Nuit d'été de Dan Simmons

Nuit d'été de Dan Simmons
( Summer of night)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Virgile, le 5 juillet 2001 (Spy, Inscrit le 12 février 2001, 38 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 14 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (31 360ème position).
Visites : 4 499  (depuis Novembre 2007)

Le roman de terreur par excellence !

Quand on parle de littérature d'horreur/fantastique/terreur, c’est la plupart du temps le nom de Stephen King qui revient et c’est dommage !
Bien sûr, il a écrit de bons romans, mais il est tout de même très inégal.
A côté de ce monstre incontournable, d’autres auteurs se lancent sur ses traces avec plus ou moins de succès. Dan Simmons est de ceux qui ont pu, à mon sens, en un roman magistral marquer le genre de leur empreinte en renouvelant les mythes fondamentaux.
Tout commence de la façon la plus simple qui soit. C’est la fin de l’année scolaire, dans une petite ville de l'Illinois. L'école, gigantesque bâtiment construit au temps où Elm Haven semblait en passe de devenir une ville importante va maintenant fermer. Ces dernières années, seules quelques classes étaient encore occupées.
Un été idyllique semble s'annoncer pour les écoliers. Il n’en sera rien. Le dernier jour de classe un élève disparaît. Il est vite déclaré fugueur, mais d’autres événement étranges commencent alors à se manifester. Des bruits bizarres hantent la nuit, un mystérieux soldat de la première guerre mondiale fait son apparition, certaines personnes se comportent étrangement…
Personne ne se rend compte de rien, personne sauf un groupe d’enfants : Duane Mcbride, Dale et Lawrence Stewart, Kevin Grumbacher, Jim Harlen et Mike O’Rourke. Cette bande d’amis d'une dizaine d'années va malgré elle être entraînée dans un combat contre des monstruosités sans nom. Ils vont mener leur enquête pour découvrir la source des évènements étranges et certains d'entre eux le paieront très cher.
Dan Simmons nous livre là un roman épais (presque 600 pages d'une petite écriture en poche), mais qui se lit très vite tant le suspense est haletant et l'histoire passionnante. Le développement des personnages et des lieux rendent le tout très vivant, on retombe en enfance en lisant ce livre, on se souvient du temps où l’on était des gamins casse-cou et c'est plutôt agréable.
Dans un esprit un peu « club des cinq », l’auteur nous emmène ici à la rencontre de nos peurs enfantines avec beaucoup d’originalité. A première vue ce roman pourrait paraître stéréotypé, mais le talent de Simmons le change en petit chef-d'œuvre du genre.
Je rapproche un peu Dan Simmons de Ken Follet. Ce sont deux auteurs doués, qui mènent chaque fois leur histoire de façon convaincante, maniant avec précision suspense et peinture des lieux et personnages sur des thèmes qui peuvent sembler un peu faibles. Il manque sans doute la petite étincelle qui me ferait crier au génie, mais ce roman contient sans aucun doute des scènes d'anthologie qui font que je le recommande à tout le monde, amateur d'horreur ou pas.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Pas mal...

6 étoiles

Critique de Palmyre (, Inscrite le 15 avril 2004, 55 ans) - 16 juillet 2017

N'est pas Stephen King qui veut! Ce roman, agréable, se voudrait un peu dans la lignée de la nouvelle "Le corps" de S. King dont on a tiré le magnifique film "Stand by me".
Malheureusement, la sauce ne prend pas, et si on trouve ces enfants bien sympathiques, la mise en place est trop longue et les événements arrivent un peu tard quand la lecture commence à peser...
Dommage...

