Les saveurs de la vie
de Maeve Binchy

critiqué par Mademoiselle, le 25 avril 2006
( - 31 ans)


La note:  étoiles
Une sorte d’ « Ensemble, c’est tout » légèrement moins bon
Sur la quatrième de couverture se trouve un extrait d’une critique du Times qui dit : « La lecture d’un roman de Maeve Binchy agit invariablement comme une sorte de thérapie : les histoires qu’elle nous conte parviennent à égayer les esprits les plus chagrins. » Comme cette phrase est véridique !

Dans l’Irlande d’aujourd’hui, Cathy Scarlett et Tom Feather ont décidé de devenir les meilleurs traiteurs de Dublin en créant Scarlett Feather. On les suit pendant une année dans leurs joies et leurs peines, entourés d’une pléiade de personnages : la belle-mère de Cathy qui n’a pas encaissé le fait que son fils ait épousé la fille de leur femme de ménage, des jumeaux de 9 ans incontrôlables et délaissés par leurs parents ou encore un comptable solitaire rongé par un secret.

Maeve Binchy décrit le quotidien de ses personnages dans un style assez proche de celui d’Anna Gavalda mais un peu moins moderne. Je ne peux m’empêcher de comparer ces deux romans avec leurs personnages blessés par la vie qui refont surface petit à petit.

Au fil de la lecture, on sent de la solidarité, de la chaleur nous envelopper, de l’amour pour le monde entier…