Longtemps de Erik Orsenna

Longtemps de Erik Orsenna

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Zoom, le 19 juillet 2001 (Bruxelles, Inscrite le 18 juillet 2001, 66 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (21 186ème position).
Visites : 4 058  (depuis Novembre 2007)

Une brique d'amour

J'ai lu "longtemps" il y a longtemps... c’est un gros livre d’amour, d'amour qui dure longtemps...
C’est un de ces livres qu’on chérit, qui semble cacher des êtres vivants, auxquels on s'attache et qu'on est triste de quitter.
Le héros amoureux est jardinier, et est comme un parfum d’homme ( ? ? ?). Bien qu’il soit voué à une femme qui n'est pas libre, cet amour ne se rebelle pas, car il est lié au temps qui passe. Inexorablement. J’ai été triste de refermer ce livre, comme s'il devait durer encore.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Et cela dura ... Longtemps

4 étoiles

Critique de Lisancius (Poissy, Inscrit le 5 juillet 2010, - ans) - 7 juillet 2010

Je n'aime vraiment pas Orsenna, c'est un auteur mécanique, quand il n'est pas caricatural ; rien de ce que j'ai lu de lui ne m'a pleinement satisfait. Ce que j'ai à en dire n'engage que moi, mais m'engage beaucoup. Pardon aux lecteurs éperdus auxquels je vais me heurter - peut-être, s'ils ont la bonté d'accorder quelque crédit à ma critique.
Alors voilà Longtemps, un livre au titre magnifique, s'il en est, mais qui, hormis ceci, ne l'est pas du tout.
Ils se rencontrent au jardin public ; elle est mariée et mère de famille, il est célibataire et fleuriste ; ils s'aiment d'un amour entrecoupé, fragmenté, à Paris, à Barcelone, à Tokyo, vivant dans l'extase du moment, concevant des plans de rencontre, parlant des enfants qu'ils auraient, des fleurs de leur tombe, dans quatre cents pages d'un style imitant les plus grands avec maladresse...
Le chant d'amour m'est complétement passé à côté ; j'ai trouvé qu'Orsenna ne parvenait pas à sortir son récit de l'écrin fleur bleue dans lequel il était conservé ; pour moi, il n'y a pas de saveurs dans ce roman, il n'y a pas de poésie, il n'y a qu'un ennui, mais qui, loin d'être flaubertien, nous laisse sur notre faim et sur notre fin complètement ratée. Entre ce début qui a tout du stéréotype et cette fin inconsistante, il y a trois cent cinquante pages d'une plate monotonie, d'un commun rare, d'un goût de déjà vu nauséeux, et d'un franc orgueil. Les personnages sont figés, comme sur du papier glacé, dans une sentimentalité de pacotille à laquelle on croit difficilement. Ils voulaient créer une légende, que leur histoire soit une légende...
C'est raté !

l'amour est affaire de patience

10 étoiles

Critique de Babsid (La Varenne St Hilaire, Inscrite le 8 mai 2006, 32 ans) - 14 avril 2007

Comment décrire la passion qui unit un homme et une femme ?
La passion contre laquelle on ne peut rien.
Comment mettre des mots là-dessus ?

La réponse est dans ce merveilleux roman.
Je vous laisse juger :

"Quand une femme est la douceur et le trouble, l'amusement et la gravité, la nouveauté et la mémoire, le voyage et la demeure, quand du plus loin qu'elle s'approche, une vague monte en vous, survolée d'oiseaux muets, quand le grain du moindre endroit de sa peau se lit comme un chant ..."

Chaque amour doit bâtir sa légende pour durer ...
... longtemps !

Forums: Longtemps

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Longtemps".