Qu’est-ce que je peux être crédule parfois …

3 étoiles

Critique de Monde imaginaire (Bourg La Reine, Inscrite le 6 octobre 2011, 44 ans) - 18 juin 2013

J’avais acheté ce livre à cause du petit bandeau rouge qui le recouvrait et sur lequel Stephen King en personne, disait que ce livre était "un des meilleurs thrillers de ces cinq dernières années". Et moi, je me suis laissée piéger par ce commentaire élogieux …
Ben oui c’est comme ça, mais dès qu’apparaît le nom de Stephen King, pour moi ça ne peut être qu’un gage de qualité … Et pourtant je m’étais déjà fait avoir avec le livre le Maître des Illusions de Dona Tartt, où le même petit bandeau rouge apparaissait. Je suis donc une buse … une double buse …
Bon, je sais que je vais être peut-être sévère mais dans ce roman Dan Simmons est loin d’arriver à la cheville de King. Je venais juste de lire « Ça » et le recueil de nouvelles dont a été tiré le film « Stand By me », et ces deux œuvres m’avaient fortement comblée.
Dans Nuit d’été, les ingrédients sont un peu les mêmes, la nostalgie, l’amitié, le combat contre le mal, mais malheureusement il ne se passe pas grand-chose et les interminables digressions de ces gamins ont vite rendu ce livre assez insipide. C’était aussi excitant qu’une course d’escargots sous Tranxène …

Summer of Night ; long, long night

9 étoiles

Critique de Tommyvercetti (Clermont-Ferrand, Inscrit le 18 décembre 2006, 29 ans) - 10 novembre 2011

Je l'ai fini hier dans la nuit, et j'ai rarement passé autant de temps en une journée à lire (environ 6h).
Au début, j'avoue que le livre m'a moyennement emballé. Le rythme était lent, très lent, et dans le même genre je ne connaissais que Stephen King, qui était beaucoup plus dynamique, et Lovecraft, qui était un tout autre style. Ici, il y avait l'apathie de Lovecraft, la mise en ambiance, la tension montante, et en même temps le réaliste, la brutalité de SK.
Hier, donc, j'ai lu les 200 dernières pages (en plusieurs fois, quand même, et je lis lentement).

Le rythme donc, est très lent au début ; le décor se met en place, on fait connaissance avec la ville, les personnages, leurs caractères et leurs situations. On suit les premiers jours joyeux de vacances, et on commence à remarquer les choses étranges qui se passent. Et puis le rythme, peu à peu, s'accélère, nous plongeant dans l'horreur, l'angoisse, jusqu'à devenir une course effrénée sans instant de répit.
Le style de Dan Simmons est particulier. Pas compliqué, mais pas simple non plus. Il est plus lent à lire que SK (par exemple), mais à la fois son écriture rend mieux compte de l'ambiance et permet de se détendre dans les moments calme, et d'en être brusquement tiré quand ça va mal.
La psychologie des personnages aussi est bien rendue. Les gamins dont on suit l'histoire de ce début de vacances son des pré-ados, et ouf!, ils ne pensent et ne parlent et ne raisonnent pas comme des intellos ou des adultes. Ils sont gamins. Leurs peurs sont gamines, leurs parano est gamine, leurs représentation du monde, leurs déductions, etc. Ils ne sont pas (trop) stéréotypés, et ont chacun leur caractère.
Quant au scénario, il n'est pas sensationnel mais il tient la route, et au vu des circonstances et des protagonistes, l'ensemble du récit et les découvertes sont cohérentes. Notre vue, dans cette histoire, est celle des enfants, et nous restons tout le long à leur niveau. Il n'y a pas d'explications magistrales et répondant à toutes les questions ; nous ne sommes pas dans la position d'un spectateur extérieur qui détient la trame de fond entre les mains. On patauge autant qu'eux, on se pose des questions, et on a des réponses, mais pas forcément toutes.

Les adultes dans le récit ont une place bien particulière. Le roman est vraiment centré sur les gamins, et les grandes personnes ont une place très à l'écart, comme des gens vivant dans un autre monde, avec leurs représentations, leurs certitudes, leurs problèmes... Ils n'interviennent pas dans l'intrigue (très peu). Leur réalité est autre, et les enfants vivent l'histoire d'un tout autre point de vue.
Si le roman était conté du point de vue d'un parent, par exemple, ça ne serait plus du tout aussi sensationnel.

