Cabot-Caboche
de Daniel Pennac

critiqué par Elyria, le 29 mars 2006
( - 26 ans)


La note:  étoiles
pour ceux qui ont la tête dure
Un chien oublié par sa maîtresse, abandonné, à l'odorat fin.
Moins émouvant que "l'oeil du loup" mais très beau et émouvant quand même!
Génial 10 étoiles

Je suis un amateur de chiens, je vis avec des animaux de la race canine mais aussi féline. J'ai retrouvé beaucoup de réalisme dans ce livre. Que ce soit du côté animaux ou du côté comportement humain. J'aime beaucoup la vision de Le Chien qui montre que l'auteur a du chien.
Une magnifique histoire, que beaucoup de chiens vivent en partie.
Le final est excellent...
A lire de 7 à 120 ans....

Petit lecteur - - 36 ans - 26 avril 2014


Mon premier roman 7 étoiles

C'est vrai quoi. Avant Cabot Caboche, je lisais que des BD. Et puis la bibliothécaire de l'école m'a collé ce livre entre les mains et m'a dit de ne plus reprendre de BD avant de l'avoir lu.
Je crois pas avoir emprunté tant de BD depuis...^^
Histoire drôle et émouvante vue par un chien moche, qui est adopté par une gamine colérique qui a des parents stéréotypés. Lecture amusante et agréable, je me dis toujours que je devrais acheter un exemplaire de ce petit roman en souvenir.
A lire pour petits et grands !

SkylarBlue - - 28 ans - 23 novembre 2010


je préfère le chien 9 étoiles

mille fois mieux que l'oeil du loup et tellement plus réaliste. J'ai adoré cette histoire et mes élèves aussi. Un vrai bonheur de lecture dont le héros est un chien moche et mal fichu bien loin des Lassie Rintintin et autres héros trop beaux pour être vrais.

Sternutatoire - - 49 ans - 22 novembre 2009


Magnifique 10 étoiles

Très beau roman, émouvant et exprimant parfaitement la fidélité et l'amour d'un chien pour son maître (ou sa maîtresse, bien sûr !).
Cabot-Caboche, un livre à lire, relire et rerelire. C'est le plaisir de la compassion, de l'amitié mais aussi le désespoir d'un chien abandonné puis à nouveau aimé par une petite fille aux cheveux de soleil...

Béa - livry-gargan - 23 ans - 17 avril 2006