Chats
de Jean-Claude Suarès

critiqué par Candida, le 13 mars 2006
( - 81 ans)


La note:  étoiles
Je préfère le Chat au Chien car il n'y a pas de chat Policier
Superber vagabondage dans cet album consacré au
roi des vagabondeurs : le greffier..ler matou ...le
raminagrobis...celui qui sait se faire oublier en restant
le plus proche..celui qui donne beacoup tout en paraissant
indifférent..bref un compagnon d'exception pour celle
ou celui qui prend le temps de l'aimer.
A travers plus de 200 Clichés...c'est un fabuleux
portrait du peuple des chats qui nous est offert avec
en prime les affectueuses "divagations" de ceux qu'on
appelle abusivement des maîtres...car Le Chat c'est
le maître.
Je termine sur ce joli poéme de Maurice Carême:
Le Chat ouvrit les yeux
Le Soleil y entra
Le Chat ferma les yeux
Le soleil y resta
Voilà pourquoi le soir,
Quand le Chat se réveille,
J'aperçois dans le noir
Deux morceaux de Soleil
Si cet hommage aux Chats pouvait les sauver
de la bêtise des humains..