La neige en deuil de Henri Troyat

La neige en deuil de Henri Troyat

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Thémis, le 16 juillet 2001 (Ligny, Inscrite le 17 avril 2001, 47 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 8 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (11 570ème position).
Visites : 11 668  (depuis Novembre 2007)

Deux hommes que tout sépare excepté les liens du sang...

Après son accident survenu en montagne lorsqu'il était guide et la mort de son client qu’il avait par tous les moyens essayé de sauver, Isaïe ne fut plus jamais pareil !
Son jeune frère qui a beaucoup moins d’affinités que lui pour cette vie misérable et la montagne décide de vendre leur maison. Il voudrait descendre en ville.
L'idée déplaît fortement à Isaïe pour qui cette maison, ainsi que la montagne et ses brebis représentent tout ! Cette maison qui a vu naître plusieurs générations de Vaudagne fait partie de lui, un peu comme lui a l’impression de lui appartenir. Se séparer de son frère ne lui convient pas non plus. Isaïe, "l’imbécile" heureux tient à ses racines..
Entre temps, un avion venant de Calcutta s'est écrasé dans les Alpes. Il n'y aurait aucun survivant ! Pourtant, les villageois décident d'envoyer une caravane de secours. juste pour ramener des sacs postaux ! ! Malheureusement, un des sauveteurs se tue et ceux-ci font demi-tour pour ramener le corps.
Du coup, Marcellin à l'intention d'aller là-haut avec l’aide de son frère pour dépouiller les cadavres de leurs biens; ce qui lui permettrait de ne pas vendre la maison. Cependant, Isaïe est bien trop intègre et respectueux pour accepter une chose pareille ! Une fois de plus il suivra tout de même son frère qui l'a menacé d’y aller seul.
Marcellin bouscule sans cesse son frère durant l’ascension. Celle-ci est une véritable épreuve pour Isaïe que les séquelles et les souvenirs hantent. Arrivé sur place, Marcellin se précipite afin de détrousser les morts, ce que son frère ne pourra supporter ! !
La suite de cette histoire je vous laisse la découvrir… Je vous dirai juste ceci : on peut être l'idiot du village et avoir un cœur, une conscience et beaucoup de droiture. Tout comme on peut vivre des années avec quelqu’un sans vraiment le connaître et se "réveiller" en ce demandant qui est cette personne si différente ?

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Frères...

10 étoiles

Critique de Lecassin (Saint Médard en Jalles, Inscrit le 2 mars 2012, 61 ans) - 19 décembre 2013

Inspiré d'un fait réel, le crash d'un avion, le « Malabar Princess » dans les Alpes en 1950, « La neige en deuil » reste un de mes souvenirs de lecture d'adolescent les plus poignants, avec « Vipère au poing » de Bazin.
Un cadre, grandiose… La MONTAGNE…
Un personnage principal : Isaïe Vaudagne, un ancien guide de haute montagne qu'un grave accident a rendu simplet… Simplet, mais pas sans dignité.
Son frère cadet : Marcellin, prêt à tout pour arriver et particulièrement pour se transporter à la ville dont le mode de vie lui conviendrait certes mieux , pense-t-il, que cette vie miséreuse dans un hameau isolé de haute montagne.
Problème : l'argent lui manque pour mener à bien son projet.
La providence : un avion se crashe, là haut dans la montagne…
Mon premier Troyat, et il y en aura bien d'autres, dans des domaines aussi variés que le roman, la nouvelle et bien sûr dans le domaine où, à mon avis il excelle : la biographie romancée ; voir « Catherine la Grande », « Le prisonnier N°1 » et d'autres…

« La neige en deuil », 1952, un court roman, une grosse nouvelle… peu importe. Henri Troyat sait parfaitement , dans un cadre aussi somptueux que gigantesque, monter en épingle l'antagonisme entre les deux frères, l'un, Isaïe, issu de la « vieille école » respectueux de la Nature et des anciens, et son cadet Marcellin, plus prompt à la cupidité qu'au respect des traditions.
Poignant… Mais je crois l'avoir déjà dit…

UNE BELLE HISTOIRE TRISTE

8 étoiles

Critique de KAATH (Saint - Brieuc 22.000, Inscrite le 8 mai 2012, 80 ans) - 16 décembre 2013

Je n'avais encore jamais lu Troyat quand j'étais jeune et qu' il était "à la mode". Sans doute par "snobisme" intellectuel à une époque où dans certains milieux" intellos" on ne jurait que par les auteurs engagés ...
Heureusement, l'âge et la sagesse venant , je ne lis plus que pour le plaisir...
C'est ainsi que, fouillant dans une foire aux livres, j'ai trouvé ce petit roman de Troyat que j'ai lu presque d'une traite .
Dès les premières pages j'ai senti qu'il s'agissait d'une histoire triste comme je les aime quand elles sont bien contées et celle-ci l'est de main de maître.
S'agissant de la vie de deux frères , le narrateur, bien qu'extérieur au récit, exprime principalement le point de vue d'Isaï , apparemment le plus faible, resté un peu "demeuré" après un accident. Il vit uniquement par son frère et pour son frère ... l'évolution de cette situation constitue la trame de l'histoire que le jeu de la narration rend plus sensible.
Enfin les descriptions des paysages de montagne, les atmosphères contribuent aussi au charme de ce roman émouvant et bien fait.

Simpliste

4 étoiles

Critique de Rafiki (Paris, Inscrit le 29 novembre 2011, 26 ans) - 3 février 2012

Autant d'habitude j'aime bien les livres d'Henri Troyat, autant celui-là ne m'a jamais emporté.
Trop court peut être? Toujours est-il que l'histoire ne décolle que dans les 30 dernières pages pour moi. Des personnes bâclés et à l'image de leur montagne: sans aspérité.
Je n'ai pas grand chose à ajouter malheureusement. Il n'y rien à dire d'un livre tel que celui-ci.

blanc comme neige..

7 étoiles

Critique de Maryette (Cassis, Inscrite le 17 octobre 2008, 71 ans) - 29 octobre 2008

C'est un récit tranquille, mais si triste que ça finalement malgré son titre. Henri Troyat n'a pas mis une seule ligne pour dire que "la neige en deuil" était devenue noire...

Pas si terrible que ca...

5 étoiles

Critique de Alex13 (Istres, Inscrit le 8 octobre 2008, 21 ans) - 29 octobre 2008

Le début était vraiment nul mais la fin était intéressante.

Curieux, mais touchant!

8 étoiles

Critique de FightingIntellectual (Montréal, Inscrit le 12 mars 2004, 34 ans) - 15 décembre 2006

Roman curieusement bâti par Henri Troyat. Oscillant entre les descriptions grandiloquentes et les dialogues du simplet Isaie avec les gens qui peuplent sa petite vie, on a toujours l'impression de passer de l'universel au subjectif en deux temps trois mouvements. Est-ce là la marque d'une grand maitrise? Je ne sais pas, mais les personnages d'Isaie et de Marcellin sont d'une beauté extraordinaire, manichéens certes, mais mais vivants et imparfaits. Merveilleuse histoire juchée entre les montagnes décrites et les descriptions montagneuses!

La pureté de la neige

9 étoiles

Critique de Ondatra (Tours, Inscrite le 8 juillet 2002, 36 ans) - 30 décembre 2002

Que le début est dur, un crash d'avion dans la montagne et des bouts de corps morts éparpillés dans la neige.... Puis on redescend dans la vallée et on assiste à la descente des deux frères....
Ce bouquin est extraordinaire de vérité, de beauté et de courage.....

Forums: La neige en deuil

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La neige en deuil".