Bref, malgré ma réticence première, ce livre vaut vraiment le détour si on a la patience de s'y immerger. L'époque est bien rendue (dans les représentations que je peux avoir de celle-ci), et tout y est réaliste (ça fait du bien ! C'est rare ces temps-ci...), sans fioritures, sans excès, et malgré tout avec des sentiments, de l'amitié, tout ça (ce qui manque un peu parfois chez SK).

Je me suis dit, après coup, ce livre est vraiment terrifiant, non pas par son contenu brut et la nature du surnaturel, mais par le fait que ce soit des gosses de 11 ou 12 ans qui vivent ça, qui l'affrontent. Cette violence, cette horreur, cette terreur qui glace le sang... le vivre du point de vue d'enfants donne une impression d'insécurité encore plus grande que s'il s'agissait d'adultes, plus forts, plus raisonnables, plus confiants en eux-mêmes et en le monde autour d'eux.
Parce que les enfants, ils n'ont pas nos certitudes et notre esprit rationnel inébranlable. Enfin, ok, je parle pour moi, mais l'idée c'est que les frontières du monde tel qu'ils le voient sont beaucoup plus floues, et donc que l'inconnu y a encore une grande part. Plus grande que chez les adultes (pour peu qu'il en reste, de l'inconnu).

Est ce bien de Dan Simmons?

2 étoiles

Critique de Statiss (, Inscrit le 6 décembre 2010, 60 ans) - 6 décembre 2010

Bonjour, j'ai du mal à croire que ce soit l'excellentissime auteur d'Hypérion et de l'échiquier du mal qui ait pu écrire cette... chose.
Les gamins : pas crédibles, mal dessinés, trop lisses et bien-pensants, beaucoup trop matures pour des gamins de cet âge.
Et puis, jamais ils ne se confient à un adulte quand ils sont confrontés à l'horreur? Difficile à croire.
Le méchant, le fils du shérif, est une caricature, dont les actions ne sont à nouveau pas crédibles pour un sou.
Le clochard alcoolo qui retrace le passé avec des descriptions poétiques, "nuages sur fond de ciel gris" etc, c'est l'auteur qui parle, pas le personnage et personnellement ça me tue l'immersion. A plusieurs reprises, j'ai sursauté, non d'horreur, mais avec un "Mais faut pas déc..!", vous savez les trucs que JAMAIS vous ne feriez si vous étiez à la place du personnage. Très longtemps j'ai eu du mal à me rappeler qui était Mike, Dale, Kevin ou Duane. On est très très loin de l'univers S.KING, avec notamment le "Ca", où suivre une bande de gamins étaient une vraie merveille. Bref, une très grosse déception, jamais je ne me suis immergé dans cette histoire qui fourmille d'invraisemblances et de descriptions interminables.

Terrible

6 étoiles

Critique de Cbarker (, Inscrit le 14 juillet 2009, 51 ans) - 14 juillet 2009

Je vous avoue que j'ai rarement trouvé des livres qui m'ont collé la pétoche. Lire ce livre tard le soir est un bon moyen de ne pas dormir tranquillement. C'est gore à souhait, ça tient bien la route et Dan Simmons maitrise le genre. Bon livre

Génial

10 étoiles

Critique de Janiejones (Montmagny, Inscrite le 20 avril 2006, 32 ans) - 15 mai 2007

Un roman d'horreur absolument époustouflant, qui rappelle Stephen King. On sent parfaitement l'ambiance angoissante qui pèse sur les héros de ce livre.

Interdit aux enfants

7 étoiles

Critique de Xerinata (Amiens, Inscrite le 5 avril 2006, 60 ans) - 12 avril 2006

Je crois que si je l'avais lu à 12 ans, ce livre m'aurait remplie de terreur, au point de rester tétanisée dans mon lit la nuit, (surtout ne pas sortir les mains du drap de peur que deux grands bras blancs sortent de l'obscurité comme des tentacules, les attrapent et m'attirent sous le lit).
Bon à mon âge bien sûr c'est différent, mais il y a quand même certains passages qui donnent le frisson. A lire pour les souvenirs d'enfance, des vacances d'été, de l'amitié. On a envie de savoir ce que vont devenir ces gosses à l'âge adulte.

