Le Fléau de Stephen King

Le Fléau de Stephen King
( The stand)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Ketchupy, le 24 juillet 2006 (Bourges, Inscrit le 29 avril 2006, 38 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 15 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (233ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 9 691  (depuis Novembre 2007)

Super-Grippe

J’ai été très étonné après avoir parcouru la longue liste des oeuvres de SK critiquées sur le site que « Le fléau » n’apparaissait pas ! Il me semblait pourtant que ce roman faisait partie des plus connus du « maître incontesté du suspense et de l’épouvante » (dixit le 4ème de couverture). C’est d’ailleurs grâce à ce livre (ou plutôt ces livres puisqu’il y a 3 tomes) que j’ai eu l’immense plaisir de découvrir cet auteur.
En 1990, un accident dans un laboratoire de l’armée américaine conduit à la propagation d’un virus mortel : la Super-Grippe qui décime la population d’un bout à l’autre des Etats-Unis. Va alors commencer pour les quelques survivants un long périple où leurs rêves vont être hantés par l’Homme Noir alias Randall Flagg. Les survivants vont peu à peu se rejoindre et s’unir pour lutter contre lui.
J’ai été pris par l’histoire dès les premières pages et me suis laissé entraîner par l’écriture fantastique de SK avec délectation jusqu’à la dernière page.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Le fléau

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Inoubliable

10 étoiles

Critique de Sorenja (, Inscrite le 27 mars 2007, 46 ans) - 7 mai 2017

Pour moi c'est un grand roman de Stephen King, pas le plus effrayant mais le plus marquant et symbolique. Cette lutte du Bien contre le Mal n'a rien de manichéen, les personnages sont complexes et attachants, les destins, les rencontres et alliances se nouent pas à pas mais chaque camp se dessine, implacable. Juste formidable!

Un grand livre !

10 étoiles

Critique de Rock30 (Nimes, Inscrit le 6 juillet 2008, 55 ans) - 22 mai 2015

Depuis environ 1 an et demi, j’ai découvert le King, et dévoré 7 ou 8 de ses livres écrits à diverses périodes depuis plusieurs décennies. « Le Fléau » est le dernier en date, et je dois dire mon préféré. Bien que très dense, aucune longueur n’est venue troubler l’intérêt dégagé par une lecture d’un style fluide et riche. Jeune encore lors de la rédaction du manuscrit, S.K. fait preuve de beaucoup de maturité, que j’ai retrouvé dans 22/11/63 pourtant beaucoup plus récent. Les personnages sont attachants, l’histoire se déroule comme une suite logique. Peu fan d’horreur et de catastrophe à l’origine, King sait décrire sans inquiéter. La fin est un peu facile à mon goût mais le livre est une merveille.

Mitigé

6 étoiles

Critique de Bouki (, Inscrit le 13 août 2014, 31 ans) - 14 août 2014

J'ai adoré le début de cette histoire. les personnages, tous différents, et qui peu à peu se rencontrent pour s'unir contre un ennemi "commun". on y retrouve tout ce que l'on aime chez Stephen King. le frisson, la peur, notre attachement direct pour ses persos.
la suite, j'ai eu l'impression que c'est quelqu'un d'autre qui l'a écrit. Elle est sans saveur (désolé, c'est ce que j'ai ressenti...) et la fin est complètement bâclée. je l'ai lu jusqu'au bout parce que je pensais vraiment que d'une manière ou d'autre, le récit allait redécoller.

dommage, ça partait vraiment bien.

Sentiments ambivalents

7 étoiles

Critique de Florian1981 (, Inscrit le 22 octobre 2010, 37 ans) - 1 janvier 2014

J'avoue que j'ai littéralement dévoré ce livre qui m'a bien tenu en haleine malgré les 1200 et quelques pages! L'auteur prend son temps pour bien décrire les situations et les personnages qui sont complexes et très fouillés! On se prend d'affection pour certains et on adore détester les autres!

Pour autant, je suis très perplexe quanT à ce grand méchant de Randall Flagg, dont je n'ai pas vraiment bien saisi en quoi consistaient ses pouvoirs spéciaux!!

Pour moi, ce roman souffre de certaines invraisemblances et incohérences (ou alors c'est moi qui n'ait pas bien compris...) et la fin me semble très en dessous de ce à quoi on pouvait s'attendre.

Un bon livre indéniablement qui marque longtemps, mais je reste quand même un peu sur ma faim, dommage

Très prenant fléau

8 étoiles

Critique de Avanni (, Inscrit le 9 août 2008, 54 ans) - 15 mai 2011

Pour mon premier Stephen King, je pouvais lire le Fléau en version complète. Dès le début, j'ai mordu à pleines dents et pris énormément de plaisir à lire ce livre. Les premiers chapitres sont très prenants. Ils permettent de découvrir la personnalité des personnages. On se rend ensuite compte qu'ils vont se rencontrer l'un après l'autre. La tension monte, le livre devient thriller. Pourquoi alors qu'on a mis tant de temps à faire monter le suspense, le voit-on soudain redescendre subitement avec un dénouement qui se passe en quelques pages et qui finalement est vraiment très basique???? J'ai eu l'impression que l'auteur voulait passer à autre chose et se lancer dans une autre histoire. Dommage parce que sinon, l'histoire est très bien tournée et très prenante.

