Fortune de France, tome 5 - La violente amour de Robert Merle

Fortune de France, tome 5 - La violente amour de Robert Merle

Catégorie(s) : Littérature => Romans historiques , Littérature => Francophone

Critiqué par Ena, le 7 janvier 2006 (Le Gosier, Inscrit le 25 octobre 2004, 55 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (19 303ème position).
Visites : 2 759  (depuis Novembre 2007)

D’Anjou à Navarre

"Cornedeboeuf ! Etre occis par derrière d’un traître coup ! Ha ! Miroul ! Celui qui a dit que l’homme est un loup pour l’homme, n’a pas calomnié l’homme, mais le loup !". Une perle parmi tant d’autres.
La fin des années 1580 voit le renforcement de la ligue, catholique, papiste et intolérante sous la houlette du Duc de Guise, dont les intentions de déchoir Henry III sont on ne peut plus claires, ce dernier n’ayant alors d’autre ressource que de s’allier au huguenot Navarre qu’il désigne comme son successeur. Pierre de Siorac est comme de bien entendu toujours aux premières loges de l’histoire, officiant dans l’ombre des grands, véritable cheville ouvrière du règlement des différents opposants la ligue à Henry III puis à Henry IV à la mort de son prédécesseur.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Paris vaut bien une messe

8 étoiles

Critique de Elko (Niort, Inscrit le 23 mars 2010, 41 ans) - 4 octobre 2016

Avec son style inimitable Robert Merle poursuit les aventures de Pierre de Siorac, qui à visage découvert du baron qu'il est, qui sous le déguisement d'un marchand drapier, sert les intérêts du roi Henri III puis de son successeur déclaré le huguenot roi Henri IV dans l'affermissement incertain de leur trône. Car les opposants à la succession sont nombreux entre les partisans des "Ligueux", ceux de l'espagnol Philippe II ou même encore ceux du pape. Et Paris, cette capitale indomptée, sous le joug des "Seize", qui ne veut pas se soumettre ni au troisième ni au quatrième des Henri.
Pierre sera donc à la fois spectateur et acteur des évènements qui marqueront cette difficile transition. Il vivra de l'intérieur les horreurs de la famine du siège de Paris comme les mesquines tractations des allégeances au nouveau souverain.
Un plaisir de lecture intact au fil des tomes!

Une série réjouissante et superbement documentée !

9 étoiles

Critique de DE GOUGE (Nantes, Inscrite le 30 septembre 2011, 61 ans) - 8 octobre 2012

Du Périgord à Paris en passant par Rome et Montpellier, de l'après François 1er à la consécration de Henry IV, c'est une superbe chronique (constituée de 6 volumes) de la vie agitée de cette période où l'intolérance et l’appât du gain ont déchiré la France.
A travers les aventures d'un cadet, médecin quoique gentilhomme, on découvre la vie au quotidien de cette époque troublée : l'incurie médicale, la vie du "petit peuple", la violence religieuse, l' extraordinaire manipulation envers la plèbe, la vénalité des "Grands", les machinations ourdies dans l'ombre .... Bref, malgré toutes ces horreurs, on rit, le style est allègre, enlevé et la gouaillerie de l'auteur fait merveille. Le vocabulaire de l'époque, mâtiné d'Oc et de latin, rend la lecture des plus attrayantes.
Quelques lourdeurs quand l'auteur s'adresse à ses "belles lectrices", mais dans l'ensemble, un respect historique, une relation superbe et la preuve ...qu'on n'a rien inventé quant à la sottise, l'intolérance, l'extrémisme religieux, la hâblerie, l'hypocrisie et la concussion !

Ma critique se réfère à l'ensemble de l'oeuvre d’où le choix du dernier titre de cette 1ère série.

Forums: Fortune de France, tome 5 - La violente amour

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Fortune de France, tome 5 - La violente amour".