Aux fruits de la passion de Daniel Pennac

Aux fruits de la passion de Daniel Pennac

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Manhud Yrogerg, le 13 juillet 2001 (Bruxelles, Inscrit le 24 avril 2001, 40 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 8 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (19 832ème position).
Visites : 3 050  (depuis Novembre 2007)

Tout ça c'est magouille et politico je ne sais quoi

Thérèse Malausséne est tombée amoureuse. Elle, la diseuse de bonne aventure , annonce qu'elle va se marier avec Marie-Colbert de Robeval "conseiller référendaire de première classe auprès de la Cour des Comptes", pas un drôle quoi.
Paniqué par l'intuition qu'il a que tout cela finira mal, Benjamin (qui fait office de chef de famille) fait tout pour convaincre sa soeur d'arrêter ce projet de mariage, en vain... Ensuite, on découvre que Benjamin avait raison et tout cela finit par sentir le cadavre encore chaud. Encore un épisode passionnant de la famille Malaussène. Les mêmes personnages palpitants se mêlent à l'histoire.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  La saga Malaussène

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

De la fantaisie … pas réaliste et alors ?

8 étoiles

Critique de Ichampas (LAMBALLE, Inscrite le 4 mars 2005, 53 ans) - 30 avril 2009

Il y avait bientôt 20 ans déjà que je n’avais pas lu un livre de la tribu Malaussène, les 3 premiers. Même un peu plus âgée, c’est un plaisir d’évoluer aux cotés de ces personnages farfelus. Et même en vieillissant je les trouve moins loufoques. De toute manière je ne suis pas objective, j’aime l’écriture de Daniel PENNAC et à travers son écriture sa forme de pensée.

Limite

6 étoiles

Critique de Nance (, Inscrite le 4 octobre 2007, - ans) - 29 juillet 2008

J’ai trouvé le livre correct, mais limite et ça c’est parce que j’aime beaucoup les personnages. C’était drôle, mais on dirait que le manque de nouveauté fait en sorte qu’on est moins surpris. Il y a des rebondissements, mais pas aussi rebondissants que d’habitude.

Ça reste une série des plus agréable à découvrir. Les personnages sympathiques et l’écriture hyper vivante en valent le détour.

Pourquoi pas ?

4 étoiles

Critique de Bernard2 (ARAMITS, Inscrit le 13 mai 2004, 68 ans) - 28 juillet 2008

L'histoire est originale, et assez plaisante. Mais tout de même très irréaliste. Pour quelqu'un de cartésien, ça ne passe pas du tout. Bien sûr, il en faut pour tous les goûts...

Loi des séries

6 étoiles

Critique de Banco (Cergy, Inscrit le 6 août 2004, 35 ans) - 11 août 2004

Aux fruits de la passion, c'est la poursuite des aventures de la famille Malaussène et les aventures de la famille Malaussène c'est la poursuite de la famille Malaussène par un copronuage maniaque mais magnanime …

Thérèse se marie. Thérèse se marie avec un conseiller référendaire de première classe de la cour des comptes nommé Marie-Colbert de Robertval et, cette fois, Benjamin est décidé : puisqu'il ne peut empêcher ce mariage que Robertval ne lui semble désirer que par intérêt et calcul politique, il va se préparer à son emprisonnement occasionné par la mort violente et mystérieuse de son futur beau-frère que son expérience des emmerdes lui laisse deviner. Par ailleurs, il s'est fait virer par la reine Zabo. Rien que d'attendu, en somme. Alors quand Robertval meurt précipité du haut de ses escaliers, que Thérèse est assassinée à la roulotte piégée, puis réapparaît transformée et est embastillée dans la foulée, on est forcé de se rendre aux conclusions de Benjamin : la famille Malaussène s'apprête à accueillir un nouveau bébé que Jérémy ne manquera pas d'affubler d'un prénom grotesque qui ne dépareillera pas avec Verdun, C'Est Un Ange ou Monsieur Malaussène.



Avec Aux fruits de la Passion, la vérité devient évidence : tout tourne rond chez Daniel Pennac et de travers chez les Malaussène. Il y a de la redite dans ce roman-là : cinquième roman sur les Malaussène, quatrième mariage, quatrième naissance, énième meurtre et énième suspicion policière à l'encontre des malchanceux Malaussène. Il y a de la redite et il n'y pas de surprise tant le dénouement est prévisible. Il y a de la redite et c'est d'ailleurs ce qui fait le charme de ce roman : le retour des personnages connus, du Belleville connu, des meurtres connus, des emmerdes malaussèniennes connues et des enquêtes policières connues. Parce que si le lecteur est arrivé jusqu'à ce cinquième opus des Malaussène, c'est qu'il les aime ces pittoresques malchanceux et qu'il aime les feuilletons romanesques avec ces personnages récurrents et ces intrigues analogues. Le roman pennacien a ceci de rassurant pour le lecteur que la standardisation produit lui permet de savoir à l'avance ce qu'il y a dans le livre qu'il achète et d'être déjà satisfait de son achat, … Un vrai bonheur pour le lecteur

Exceptionnel !

7 étoiles

Critique de Bristlecone (, Inscrit le 12 octobre 2003, 28 ans) - 12 février 2004

Il est vrai que les épisodes de la saga se répètent un peu, mais il n'empêche que j'ai passé des heures merveilleuses auprès de la tribu ! Les deux derniers tomes sont peut être un peu courts mais ne faillissent pas dans leur genre. La saga Malaussène se lit avec délectation !

Merci pour ce plaisir

7 étoiles

Critique de Doudou (Rennes, Inscrite le 18 mars 2001, 34 ans) - 21 juillet 2001

Dommage que la librairie soit fermée aujourd'hui, car avec toutes ces critiques formidables, je me serais précipitée pour l'acheter !

Vive Benjamin Malaussène !

7 étoiles

Critique de Jules (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 73 ans) - 16 juillet 2001

Toute cette série m'a fait rire, trembler, sursauter, haleter, transpirer. La langue est aussi drôle que les situations et puis Julie nous fait aussi imaginer de très bons moments pour Benjamin... De temps à autre à sa place, pourquoi pas ?... Mais ce dernier livre de la série m'a semblé un rien moins bien réussi... Il faut avouer que face à la qualité du reste je suis peut-être devenu par trop difficile.

Forums: Aux fruits de la passion

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Aux fruits de la passion".