Coeur de brume
de Thomas Tessier

critiqué par Aaro-Benjamin G., le 27 décembre 2005
(Montréal - 50 ans)


La note:  étoiles
Histoire de fantômes
Lorsqu’une femme est terrifiée par les apparitions de son père décédé, son mari, un psychopathe avec une double vie, la trouve ridicule. Chez un autre couple, leur bébé qui est mort à 18 mois semble leur envoyer des messages. Pour ces quatre personnages, le centre d’attraction sera Oona, une jeune médium voyante en mesure de communiquer avec les disparus. De séance en séance, les secrets du passé feront surface…

Primé dans les milieux de l’horreur, ce roman baigne dans le surnaturel mais s’attarde plutôt aux relations tumultueuses entre les personnages. Le suspense est faible pour une œuvre de terreur car l’intrigue est soutenue par les comportements tordus et imprévisibles des membres de ce cercle fermé.

Le récit à tendance à basculer dans l’énormité et les invraisemblances. De plus, la fin est bâclée. Néanmoins, Tessier parvient à entretenir un mystère assez dense tout au long de son roman pour conserver notre intérêt.