Non coupable de John Grisham

Non coupable de John Grisham
(A Time to Kill)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par -LAURA-, le 19 mars 2006 (Bois-colombes, Inscrite le 18 mars 2006, 42 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (3 397ème position).
Visites : 5 331  (depuis Novembre 2007)

Du Grisham à l'état brut

De mémoire, « non coupable » doit être le premiers livre de Grisham que j’ai lu, celui-ci nous plonge dans l’univers insupportable du Ku Klux Klan, un vrai roman qui permet de se poser beaucoup de questions sur la peine de mort, du suspense, de la violence, la description de l’agression de la petite Tonya est difficilement supportable, c’est une histoire passionnante, les chapitres défilent et je n’ai pas pu me détacher de se bouquin avant la fin. Ce fut le début d’une grande histoire d’amour pour cet écrivain. Je précise que je ne possède pas la version « Poche », mais une version de 1995 sortant d’une imprimerie Italienne, 720 pages de Grisham à l’état brut. Un pur bonheur pour les fans.

Résumé
A Clanton dans le Mississippi, la petite Tonya Hailey est sauvagement violée et torturée. En plein tribunal, Carl Lee, son père massacre les deux accusés au fusil-mitrailleur. Son sort semble tout tracé : la chambre à gaz. En effet nous sommes dans le sud profond des Etats-Unis et Carl Lee est noir….
Jake, un jeune avocat blanc, aussi courageux qu’ambitieux, décide de la défendre. Le K.k.k fait front. Bientôt un souffle de haine embrase la petite ville de Clanton.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un bon Grisham

7 étoiles

Critique de Falgo (Lentilly, Inscrit le 30 mai 2008, 81 ans) - 8 avril 2010

Avec cette histoire ancrée dans le sud des Etats-Unis, Grisham livre un récit excellemment mis en place, fourmillant de détails quotidiens. Les personnages sont bien dessinés et le scénario crédible. C'est un vrai plaisir de lecture. Il évite -ou n'est pas encore tombé - dans la démesure qui encombre ses livres ultérieurs. Encore que avec l'introduction du Klu Klux Klan et de ses méthodes radicales Grisham laisse pointer ce défaut de l'exagération -parfaitement inutile au demeurant par rapport à l'histoire - qui fait de l'Etat du Mississipi une zone de non-droit alors que l'essentiel du récit comporte un formidable arsenal juridique.
Le racisme anti-noirs sert de toile de fond et de moteur au récit. Il ne faut pas y chercher une description de ce phénomène, ce qui en est retitué relevant plutôt d'un redoutable simplisme.

L'ambiance pesante du Sud

8 étoiles

Critique de Arnaud (Andenne, Inscrit le 29 novembre 2004, 40 ans) - 13 janvier 2010

John Grisham décrit merveilleusement le climat raciste qui régnait dans le Sud au moment de la Ségrégation. L'ambiance de ce bouquin est prenante et l'histoire se laisse dévorer sans peine. L'une des meilleures oeuvres de celui qui est depuis lors davantage devenu une usine à livres qu'un écrivain.

Encore mieux que L'idéaliste!!!

10 étoiles

Critique de Yanice (, Inscrit le 11 septembre 2005, 35 ans) - 29 juillet 2006

Oui, ce chef-d'oeuvre de Grisham est assurément beaucoup mieux que l'idéaliste qui est déjà excellent.
Tout y est parfait.

Le seul petit reproche est que Grisham soit un petit peu trop manichéen (même la mère des violeurs est vilaine et pleure pour rien!!!)
Une mère reste une mère et c'est un peu normal qu'elle pleure la mort de son fils.

Mais si on met ce défaut là de côté, A time to kill (Non-coupable) est vraiment parfait dans son approche du racisme anti-noir, dans le suspense et dans les tracas que rencontre Jake Brigance.

Dommage que Grisham n'ait pas continué à nous pondre des romans QUE de de cette qualité?!.
Mais c'est moi qui doit être trop gourmand!

Encore merci Mr Grisham!

Forums: Non coupable

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Non coupable".