Récit d'un branleur de Samuel Benchetrit

Récit d'un branleur de Samuel Benchetrit

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Chat pitre, le 11 janvier 2006 (Linkebeek, Inscrite le 23 février 2001, 47 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (40 106ème position).
Visites : 3 161  (depuis Novembre 2007)

Une découverte?

Je l'ai vu chez Ardisson et je me suis dit : il a l'air trop dingue pour écrire mal et j'avais pas tort.
Le lendemain commande sur Amazon , via le site de critiquelibres, et lecture la semaine qui suit.
Ceci est son premier livre, « récit d'un branleur», et je dois dire que c'est assez bon.
Enfin assez bon pour moi, tout cela est subjectif n'est-ce pas ?
Mais je ne suis pas la seule à l'apprécier parce qu'à sa sortie ce livre a eu quelques bonnes critiques on a même comparé son style à ce qu'était les sex pistols à la musique.
Si vous n’aimez pas les sex pistols vous pouvez d'ores et déjà passer à un autre critique sur ce site, car son livre est aussi provocateur que leur musique.
Bref, le récit d'un branleur peut paraître barbant et lassant, mais pas du tout, la glantitude est très bien retranscrite et l'on comprend ce que ne rien faire veut vraiment dire.
Notre héros fauché ne fait rien, il a une tante éloignée et bourrée d'oseille qui entre en cure de désintox (alcool) et qui lui demande de garder son chien, un magnifique caniche aux reflets roses....
La bonne aubaine pour ce « je fous rien » qui voit là l'opportunité de gagner un peu de thunes pour par grand chose.
La tante lui donne donc une somme rondelette pour s'occuper du dit chien.
Entre autres occupation notre jeune branleur, écoute les autres se plaindre, et cela, avec assez de succès, lui vient donc l'idée de la société des plaintes, il ouvre un cabinet où il ne fournit aucun conseil ni aucune aide, il écoute d'une oreille attentive les plaintes de tout le monde.
Voilà en quelques mots le pitch de ce récit.
Un bon tempo qui claque comme de la bonne musique, c'est drôle et même un peu burlesque et satirique tant ce personnage n'a rien d'intéressant et tant sa vie est vide de tout. Mais ce vide le rend profond et ses réflexions sur nos vies sont justes.
À lire en vitesse.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Rien de plus...

5 étoiles

Critique de Cecezi (Bourg-en-Bresse, Inscrit le 3 mars 2010, 38 ans) - 11 février 2012

à ce qui a été dit ci-dessus. Effectivement, il y a un côté Camus auquel j'ai pensé en le lisant. J'ai aussi pensé à Houellebeq, avec le côté pessimiste et déboussolé d'un personnage qui reste défiler sa vie, mais en restant bien plus à la surface des choses. Rien de particulier au niveau d'une écriture qui reste assez facile. Vite lu et vite oublié pour moi.

Un personnage absurde.

7 étoiles

Critique de Bouiboui (, Inscrit le 14 décembre 2009, 28 ans) - 14 décembre 2009

Le personnage principal est très camusien à mon goût . En effet , on sent en lui un certain laisser-faire , une bonne part d'absurde. Benchetrit a pris soin de substituer le côté philosophique camusien en un humour léger et captivant.

Un second personnage très "anti-héroïque" fait son apparition . Une jeune femme descend un beau matin les cafetiers car elle voulait prendre son café dans le calme. Sans son arrestation tout porte à croire que les deux personnages formeraient un beau couple ... absurde.

Un moment de détente avec l'absurdité de la condition humaine.

Dommage

4 étoiles

Critique de Patrick chrétien (, Inscrit le 13 avril 2005, 58 ans) - 2 avril 2006

Le problème, c'est que Chat pitre a tout dit.
Le livre s'arrête là, il n'y a plus d'imagination après.
à mi-parcours, tout s'écroule, dommage...

Forums: Récit d'un branleur

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Récit d'un branleur".