La Firme de John Grisham

La Firme de John Grisham
(The Firm)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Yanice, le 23 mars 2006 (Inscrit le 11 septembre 2005, 34 ans)
La note : 2 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 6 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (42 376ème position).
Visites : 3 632  (depuis Novembre 2007)

Pas pour moi

Tout le monde connait le film. Il n'y a rien de plus dans le livre. Personnellement je n'ai pas du tout aimé bien que ce soit bien écrit. L'histoire ne m'a pas été accrocheuse. Quant au personnage principal il est beaucoup trop parfait... surtout à la fin. C'est toujours lui le plus fort et le plus intelligent. Grisham a fait beaucoup mieux avec d'autres romans.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Nickel-chrome

6 étoiles

Critique de Vinmont (, Inscrit le 12 août 2014, 45 ans) - 14 janvier 2020

John GRISHAM nous relate une histoire avec pour décor et environnement un cabinet dans lequel évolue un héros dont on se demande s'il va ou non basculer…
Finalement, ce roman nous réserve peu de surprises mais reste un polar solide et efficace.

Big brother is watching you

6 étoiles

Critique de Tyty2410 (paris, Inscrite le 1 août 2005, 33 ans) - 30 octobre 2013

C'est un bon roman policier. Bien sûr on plonge de nouveau dans le milieu judiciaire américain et l'on voit les thèmes chers à Grisham. Mais à défaut de dire qu'il y a du suspense, puisque on se doute de comment cela va se terminer, on se demande comment le personnage principal va s'en sortir, et on ne peut pas s’empêcher de tourner les pages une à une. Cependant le côté " je suis le seul gentil contre une armée de méchants " est à la longue un peu énervant

J'ai lu ce roman et vu le film dans la foulée et je me suis rendue compte que ce scenario à l'heure d'aujourd'hui apparaissait un peu " has been" comparé à notre époque d'aujourd'hui.

Une plongée dans l' univers cauchemardesque des lawyers américains

9 étoiles

Critique de Chrisland (, Inscrit le 27 septembre 2011, 59 ans) - 27 octobre 2011

J'avoue ne pas bien comprendre les critiques déjà écrites sur ce livre qui est, à mon goût, le meilleur roman juridique de Grisham.

Encore faut-il dire pourquoi. Pas pour l'intrigue, qui n'a pas de quoi fouetter un chat (quoi que...). Mais pour la description méticuleuse, entomologique, de l'ambiance et de l'univers d'un Cabinet de lawyer américain, vu par un jeune ambitieux qui, peu à peu, va tomber dans le panneau tendu à toute jeune recrue. 50 heures, 70 heures, 100 heures de travail par semaine, la vie de famille abolie, la lutte pour être le meilleur entrant, pour devenir Associé. L'abolition du moi pour parvenir au succès professionnel...

C'est du vu, du vécu, cela se passe VRAIMENT comme ça dans presque tous les grands cabinets américains. C'est effrayant, fascinant, et Grishman le fait avec tout son talent naissant.

Le thriller, derrière cette revue quasi documentaire, n'est qu'un plus, bien foutu. A noter que l'adaptation cinématographique, qui se focalise sur l'intrigue, perd du coup quasiment tout le sel du roman.

Un non-suspense

2 étoiles

Critique de Nance (, Inscrite le 4 octobre 2007, - ans) - 16 septembre 2010

Mitchell McDeere vient juste d’être gradué et est un des meilleurs élèves en droit d’Harvard. C’est un petit cabinet juridique de Memphis qui lui fait la meilleure proposition, une firme spécialisée en fisc, ou plus précisément, évasion du fisc et blanchiment d’argent. Aussi, quand on s’engage dans la firme, c’est du genre définitif, qu’on ne quitte pas, en vie.

« Tout est impressionnant chez nous, Mitch, dit Oliver Lambert. Nous formons une équipe très unie. C'est une petite société et nous travaillons la main dans la main. Vous n'aurez pas à souffrir chez nous de la compétition acharnée qui caractérise les grands cabinets juridiques. Nous choisissons soigneusement nos nouveaux collaborateurs et notre objectif est que chacun soit promu associé aussi vite que possible. Pour atteindre ce but, nous consacrons énormément de temps et d'argent aux nouveaux venus. Il est rare, extrêmement rare, qu'un avocat nous quitte. Tellement rare que cela ne s'est jamais produit. »

Bon, il n’y a aucun retournement qui n’est pas visible bien à l’avance, ce qui est un défaut pour un « suspense ». C’est cousu de fil blanc et l’auteur met plusieurs emphases pour être sûr que l’on suit. J’avais espéré du bon divertissement, mais c’est raté. Peut-être que je vais mieux aimer le film de Sydney Pollack avec Tom Cruise que j’ai vu il y a des années, loin dans ma mémoire.

Un Polar efficace

8 étoiles

Critique de Dsonigo (, Inscrit le 25 avril 2006, 36 ans) - 25 avril 2006

Un des premiers Grisham que j'aie lu, et un des meilleurs : le héros fait de la peine à bosser ses 100h par semaine, et on se demande où Grisham veut nous emmener...

Et quand on se rend compte dans quel traquenard ce héros parfait est tombé, on se demande encore une fois comment il va s'en sortir!!!

C'est sur que La Firme ne va pas causer chez les lecteurs un choc mystique, et ne va pas causer des masses de vocation pour le métier d'avocat d'affaires, mais il vous fera passer le temps pendant quelques heures...

Forums: La Firme

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La Firme".