Grand livre

10 étoiles

Critique de Momoshaouse (, Inscrit le 15 avril 2011, 34 ans) - 15 avril 2011

J'avais acheté ce livre il y a une dizaine d'années, sans avoir jamais eu le courage de le commencer (ayant malheureusement vu la série). Eh bien j'aurais dû le lire bien avant. Très belle histoire, personnages attachants et écriture fluide. Si au début King a pris le temps de décrire la psychologie et l'histoire de chaque personnage, j'ai été un peu déçu par le dénouement final qui est à mon avis un peu trop rapide, comme si l'auteur était pressé de terminer.

La version longue peut décourager certains lecteurs, mais aucun chapitre n'est ennuyeux ou inutile. Une très belle épopée du bien contre le mal qui fait penser à une version moderne, post-apocalyptique du seigneur des anneaux.

L'Apocalypse selon Stephen KING

10 étoiles

Critique de Kalie (Sarthe, Inscrit le 4 juillet 2010, 49 ans) - 28 novembre 2010

"Le Fléau" (version longue) est mon Stephen KING préféré. Contrairement à son habitude, l'auteur traite d'une histoire non pas locale (Castle Rock par exemple) mais à plus grande échelle. L'action commence à différents endroits des USA avec des personnages intéressants qui finissent par se rejoindre. La construction du récit est très cinématographique. L'auteur avait d'ailleurs imaginé un film avec Bruce Springsteen ! A la place, on a eu droit à un téléfilm calibré sans grand intérêt. Bref, cette vision américaine de l'Apocalypse est incontournable.

Coup de coeur estival

9 étoiles

Critique de Enn0 (, Inscrit le 14 août 2009, 46 ans) - 29 septembre 2010

32 ans.

Cela va faire 32 ans que ce bouquin est sorti et la seule chose qui me vient à l'esprit, c'est: comment j'ai pu passer à côté tout ce temps ?

Tout d'abord je précise que je n'ai lu pour l'instant que le Tome 1 (le Tome 2 m'attend bien sagement sur les étagères le temps de finir un ennuyeux polar...).

Ce livre choral met en scène une galerie de personnages paumés car les seuls survivants d'une épidémie particulièrement létale et virulente (99,4% de chances d'y rester quand même). La mise en place du roman est particulièrement efficace, on passe d'une personne à l'autre, d'une histoire à l'autre, sans perte de rythme et nous devenons les témoins effrayés (mais ô combien comblés) de la propagation inexorable de la maladie qui va balayer les certitudes et les espoirs de chacun et révéler les personnes derrière les apparences. Le fantastique, si cher à King, fait une apparition subtile au fur et à mesure de la lecture et je suppose qu'il aura toute sa place dans le Tome 2. J'ai également apprécié les dialogues, particulièrement bien écrits.

Indéniablement un des meilleurs livres que j'ai lu dans sa catégorie.

Donc conclusion, vite, vite la suite !!!

L'échiquier du Bien et du Mal... après épuration des faibles. Dans le néant post-apocalyptique, chacun rejoint son camp.

8 étoiles

Critique de Tommyvercetti (Clermont-Ferrand, Inscrit le 18 décembre 2006, 30 ans) - 30 juillet 2010

Ce livre en deux tomes est un pavé. 1500 pages en tout, qui nous emmènent dans un monde ravagé par un virus d'origine militaire qui a décimé la plupart de la population aux Etats Unis. Dans ce monde désertique ; les survivants doivent faire face à l'abolition de la civilisation, le retour à la sauvagerie et à la loi de la jungle ; enjambant les cadavres pourrissant et ne sachant où aller. Mais pas pour longtemps, car bientôt, la nuit, il vont la voir. Elle, cette vieille dame noire, qui les appelle... Vers le Nebraska. Alors va commencer le départ des survivants.
Mais tout le monde ne va pas recevoir le même message ; et Randall Flag fait aussi partie du jeu, encore une fois...
Le récit, l'écriture, et les personnages, sont fidèles aux romans de SK ; on n'a rien à leur reprocher, et ils sont tous creusés pour qu'on sache qui ils sont. Cette lutte manichéenne a peut-être quelque chose de simpliste, mais l'exode de chacun vers un lieu commun, un camp, dans ce monde post-apocalyptique, est très bien décrit. Le monde en lui même, le passage du tout au rien au long de la contamination est aussi superbement raconté. Les deux "camps" sont développés, et ont voit parallèlement se construire la lutte déterminante ; et SK n'y va pas dans la dentelle quand il s'agit de décrire les cadavres, les agonies, et les mesures prises par le gouvernement lors de l'apocalypse qui se joue dans le premier tome. ça a été mon second SK, et je le garde toujours parmi les meilleurs du genre.

