Famille sans nom de Jules Verne

Famille sans nom de Jules Verne

Catégorie(s) : Littérature => Romans historiques

Critiqué par Gboulianne, le 16 décembre 2005 (Montréal, Inscrit le 25 octobre 2005, 55 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (10 885ème position).
Visites : 2 799  (depuis Novembre 2007)

Famille-Sans-Nom - la rébellion des Patriotes de 1837-1838

Famille-Sans-Nom est un roman de Jules Verne écrit en 1887-1888 qui illustre la vie d'une famille du Bas-Canada pendant la rébellion des Patriotes de 1837-1838.

Ce livre ne se termine pas en Happy End. En parlant de la période de 1837-1838, Jules Verne voulait rappeler à ses compatriotes les problèmes qu'avait la communauté française au Canada à l'époque de la sortie de son livre, en 1888. La qualité de son livre s'en ressent, on n'y retrouve pas son sens du suspense et très peu de son humour habituel ; néanmoins, certaines scènes avec le paisible notaire, maître Nick, sont assez savoureuses.

Le Canada francophone est sous la domination de l'Angleterre. Un homme prépare différents soulèvements successifs contre l'oppresseur anglais. Cet homme ne révèle à personne son nom de famille, même à ses partisans les plus proches ; il se fait appeler Jean-Sans-Nom. Il a un terrible secret...

Contrairement à la plupart des autres livres de Jules Verne, ce livre montre un Jules Verne précurseur pour certains aspects du féminisme. Il admire les femmes franco-canadiennes qui partagent le travail ménager avec leurs maris (faire le ménage, dresser le lit, mettre la table, laver la vaisselle, peler les patates, habiller les enfants, couler la lessive, plumer les poulets, battre le beurre, allumer le feu...etc.). L'un des personnages de ce roman, Catherine Hatcher, se montre autoritaire envers son mari et ses fils, mêmes s'ils sont adultes.

A l'inverse, Jules Verne se montre aussi très rétrograde par rapport aux idées de la fin du XXe siècle : Il admire les femmes canadiennes très nombreuses qui ont 10 enfants et plus, "Au-delà de 25, on en cite encore". On retrouve cette vision de la femme, typique du XIXe siècle, dans un autre livre de Jules Verne, Paris au XXe siècle.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Famille-sans-nom

8 étoiles

Critique de Exarkun1979 (Montréal, Inscrit le 8 septembre 2008, 38 ans) - 3 février 2012

Famille-Sans-Nom retrace de façon romancée la triste épopée de nos valeureux patriotes Québécois (Canadiens-Français à l'époque) lors des fameuses rébellions de 1837-1838. Jean-sans-Nom, personnage fictif, est dévoué à la cause patriote depuis la trahison de son père face à la cause indépendantiste. Il fera tout pour racheter les torts de son géniteur.

Jules Verne a écrit ce livre à l'époque pour sensibiliser ses compatriotes français à ce qui se passait avec l'ancienne colonie de la Nouvelle-France. Je dois dire avec surprise que l'auteur est assez précis et bien documenté. Il y a quelques petites erreurs mais rien de très grave.

Ce livre a réussi à toucher mon coeur Québécois indépendantiste. Quelle triste histoire que celle des patriotes. Tout ce qu'ils voulaient, c'est le droit de diriger leur destinée et de se faire respecter en tant que francophones. Où je ne suis pas d'accord avec Jules Verne c'est lorsqu'il dit en conclusion que la création du Canada en 1867 a permis aux anglos et aux francos de vivre dans l'harmonie. Encore aujourd'hui, on a de la difficulté à se faire respecter par les canadiens anglais.


Cependant, lorsque je regarde aujourd'hui l'état des anciennes colonies françaises je me dis que la conquête britannique n'a pas eu que des points négatifs.

Forums: Famille sans nom

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Famille sans nom".