L'été dangereux de Ernest Hemingway

L'été dangereux de Ernest Hemingway
( The dangerous summer)

Catégorie(s) : Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par Jules, le 3 juin 2001 (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 75 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (42 061ème position).
Visites : 5 722  (depuis Novembre 2007)

L'Espagne, le courage, la fierté et l'honneur

Des années plus tard, Hemingway va se replonger, en Espagne, dans l'univers des corridas qu'il aimait tant et qu’il a si bien décrit dans ses livres « Mort dans l’après-midi » et « Le soleil se lève aussi ».
Life lui a commandé un reportage sur la corrida, mais il en rapportera un livre. Tout au long de celui-ci, il va décrire la lutte contre la mort, alors que, sexagénaire, il se sent déjà plus que menacé par elle. Nous sommes à la veille de l'été de 1959 et il mourra en juillet 61.
Juan Miguel Dominguin s'est retiré des combats en pleine gloire et considéré comme le meilleur du monde. Il vit tranquillement avec sa femme et ses amis qui, entre autres, s'appelaient Picasso, Prévert, Montand et Signoret. Voilà qu’un jeune torero, qui en plus est son beau-frère, le défie dans un « mano à mano ». Il s’appelle Antonio Ordonez et est le fils du torero Nino de la Palma qu'Hemingway avait glorifié dans « Mort dans l'après-midi ». Dominguin va relever le défi.
Cette lutte entre les deux hommes va durer tout l'été et Ernest la suivra de très prêt, étant l'ami personnel des deux. Il est reconnu par eux, comme par tous en Espagne, comme un très grand connaisseur en matière de corrida. Pour la petite histoire, quand il entrait dans une arène, le public avait pris l’habitude de se lever. Il a toréé lui-même et a même sauvé la vie d'Ordonez qui avait glissé et était tombé devant les taureaux lors de la Féria de Pampelune. C’est lui qui les a détournés et les a empêchés de piétiner Ordonez qui s’en est tiré avec une simple foulure au pieds.
Que vous aimiez la corrida ou que vous soyez contre, je vous conseille de lire ce livre. C’est l’histoire de deux hommes fiers et courageux qui engagent un combat de prestige avec la mort qui pourrait être au bout du chemin. Cette lutte est décrite par un très grand écrivain qui connaît bien les difficultés et les dangers encourus par les protagonistes. Il les aime aussi tous les deux.
Un très beau livre !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un été de corrida

5 étoiles

Critique de Sahkti (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 45 ans) - 18 janvier 2007

Au départ, il y a l'idée d'un reportage. Pendant tout un été, un peu plus d'un an avant de mourir, Hemingway observe en Espagne les moeurs de la corrida et plus particulièrement l'affrontement entre Juan Miguel Dominguin et Antonio Ordonez. Le reportage se transforme en livre. Hemingway observe, note, raconte, explore et investigue. Amateur de corrida, connaisseur, ses propos sont empreints d'une rigueur certaine. A cela, on ajoute l'émotion et la proximité de l'auteur avec ses sujets, Hemingway étant un ami des deux toreros qui s'affrontent l'espace de plusieurs semaines.

Personnellement, je n'aime pas la corrida et n'y trouve aucun plaisir. C'est donc avec un handicap certain que j'ai entamé ce livre. Même si je reconnais beaucoup de talent à l'auteur pour nous faire partager ce qu'il voit et ce qu'il ressent, je ne suis pas complètement entrée dans l'histoire. Si l'affrontement de ces deux hommes peut paraître beau et noble, je l'ai avant tout trouvé très vaniteux et ai eu du mal à éprouver un quelconque respect pour ce combat et la mise à mort de taureaux. Ceci n'enlève cependant rien à la qualité d'écriture d'Ernest Hemingway qui décrit les atmosphères avec brio et rend un bel hommage à ces deux hommes qu'il connaît. Une écriture plus dense, plus fouillée, on sent que l'aspect journalistique a rivalisé avec une écriture plus romanesque.

Forums: L'été dangereux

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'été dangereux".