cancer et proche de la mort, lui demande d'enquêter sur une mort qui remonte à 55 ans plus tôt, lors du bombardement d'un pub à Londres pendant la guerre. La nurse aurait échangé l'identité de sa propre fille contre celle de l'éheritière des lieux, très riches. Les deux bébés avaient quelques semaines, la supercherie semble avoir fonctionné. Oui mais...
Tentant de démêler le vrai du faux, Jury fait incursion dans le monde feutré de la haute bourgeoisie londonienne et croise des personnages étonnants, comme une petite fille de neuf ans super intelligente et un garçon vivant sous les ponts qui en apprendrait à plus d'un.
A cela, on ajoute des digressions sur l'art florentin et Masaccio, des passages qui donnent envie de voyager, et tout est là.

Un bon moment lecture, avec une histoire dont la résolution n'est réellement connue que dans les dernières pages. Martha Grimes prend tout son temps pour planter les décors et poser ses personnages, j'aime bien cette approche. Le mystère qui sert de fil conducteur s'épaissit au fur et à mesure et le lecteur tente de démêler l'inextricable en même temps que l'enquêteur de Scotland Yard. Coup de coeur pour cette chasse au tableau de la Renaissance italienne, de très belles pages!