La toile de Jouy
de Mélanie Riffel, Sophie Rouart

critiqué par Gabriele, le 1 mars 2006
( - 43 ans)


La note:  étoiles
un tissu rempli d'histoire
La production de toiles de coton imprimées du teinturier Oberkampf fera connaitre la toile de Jouy au XVIIIème siècle, tant dans le domaine de la mode que de l’habitation, dans bon nombre de pays.
Depuis lors, son succès ne s’est jamais démenti, passant progressivement de l’aristocratie à la riche bourgeoisie industrielle puis à la petite bourgeoisie: la toile de Jouy est une référence absolue.
Ce livre présente de façon admirable la spécificité de la toile de Jouy : les petites scénètes, désuètes des petits personnages qui gardent à travers le temps toute leur fraicheur.