Les Tommyknockers de Stephen King

Les Tommyknockers de Stephen King
(The Tommyknockers)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Martell, le 2 décembre 2006 (Inscrit le 27 février 2004, 65 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 6 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (22 964ème position).
Visites : 5 886  (depuis Novembre 2007)

les esprits frappeurs

Une jeune femme indépendante Bobbi Anderson découvre accidentellement sur son terrain une pointe de pierre étrange, elle et Gardener un alcolo sympathique iront au bout de leur curiosité et c'est un gentil village du Maine qui sombrera dans la terreur. Comment se fait-il que cet excellent roman de S.King était encore absent de la liste?
Bon, maintenant il y est et il en vaut la peine.
Une histoire qui tourne autour de l'obsession du nucléaire et de la radioactivité, de l'eau et du cosmos.

Il ne faut pas surtout sous-estimer la puissance hypnotique de cette lecture.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Les Tommyknockers

6 étoiles

Critique de Exarkun1979 (Montréal, Inscrit le 8 septembre 2008, 39 ans) - 14 décembre 2014

Les Tommyknockers est vraiment un livre étrange de Stephen King. Ce roman est le reflet de son combat contre son alcoolisme et ses autres addictions. C'est aussi son dernier qu'il a écrit sous l'influence des substances néfastes et ça parait. Par moment, j'ai trouvé que son écriture n'était pas à la hauteur de son talent et je me sentais parfois confus lors de la lecture. Ce livre en vaut la peine quand même, surtout pour la scène où Gard a une discussion sur l'énergie nucléaire. Ce n'est pas mon préféré de l'auteur mais c'est quand même loin des pires livres que j'ai lus dans ma vie.

Tommyknockers

10 étoiles

Critique de Windigo (, Inscrit le 11 octobre 2012, 36 ans) - 18 novembre 2012

L'un de mes romans préférés. Dans ce roman, nous voyons la conspiration extra-terrestre à son comble. Une machine à écrire qui écrit toute seule, un bureau de poste qui fonctionne tout seul pendant que les préposés aux courrier s'envoient en l'air, une grosse roche qui est en vérité un vaisseau spatial enterré, une distributrice de boissons gazeuses meurtrière, une femme qui parle avec Jésus à travers d'un téléviseur, voilà où est la conspiration... D'ailleurs, aucun des habitants de cette petite ville du Maine ne semble s'en plaindre. Si vous aimez Stephen King, le voici à son meilleur.

Les tommyknockers c'était nous

7 étoiles

Critique de Tommyvercetti (Clermont-Ferrand, Inscrit le 18 décembre 2006, 30 ans) - 4 octobre 2009

Et bien moi j'ai bien aimé ce SK.
Tout d'abord le personnage de Jim Gardener, un alcoolo poète qui voit partout où il passe la menace du nucléaire, dont personne ne semble se préoccuper, et ses interventions sur le sujet lui valent souvent des problèmes.
C'est au bord du suicide qu'il est interpellé par une force. Quelque chose dans sa tête qui l'appelle. C'est Bobbi.
Bobbi, son amie, romancière. Malgré son état lamentable, après une semaine de dérive amnésique, il décide de reporter son suicide et va la voir. Car il l'a bien entendu l'appeler.

Mais ce qui se passe dans cette petite ville...
Peu à peu, les gens changent. Depuis que Bobbi a déterré accidentellement cette chose dans les bois, les choses changent. S'améliorent, étrangement. Et ça, Jim le perçoit, quand il décide de rester avec son amie pour lui filer un coup de main, car il semblerait bien que ce truc dans les bois soit un foutu vaisseau spatial !
Et cette saloperie irradie comme un putain de réacteur nucléaire. Bobbi se change peu à peu en Nouvelle Bobbi Améliorée ; des choses qu'elle invente, qu'elle guide par la pensée...
Si Jim n'avait pas cette plaque dans sa tête... Et c'est pour ça qu'il va passer à côté de cette métamorphose, heureusement pour lui. Il va aider Bobbi, sans rien dire au monde extérieur, car imaginez, si on prenait connaissance de l'existence de ce vaisseau... la police de Dallas aurait vite fait d'envoyer ses sbires pour liquider tout ce joli monde.
Peu à peu, cette petite ville va sombrer dans une folie commune (un peu à la Bazaar), tous Améliorés, "tunés" par cette chose qui s'infiltre en eux - les tommyknockers ! - et qui les guide tous vers un but commun. Un coupure peu à peu du monde, un repli sur eux-même.
Certains épargnés vont essayer de briser l'énigme, de faire éclater la vérité sur ce qui se passe dans cette ville. Mais bientôt il deviendra impossible d'approcher. Les tommyknockers travaillent à quelque dessein secret, et leur technologie radioactive et monstrueuse ne semble gêner personne dans la petite population, quand un enfant disparait suite à un tour de magie - disparait vraiment ! - que des objets commencent à s'animer à peine agrémentés de quelques circuits électriques connectés à des piles, que le premier venu construit une machine diabolique avec ce sentiment, tout à coup, de tout savoir, de tout comprendre !
Merci aux tommyknockers.

Correct sans plus

7 étoiles

Critique de Martin.45 (, Inscrit le 24 janvier 2009, 28 ans) - 24 janvier 2009

Ce n'est sûrement pas le roman le plus passionnant que Stephen King ait écrit... néanmoins j'ai quand même trouvé qu'il avait un certain charme avec son côté Science-fiction qui le différencie très largement des autres romans du même auteur... l'idée des gens qui, à cause de la découverte d'un vaisseau extra-terrestre se voient dotés de pouvoirs de télépathie me passionne.
J'ai bien aimé le personnage de Jim Gardener, même si ce n'est pas le meilleur à qui le King a donné vie.

Aargh

2 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 36 ans) - 14 janvier 2009

Le plus mauvais de King. Carrément, et de loin ! Comme j'ai été déçu par ce livre ! Déjà, j'ai eu du mal à comprendre pourquoi l'édition de poche (de chez J'ai Lu, bref, l'ancienne) était en trois tomes, alors que tout aurait pu tenir en deux tomes (en grand format, c'est même en tome unique).
Sinon, la déception est d'autant plus grande que ça part en quenouille à la fin, c'est abracadabrantesque, on n'y croit pas une seule seconde. Si, en plus, les personnages principaux étaient intéressants, mais non : ni Gardener, ni Bobbi Anderson ne le sont. Un roman dans lequel il se passe des choses, mais qui foire son but. A fuir.

Forums: Les Tommyknockers

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les Tommyknockers".