La roue qui tourne

9 étoiles

Critique de Chrislepetitlecteur (, Inscrit le 19 juin 2010, 25 ans) - 19 juin 2010

Un passionnant livre qui commence en récit post-apocalyptique alors que l'Amérique plonge dans le chaos d'une super-grippe, cause de la mort de 99,4% de la population humaine et résultat d'une expérience de l'armée américaine. Pourtant, dans le deuxième tome, le roman prend des proportions de combat biblique alors que l'homme noir, un démon qui dirige les forces du mal à Las Vegas, entre en ''guerre'' avec les gens de Boulder, rassemblés par mère Abigaëlle, une vieille noire de 108 ans.

Un récit fantastique comme on en voit peu. J'avais précédemment été déçu de King par son roman Ça, mais le Fléau m'a vraiment réconcilié avec l'auteur. En effet, contrairement à Ça, le Fléau n'est pas ''long pour rien'' (il faut lire la version allongée de quelques 1000 pages, croyez-moi, ça en vaut la peine). On prend plutôt le temps de vous attacher aux personnages et à la nouvelle vie après l'épidémie.

Entre les moments d'horreur à vous glacer le sang et les moments de tendre et simple amour, le roman nous berce - d'un camp à l'autre des forces célestes - à travers cette histoire magnifiquement bien racontée, tant par le style incroyablement juste de Stephen King que par l'étonnante crédibilité des événements (malgré le fantastique).

Le deuxième tome est particulièrement bon. Ne vous arrêtez pas au premier si vous êtes perplexes ; malgré un début lent, c'est la suite qui se révèle être la meilleure (selon moi).

Une bonne lecture à tout ceux qui suivront le conseil suivant : courez l'acheter !

premier livre de Stephen que j'ai lu

8 étoiles

Critique de Orsini C (, Inscrit le 10 février 2010, 51 ans) - 14 février 2010

C'est le premier livre de cet auteur que j'ai lu.. une grande première. Depuis j'en ai lu beaucoup, il fait partie de mes auteurs favoris. Le fléau reste pour moi une référence dans le genre et me semble être à la source de mon désir d'écrire.
La fin de notre société due à un virus semble tellement crédible que ça en est saisissant. Un très bon livre de cet auteur.

Coup de foudre littéraire

10 étoiles

Critique de Janiejones (Montmagny, Inscrite le 20 avril 2006, 33 ans) - 24 avril 2007

J'ai lu ce livre pour la première fois il y a cinq ans et ça été un coup de foudre. J'adore l'ambiance d'apocalypse qui règne au fil des pages et je me suis énormément attachée aux personnages, particulièrement Stu. Malgré les centaines de livres que j'ai lus, Le Fléau demeure mon préféré. Je le relis chaque année, toujours avec le même plaisir de retrouver Stu, Frannie, Larry et les autres.

0,01% de chance de survivre

10 étoiles

Critique de Vigger (, Inscrite le 7 mai 2004, 42 ans) - 13 août 2006

A peine ai-je commencé à lire ce roman que j'ai été captivée. Dès le premier chapitre on sent qu'un drame va arriver et on est tenu en haleine jusqu'au bout du livre; et pourtant l'histoire est longue (2 tomes en version Livre de Poche). L'intrigue est très bien amenée et on s'attache énormément aux personnages, ce qui est très appréciable. Je n'aimais pas trop Stephen King avant d'avoir lu ce livre, mais cette histoire m'a vraiment réconciliée. Un grand merci pour m'avoir donné autant de plaisir !

Pour ceux qui aiment ce genre d'histoire (un monde comme le nôtre, qui s'écroule quasiment en un claquement de doigts), Graham Masterton a écrit un thriller très terre à terre, sans pitié : La Mort Noire.

La survivance

8 étoiles

Critique de Martell (, Inscrit le 27 février 2004, 65 ans) - 30 juillet 2006

J’ai lu la version en abrégée, celle (la première) où son éditeur l’obligea à couper cet énorme roman de moitié, soit plus de 300 pages, pour le rendre commercial. Je me souviens de cette épopée terrifiante dans un monde en putréfaction, et maintenant, dès que j’ai la chance de mettre la main sur la version originale et complète je n’hésiterai pas à la lire, à la relire.

King a dû travailler fort pour rendre la version courte aussi intéressante, ce fut une énorme surprise d’apprendre qu’il avait sabré des chapitres entiers pour le rendre « publiable » d’où mon intérêt pour l’œuvre intégrale.

Forums: Le Fléau

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Un beau fléau 4 Ezra 3 février 2019 @ 15:23

Autres discussion autour de Le Fléau »