Sentimento
de Carl Norac

critiqué par Sahkti, le 11 janvier 2006
(Genève - 45 ans)


La note:  étoiles
Besoin d'amour
Coup de chapeau pour les superbes illustrations de Rebecca Dautremer! Des tons sombres et chauds qui traduisent avec beaucoup de justesse le propos de Carl Norac autour des thèmes de la différence et de la solitude. Un travail de qualité!

L'histoire est celle d'un fabricant de marionnettes qui rêve de créer un pantin de bois à son image, pour avoir un frère, un compagnon de route. Après des heures de travail, il n'est guère satisfait du résultat, il trouve que l'objet ne lui ressemble pas vraiment. Le rejet est total et voilà notre personnage aml aimé, qualifié de monstre, qui prend la route et découvre la solitude. Il croise le chemin de Selma, petite fille qui va lui apporter un peu de bonheur avant que l'errance ne reprenne, de village en village.

Une histoire assez triste, sensible, qui évoque l'abandon et le manque d'affection. Carl Norac a trouvé le ton juste pour aborder ce sujet pas facile et si courant dans nos vies.
Texte et illustrations se complètent en parfaite symbiose, c'est un bel album qui invite à la réflexion sur le rejet et la solitude. Sur les sentiments aussi. Ceux qu'on éprouve et qu'on aimerait recevoir.