Seuls, tome 1 : La disparition de Fabien Vehlmann (Scénario), Bruno Gazzotti (Dessin)

Seuls, tome 1 : La disparition de Fabien Vehlmann (Scénario), Bruno Gazzotti (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Sci-fi & fantastique

Critiqué par Shelton, le 1 janvier 2006 (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 63 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 7 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (12 711ème position).
Visites : 3 775  (depuis Novembre 2007)

Où sont les autres ?

Imaginez, un matin, vous vous réveillez et vous vous retrouvez seul dans une ville… Enfin seul, pas tout à fait… Il y a quatre autres personnes, comme vous surprises, de ce silence, de cette solitude… Pas de cadavres, pas de traces particulières de ce qui a pu se passer la nuit pour expliquer ce phénomène sans précédent…
On est, que dis-je, je suis content, ravi et aux anges de retrouver Gazzotti et son graphisme particulier que certains d’entre vous ont peut-être apprécié dans la série Soda. C’est tellement lui, que plusieurs fois, dans cet album, on croit croiser des personnages sortis directement de Soda, soda lui-même…
Le scénario de Vehlmann, sans être totalement original, l’idée ayant déjà fait l’objet de plusieurs romans, a réussi, dès les premières planches, à nous donner envie de le suivre. Les survivants ne sont pas des personnages pris au hasard, ce sont des enfants, de milieux différents, de conditions sociales diverses, de couleurs et sexes différents…Dodji, le dur, Camille, la maniérée, enfin quand son nez ne coule pas, Terry, le bébé chieur, pas un nourrisson, un enfant en bas âge seulement, Leïla, la beurette un peu sexy (beaucoup, en fait), et Yvan, le fils de cadre sup… Voilà, un club des cinq en quelque sorte… Mais avec une histoire un peu moins mièvre que les vacances en Bretagne…
Tout, dans cette série naissante, est fait pour un lecteur adolescent. La narration graphique est très tonique, sans laïus inutile, claire et la lecture, simple, est très plaisante. Les personnages sont assez plaisants et variés pour permettre à chaque lecteur de s’incarner, s’il le veut, dans un membre de la bande…
Mais pour qu’il y ait aventure, il va bien falloir qu’il y ait des obstacles, des évènements, des embûches… Le seul fait de devoir survivre ne suffit pas… Les auteurs ont choisi, au moins dans un premier temps, de nous faire rencontrer des … Je ne sais pas si je dois vous dire la nature des ces obstacles ? Et si je vous laissais les rencontrer, les affronter ?
Ils sont grands, ils sont forts, ils sont dangereux, rapides, surprenants, et ils mettent en danger permanent les cinq enfants… et ce sont des … Non, c’est décidé, je resterai muet comme une carpe…
Très bon début de série qui devra être confirmé avec le prochain album car ça se termine par un magnifique et angoissant (A suivre)…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • La disparition [Texte imprimé] [dessin de] Gazzotti [scénario de] Vehlmann
    de Gazzotti, Bruno (Illustrateur) Vehlmann, Fabien (Scénariste)
    Dupuis / FONDS
    ISBN : 9782800136929 ; EUR 10,45 ; 26/12/2005 ; 48 p. ; Reliure inconnue
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Une très bonne BD pour les adultes et ados. Moins pour les enfants !

9 étoiles

Critique de Menhir (, Inscrit le 15 décembre 2013, 48 ans) - 10 août 2015

Je reprendrai à mon compte une bonne partie des éléments des critiques précédentes. Les illustrations sont très agréables, avec un petit côté "BD des années 80" dans le style. Le thème (se réveiller presque seul dans un monde où tout le monde a disparu), sans être totalement novateur, concerne rarement des enfants, et encore moins des enfants dans une BD. Le scénario est agréable (j'ai lu les 5 premiers tomes).
Seul bémol (mais en est-ce un ?), ces BD s'adressent davantage à des adultes et des ados qu'à des enfants. Certains tomes (notamment le 2) présentent en effet des vignettes un peu violentes pour les moins de 10-12 ans.

LE CLUB DES CINQ, VERSIONS XXIe SIÈCLE!

4 étoiles

Critique de Septularisen (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 52 ans) - 21 juin 2015

Ils sont cinq. Tous très différents et venus d’horizons encore plus différents. Il y a Dodji (10 ans) le garçon noir, orphelin, révolté au grand cœur, Leïla (12 ans) la beurette énergique et véritable garçon manqué, Camille (8 ans) la jeune fille sage et studieuse, Yvan (9 ans) le jeune intellectuel bobo et une peu trouillard sur les bords, et Terry (5 ans et demi) le gamin perdu dans un monde de « grands » turbulent et créateur de problèmes, mais véritable mascotte du groupe.

Un matin au réveil ils s’aperçoivent qu’ils sont seuls dans leur ville Fortville. Ils sont seuls, vraiment seuls. Il n’y a plus personne, plus aucun adulte. La télévision, la radio, l’internet ne marchent plus et la ville est parcourue par des animaux sauvages échappés d’un cirque…

Il leur faut donc maintenant apprendre à se débrouiller « seuls » !...

