Un fleuve de ténèbres de Rennie Airth

Un fleuve de ténèbres de Rennie Airth
( River of darkness)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Diane49, le 10 janvier 2006 (St-Eustache, Inscrite le 29 janvier 2004, 65 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 6 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (10 903ème position).
Visites : 3 408  (depuis Novembre 2007)

Un fleuve de ténèbres

En 1921, dans la campagne anglaise, des policiers vont se mettre à la recherche d'un tueur en série qui poignarde sauvagement ses victimes.

La plume de Rennie Airth que je lisais pour la première fois est exceptionnelle. Après un début un peu lent, je ne pouvais me résoudre à déposer mon livre. Il maintient le suspense tout le long. Vraiment un bon thriller que je vous recommande fortement.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Pour l'atmosphère.

8 étoiles

Critique de Goupilpm (La Baronnie, Inscrit le 23 juin 2017, 62 ans) - 18 juin 2018

Dans un paisible manoir du Surrey, un colonel, sa femme et deux domestiques sont sauvagement assassinés. Seule rescapée la petite Sophie qui s'était cachée sous son lit. Mais elle ne sera que de peu d'utilité pour pour la police car prostrée par ce qui est arrivé.

L'enquête est confiée à l'inspecteur-chef Sinclair et à son adjoint l'inspecteur Madden. Ce dernier plus impliqué par l'enquête sera assisté par un policier débutant. Malgré les apparences qui laissent penser à un vol qui a mal tourné et malgré l'insistance de la hiérarchie, l'inspecteur Madden poursuit sa propre piste. Pour lui le meurtrier est un psychopathe revenu de la guerre avec l'envie de tuer en lui.

Dans son déroulement l'enquête s'avère assez classique, mais le point fort du roman réside dans l'époque où elle se déroule. On se trouve dans une époque charnière, où les gens sont encore traumatisés par les nombreuses victimes de la première guerre mondiale, mais aussi dans une période en train de muter où les privilèges de classe sont en train de s'estomper sous les revendications des gens les moins favorisés.

Si l'enquête et le cadre campagnard dans laquelle elle se déroule ne sont pas des plus originaux, l’intérêt de l'histoire réside dans l'introduction de la psychiatrie à ses débuts qui apporte un petit plus à l'histoire.

Les personnages sont intéressants à suivre, très fouillés... Toutefois on ne peut que noter qu'une fois de plus, en la personne de l'inspecteur Madden, on n'échappe pas à l'image du policier torturé dans sa vie personnelle. D'abord par la perte de sa femme et de son enfant emportés avant la guerre par une maladie. Ensuite par l’empreinte que les horreurs de la guerre ont laissé sur lui : il est l'un des rares survivants de son bataillon engagé dans la bataille de la Somme. Dans la hiérarchie on note également un supérieur borné qui ne s'en tient qu'aux indices et qui se moque des extrapolations de l'enquêteur principal. La différence entre les méthodes de l'inspecteur Madden et la naïveté de son adjoint débutant apporte un peu de légèreté au roman.

On n’échappe pas non plus à une idylle entre l'inspecteur et la médecin du village qui va transformer l'épilogue en fin fin à l'eau de rose.

Malgré certaines longueurs et quelques défauts mineurs, le livre se lit bien. On est certes dans un policier tout ce qu'il y a de plus classique mais bien structuré qui donne envie de lire les autres œuvres de l'auteur, sachant de plus que l’inspecteur ayant démissionné on espère échapper à un tel final.

Classique mais passionnant

9 étoiles

Critique de Marvic (Normandie, Inscrite le 23 novembre 2008, 61 ans) - 5 août 2009

A la recherche du meurtrier d'une famille anglaise, l'inspecteur Madden, qui revient des tranchées est persuadé que c'est l'oeuvre d'un ancien soldat et d'un psychopathe. Avec l'aide des moyens de ces années 20, il va rechercher les indices nécessaires pour cerner de plus en plus près l'assassin.
Un peu surprise de faire la connaissance du meurtrier au milieu du livre, le suspense reste entier et nous tient jusqu'aux dernières pages, avec rebondissement et dernières réponses sur les motivations du meurtrier, même si nous pouvions en supposer certaines .
Un bon policier, haletant, pas trop sanguinolent avec le charme très british de la société anglaise du siècle dernier.

Un bon moment de lecture

8 étoiles

Critique de Chrisl (Le Mans, Inscrit le 19 janvier 2006, 61 ans) - 25 janvier 2007

J'ai beaucoup aimé ce roman, des personnages intéressants et un bon suspense. Un fleuve de ténèbres est un livre captivant qui m'a tenu en haleine jusqu'à sa fin. Rennie Airth que je ne connaissais pas fait désormais partie de mes auteurs à suivre.

Grand prix de littérature policière

8 étoiles

Critique de Aaro-Benjamin G. (Montréal, Inscrit le 11 décembre 2003, 50 ans) - 30 juin 2006

Ce roman est un archétype dans le genre. Il pourrait d’ailleurs être utilisé comme squelette pour l’écriture de nombreux romans policiers. On suit l’équipe de Scotland Yard de la scène de crime jusqu’à la chasse au coupable et en parallèle les ambitions meurtrières du tueur. Par contre, il n’y a rien de très innovateur.

Le suspense est bien mené jusqu’à ce que l’auteur nous dévoile le tueur, une approche qui est toujours décevante pour moi. L’intrigue est limpide et fringante. Le contexte historique aurait pu être mieux développé pour donner plus de tonus à un récit très crédible.

Un policier banal

5 étoiles

Critique de Domreader (Ile de France, Inscrite le 25 janvier 2006, 60 ans) - 12 mars 2006

Pour ma part je n'ai pas été séduite du tout par ce roman policier que j'ai trouvé bien lent et pour tout dire ennuyeux. Il ne se passe pas grand chose, l'ambiance est plutôt mal rendue, et le dénouement est somme toute assez banal. Pourtant le début du livre était très prometteur : toute une famille assassinée dans une maison de la grande bourgeoisie anglaise, à la campagne...

Forums: Un fleuve de ténèbres

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Un fleuve de ténèbres".