Un sang d'aquarelle de Françoise Sagan

Un sang d'aquarelle de Françoise Sagan

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Lucretia, le 3 mars 2006 (Inscrite le 26 novembre 2005, 30 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (10 600ème position).
Visites : 2 858  (depuis Novembre 2007)

Un sang d'eau forte.

Lorsqu'on lit Sagan, et surtout ce livre, on sait que les personnages ne sont pas d'aquarelle et encore moins de la détrempe.
Les personnages: Constantin Von Meck, Romano, Wanda, Boubou Bragance et la petite Maud sont des personnes que l'on croirait tout droit sorties de la réalité.
L'histoire commence en 1942, dans un Paris occupé. Von Meck assistera bien plus tard à des atrocités cependant il ne remettra jamais en question sa patrie: l'Allemagne, ni jamais l'humanité. Il restera toujours fidèle à son allié, à sa foi dans l'art cinématographique. Bien qu'il dise à sa femme Wanda qu'il a "un sang d'aquarelle", le lecteur ne se laisse pas berner pas ces paroles.
Il sait que Sagan depuis Bonjour Tristesse jusqu'à ce roman, manie l'ironie et la langue française comme si elle utilisait le burin du graveur.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Personnage haut en couleur

8 étoiles

Critique de Pacmann (Tamise, Inscrit le 2 février 2012, 52 ans) - 11 août 2017

Françoise Sagan nous conte dans son plus pur style romanesque un récit contextualisé dans les années de guerre, rendant la sensualité des personnages plus dramatique. On n'a donc moins cette ambiance douce amère qu'on peut ressentir dans les premiers romans de l'auteur.

Constantin von Meck, réalisateur exilé à Hollywood, revient en Europe plus poussé par ses échecs qu'attiré par les sirènes de ses origines germaniques. Il devient l'outil de la propagande sans conviction du bon droit de ses compatriotes de faire la guerre.

Cet épicurien, à la sensibilité exacerbée et au charme débordant, va louvoyer entre la starlette qu'il dirige, son amant et homme de confiance, et son ex-femme, la voluptueuse Wanda, espionne à ses heures pour le compte des alliés.

Il retombera sur terre en découvrant que la guerre n'est pas que romantisme et parades.

Ce roman, moins célèbre de l'auteur mérite d'être mis en avant et ne devra pas décevoir les affidés qui y trouveront d'autres qualités que celles déjà connues ou reconnues chez Sagan.

Forums: Un sang d'aquarelle

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Un sang d'aquarelle".