Si l’excellent travail du coloriste est à souligner, le découpage est lui des plus classiques, typiquement celui pour une BD s’adressant à un public jeune. Les dessins de M. Bruno GAZZOTTI font eux aussi vraiment un peu album pour enfants. Ils ne sont pas mauvais, mais présentent vraiment des caractéristiques de dessins de magazine pour jeune adolescents. Les personnages sont bien dessinés, d’ailleurs très souvent dans l’expression de leur visage c’est leur caractère que l’on voit, mais tout ceci fait vraiment un peu « amateur » !...

Je suis plus circonspect par rapport au scénario. Déjà le thème est un grand classique de la SF (« Je suis une légende » de Richard MATHESON ou encore « Le travail de la nuit de Thomas GLAVINIC…), et donc il faut le traiter de manière novatrice. Ce qui n’est effectivement pas trop mal réussi ici par M. Fabien VEHLMAN avec le fait de mettre des enfants dans le rôle des « survivants » ! Par contre je ne « digère pas » le fait qu’aux pages 2 et 8 on nous annonce pratiquement ce qui va suivre dans le reste de l’album… C’est vraiment une pratique plus que douteuse et qui vous gâche toute la suite de la lecture. Passons encore sur certains événements hautement improbables, après tout c’est une BD de SF, mais de là à mettre nos cinq jeunes dans des situations dans lesquelles ils n’auraient aucune chance de s’en sortir, ni même de comprendre ce qu’il leur arrive et ensuite de les faire s’en sortir comme par miracle… Franchement on n’y croit plus une seule seconde !...

Cette BD est, au départ, vendue « jeune public », je trouve que c’est une grossière erreur. Franchement je ne vois pas ce qu’un jeune de moins de 14 ans peut comprendre au scénario très alambiqué de cette BD.

Je reste donc à attendre de lire les volumes suivants de cette série pour me faire une idée plus précise sur cette série à succès, celui-ci étant surtout une longue introduction et une mise en place des différents personnages.

Etrange !

5 étoiles

Critique de Titiiiiii (, Inscrite le 3 janvier 2015, 22 ans) - 3 janvier 2015

Cette BD, je la trouve étrange, en effet, je suis un peu perdue, je ne comprends pas trop, je l'apprécie, mais elle fait un petit peu peur je trouve. Faut aimer ce style un peu confus. Maintenant, ça montre comment les enfants peuvent se débrouiller, seuls. Je le conseille moins aux assez jeunes, au risque de ne pas comprendre tout.

Cependant, elle est intéressante.

De la solitude à la solidarité

9 étoiles

Critique de Ninoule69 (, Inscrite le 8 avril 2010, 50 ans) - 1 novembre 2010

Moi aussi, j'ai beaucoup aimé ce premier tome. Je viens d'inscrire dans mes priorités l'achat des tomes suivants. Ce qui m'a particulièrement frappée, c'est la torpeur caniculaire du début. Voir ma chronique à l'adresse : http://lewebpedagogique.com/chepakoilire/2010/….
Et puis, il y a ces univers au départ différents qui s'entrechoquent. Je parle des situations personnelles de chaque enfant/ado et de leurs préoccupations et talents respectifs. Ce qui me plaît aussi, c'est qu'ils ne tiennent leur force que dans l'articulation de leurs talents ; bien que seuls au départ, ils survivent en étant solidaires. Utopie ou réalité ? J'attends la suite. Et puis, cela me plairait tant que la solidarité gagne. On peut toujours rêver non ?

Je vais lire les suivants sans hésiter!

9 étoiles

Critique de Lalie2548 (, Inscrite le 7 avril 2010, 34 ans) - 25 septembre 2010

Vraiment très bonne bande dessinée. Je l'ai achetée un peu par hasard (je dois dire que c'est au départ le dessin qui m'a attirée) et je suis conquise. J'aime bien l'histoire, cinq enfants se retrouvent un beau matin, seuls dans une grande ville et ne sachant pas du tout ce que sont devenus leurs familles, leurs amis, etc...

J'aime ce mélange, de solidarité, de doute, de peur, de suspense, ... C'est très intéressant et cela donne envie de lire la suite. Ce que je vais faire!!

Je conseille ce premier tome, s'ils sont tous ainsi, franchement on tient là une excellente série. Donc à voir par la suite!!!

Cinq solitudes

8 étoiles

Critique de Miss teigne (, Inscrite le 6 mars 2008, 38 ans) - 16 août 2008

Qu'ajouter à la critique de Shelton? Tout est dit. Beau graphisme, belles couleurs, personnages attachants, aventure, humour et suspens donnent à ce premier tome tout son intérêt. Mais que nous réserve la suite!?

Forums: Seuls, tome 1 : La disparition

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Seuls, tome 1 : La disparition".