Doppler de Erlend Loe

Doppler de Erlend Loe
( Doppler)

Catégorie(s) : Littérature => Européenne non-francophone

Critiqué par Pitibeni, le 13 juin 2006 (Marseille, Inscrit le 25 décembre 2004, 40 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (31 983ème position).
Visites : 2 529  (depuis Novembre 2007)

Régis dans la forêt...

Il est des livres dont nul ne parle, et qui méritent pourtant un peu d’attention. Le Doppler d’Erlend Loe se trouve être l’un d’eux… Peu remarqué lors de sa sortie et peu convoité en librairie, ce roman issu de la sphère humoristique s’attaque à l’élan par ses bois. Andreas Doppler, être social parfaitement accompli, fait une mauvaise chute de vélo dans la forêt. Il entrevoit alors la futilité de sa vie « parfaite » et entreprend un retour à l’état sauvage. Pour ce personnage un peu cinglé, la réadaptation est chose aisée. Pour survivre à sa faim, il tuera un élan femelle, gagnant du même coup un ami en sa progéniture. Parsemé de situations loufoques et de critiques grinçantes, ce roman norvégien ravira les amateurs d’humour décalé. Le seul hic provenant du laxisme parfois évident de l’éditeur dans sa correction du texte…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Mouais...

3 étoiles

Critique de Sundernono (Nice, Inscrit le 21 février 2011, 34 ans) - 11 mars 2011

Après avoir lu un bon Paasilinna, j'ai voulu rester dans l'humour nordique.
Là fut mon erreur, tout le monde n'est pas Paasilinna, comme dirait l'autre: "et là c'est le drame..."
Je n'ai absolument pas accroché à ce livre dont l'histoire n'a ni queue ni tête. L'humour m'a bien souvent laissé de marbre, ce n'est pas nul, loin de là, mais c'est pas folichon.
Mais ce qui m'a le plus choqué ce sont les nombreuses fautes d'orthographe qui jalonnent ce livre. Une simple relecture par un élève moyen de 2nde suffirait à corriger ne serait-ce que la moitié de ces fautes. Il y a un minimum à respecter tout de même, c'est la moindre des choses pour un éditeur qui se veut sérieux.
Bof...

Doppler tel Diogène

6 étoiles

Critique de Aliénor (, Inscrite le 14 avril 2005, 49 ans) - 18 février 2011

Doppler n'aime pas les gens. Et cette révélation lui vient subitement, après être tombé de vélo. Lui qui avait jusque là mené une vie on ne peut plus normale, plaque tout du jour au lendemain et part s'installer dans la forêt. Adieu femme, enfants, travail et société de consommation. Bonjour nature, chasse, troc et solitude. Mais les gens qui l'entourent ne sont pas bien loin, et ils vont s'ingénier à lui compliquer sa nouvelle existence.

Au début du roman, le lecteur se demande si ce héros est un illuminé doublé d'un asocial. Quel être sensé pourrait en effet parler et agir ainsi ? Mais au fil du récit, force est de constater que Doppler est bien plus sage qu'il n'y paraît, et que sa vision de la société contemporaine – une société où règne « l'application » - est très juste. On pense inévitablement à Diogène, philosophe cynique qui vivait dans le plus grand dénuement et dormait dans une jarre.
Ce livre surprenant et à l'humour grinçant est à découvrir, et je vous en livre ici un extrait qui suffit à donner le ton: « Allumer la télévision équivaut pour moi à consulter un ouvrage de référence qui m'expliquerait pourquoi je n'aime pas les gens ». Littérairement parlant, ce n'est pas un chef d'œuvre, mais l'originalité du ton vaut le détour.

De l'application, encore de l'application, toujours de l'application

6 étoiles

Critique de Cyrus (Courbevoie, Inscrit le 3 novembre 2008, 40 ans) - 26 mai 2009

Notre héros n'aime pas les gens et ce qu'il déteste par dessus tout chez eux, c'est leur application. L'application qu'ils mettent à vivre une vie appliquée! Si un certain nombre de situations cocasses ou de réflexions cyniques ont pu me faire sourire, mon plaisir a été grandement gâché par le manque d'application (justement!) dans la correction de cette version française. Que de mots oubliés, d'infinitifs en lieu et place de participes passés, de fautes d'orthographe... Si on parvient à passer au-dessus de ça, on passe un moment agréable de lecture mais qui ne devrait pas non plus laisser un souvenir impérissable.

Humour décapant

9 étoiles

Critique de Soldatdeplomb4 (Nancy, Inscrit le 28 février 2008, 28 ans) - 13 mars 2009

Volontiers dans l'absurde, ce roman d'Erlend Loe est une pépite pour ceux qui aiment l'humour décalé. L'auteur nous mène de digressions en digressions dans l'esprit dérangé et original de son héros, qui vit des situations saugrenues à la pelle, sans que cela le choque. Pour lui ce sont les autres les anormaux, les corrompus. Une curiosité à découvrir, et tellement dur à décrire... Bourré de passages délectables, qui m'ont fait me bidonner dans le bus, ce livre est l'un des plus drôles, et à l'humour le plus déjanté que j'ai pu lire ces dernières années. J'ai adoré adoré adoré!

A noter que le livre est aujourd'hui en poche chez 10/18.

Forums: Doppler

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Doppler".