Atroce

3 étoiles

Critique de Aaro-Benjamin G. (Montréal, Inscrit le 11 décembre 2003, 48 ans) - 2 novembre 2005

Simmons aime écrire, comme en témoigne la dimension de ses œuvres. Celle-ci n’échappe pas à la règle. Un long roman d’horreur, trop long. En fait, tout est en trop, que ce soit le nombre de personnages, le nombre de sous-histoires éparpillées, le nombre de clichés. Pour une rare fois, je me suis ennuyé dans un suspense. Définitivement, une pâle copie de « ça » par Stephen King.

décevant...aussi

4 étoiles

Critique de Frenchmad (, Inscrit le 6 septembre 2005, 44 ans) - 19 septembre 2005

Tout à fait en phase avec mes prédécesseurs... Stephen King et Lovecraft l'ont fait en mieux...... dommage Dann Simmons nous a habitués à du bien meilleur... (cf l'échiquier du mal.... !)

Plaisant mais pas le meilleur Simmons

6 étoiles

Critique de Franckdrebbin (, Inscrit le 15 mai 2005, 38 ans) - 15 mai 2005

En ce qui me concerne, j'ai pris du plaisir à lire ce bouquin de Simmons. Si il est clair qu'il n'est pas son meilleur et de loin (voir plutôt L'échiquier du mal ou Hypérion) mais aussi qu'il marche un peu sur les plates bandes de King, ce livre est néanmoins plaisant et c'est avec passion que l'on dévore ses 600 pages. Malheureusement la fin n'est pas du même acabit et reste relativement décevante.
A lire pendant les grandes vacances et à considérer comme un livre "pop corn": à lire pour prendre du plaisir sans se prendre la tête!

J'ai trouvé ça plaisant à lire

7 étoiles

Critique de Martell (, Inscrit le 27 février 2004, 64 ans) - 1 mars 2004

Moi j'ai bien aimé la façon dynamique qu'utilise Dan Simmons pour nous raconter cette monstrueuse histoire. I
Il faut bien l'avouer, oui, j'aime le fantastique. Mais je sais aussi apprécier quand je tombe sur un bon livre, et celui-là en est un bon.

Déçu ... l'histoire ne m'a pas conquis

4 étoiles

Critique de Olorin (HobbitTown, Inscrit le 29 août 2002, 114 ans) - 11 juin 2003

On ne peut pas dire que je sois un gros fan de livres d'horreur. Cependant Dan Simmons méritait que je m'attarde sur ce livre qu'il a écrit, étant un fan inconditionné.
Je vous passe l'histoire que je trouve franchement molle, longue, à dormir debout. Je n'y ai pas cru du tout. L'auteur qui d'habitude arrive à me tenir en haleine ne l'a pas fait sur ce livre... Je me suis ennuyé, alors que d'habitude je dévore tout ce qui touche à D.Simmons.
Il a pourtant fait un effort pour baser son histoire sur des faits réels ...
En un mot : BOF ...

Stephen King fait des émules

4 étoiles

Critique de Neurone (Liège, Inscrit le 1 juillet 2001, 47 ans) - 28 juillet 2001

Ce livre est pour moi une copie de CA de Stephen King. Et pas en mieux! De jeunes enfants qui vont combattre le Mal, et une fin un peu loupée, le tout dans une atmosphère à la Stephen King dans sa phase la plus commerciale.
En somme je ne suis pas vraiment d'accord quant au talent de Dan Simmons, ou plutôt pas sur le fait que cette Nuit d'Eté puisse nous le dévoiler.
Si vous voulez vraiment découvrir le génie de Dan Simmons, allez plutôt chercher du côté d'Hypérion qui lui est un roman de science-fiction hors du commun qui ne peut être écrit que par un écrivain talentueux.

Forums: Nuit d'été

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Nuit d'été".