La nuit des princes charmants de Michel Tremblay

La nuit des princes charmants de Michel Tremblay

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Jules, le 3 juin 2001 (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 73 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (11 916ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 3 117  (depuis Novembre 2007)

Une histoire d'amour pas tout à fait comme les autres

Nous surprenons le héros de ce livre en pleine extase, chez lui, dans sa chambre, à s'éclater sur des airs d’opéra.
Il a à peine passé le stade de l'adolescence et est torturé par la chair, comme bien d'autres de sa génération.
Voilà qu’il apprend qu’une de ses idoles vient chanter à Montréal l'air du « Roméo et Juliette » de Gounod. Il n’a plus qu’une seule idée : obtenir de sa mère le droit d'assister à ce spectacle, ainsi que l’argent nécessaire pour sa place.
Il l'emporte et le voilà dans la file pour acheter sa place. Il est entouré par toute une jeunesse qu’il envie et qu'il ne peut qu'observer avec la plus tendre attention : « Les jeunes hommes se tournèrent tous dans ma direction à mon arrivée et… Ces regards insistants, cette façon languide de se tenir, ces vêtements très différents de ceux que portaient habituellement les gens que je connaissais mais que j'aurais choisis, moi, si on m’avait laissé traîner tout seul pendant quelques heures dans la section homme d'un grand magasin… J'étais tombé dans un nid de condisciples. »
Voilà, notre héros est homosexuel et soudain son regard va croiser celui d’un autre jeune homme, accompagné de sa mère. Ce regard va l’enflammer et il n’aura plus que ce visage en tête ainsi que le fol espoir de le revoir le soir du spectacle… Il en a marre des petits plaisirs à la sauvette dans les parcs et rêve du grand soir du dépucelage, d'une grande nuit de folies charnelles.
Va-t-il revoir ce jeune garçon le soir du spectacle ?. Celui-ci le regardera-t-il ?.
Je comprends évidemment mieux les désirs et les rêves nés du sourire et des yeux d’une femme, mais après tout je me dis que les sentiments amoureux doivent rester les mêmes et le comprendre ne me demande qu’un petit effort…
Michel Tremblay nous donne ici un livre plein de sentiments, de finesse et aussi, comme à son habitude, d’humanité. La touche canadienne de sa langue ajoute également toujours quelque chose de vrai et de vivant aux dialogues de ses personnages.
Un bon livre.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • La nuit des princes charmants [Texte imprimé], roman Michel Tremblay
    de Tremblay, Michel
    Actes Sud
    ISBN : 9782742705900 ; EUR 16,77 ; 01/01/1995 ; 220 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Le Gay Savoir

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Opera prima

8 étoiles

Critique de Spiderman (, Inscrit le 14 juin 2008, 55 ans) - 16 juin 2008

Comment perdre vraiment, sincèrement, physiquement et tendrement, sa virginité quand on est un ado montréalais et que l'on rêve au(x) prince(s) charmant(s) avec qui accomplir ce rite de passage ??
Jean-Marc est têtu, lucide, sincère et émouvant, jamais larmoyant : avec une auto-dérision décapante il fait vivre au lecteur toutes les péripéties - doutes, angoisses, émotions, espoirs, joies...- de cette nuit qui commence à l'opéra et qui devrait se terminer dans les bras d'un beau garçon... Sera-ce le rouquin anglophone croisé au moment de l'achat du billet ou le figurant repéré parmi les choristes ?? Quel rôle peut jouer Gilles Vignault dans cette virée nocturne ?
Dans un français joliment mâtiné de québécois (on "sacre" souvent !), Michel Tremblay fait partager une expérience inoubliable à chacun de ses lecteurs.

Tonight is the night

10 étoiles

Critique de Cuné (, Inscrite le 16 février 2004, 50 ans) - 15 septembre 2005

1960, Michel a tout juste 18 ans, et n'a connu pour l'instant que des attouchements furtifs; cette nuit sera la grande nuit, celle de sa première fois, celle qui doit rester gravée dans sa mémoire toute sa vie. Il oscillera en permanence entre le découragement, l'envie de rentrer vite manger du gâteau au chocolat chez Maman, et l’exaltation la plus totale, l'enivrement d'être avec ses pairs, d'être regardé, accepté, désiré.
Encore une fois j'ai été conquise du début à la fin, le sujet ne me concerne vraiment pas le moins du monde mais la sensibilité de Michel Tremblay, sa délicatesse et son humour font écho en moi d'une façon toujours aussi forte.
J'ai presque l'impression de retrouver un membre de ma famille, quand je le lis !

Montreal by night

7 étoiles

Critique de Aaro-Benjamin G. (Montréal, Inscrit le 11 décembre 2003, 48 ans) - 16 mai 2005

Les histoires d’escapades nocturnes et de premiers émois sexuels sont assez communes. Le ton de Tremblay – ironique, candide – rend l’aventure intéressante, mais j’ai eu l’impression de lire quelque chose de personnel. Peut-être l’œuvre la plus autobiographique de l’auteur ?

On ne peut pas dire que ce roman contient de grandes révélations et le climat de transgression est sage. Tout de même une lecture plaisante, qui sans déstabiliser le lecteur, le plonge tête première dans le Montréal gay avec ses couleurs particulières.

Itinéraire d’un jeune gay

7 étoiles

Critique de Sushi (Paris, Inscrite le 27 mars 2001, 39 ans) - 31 juillet 2001

Ce roman relate la nuit d'un jeune homme gay à travers Montréal. Le héros n'a jusqu'ici connu personne… ses amants hantaient seulement ses songes. Il décide alors de partir à la recherche de son éphèbe. Au cours de sa soirée il rencontrera François Villeneuve, le chanteur et un jeune anglophone gay et inexpérimenté. Si le premier l'entraîne dans le Montréal Gay sans tabou le second l’entraîne dans ses bras sans expérience. Michel Tremblay a su nous transmettre les sentiments d'un jeune homme qui fait son coming-out. On ressent le malaise du héros qui découvre la sexualité et l'attirance d'un même sexe. Un roman très réussi qui nous plonge dans l'univers gay et la tolérance

Forums: La nuit des princes charmants

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Michel Tremblay et la touche canadienne... 29 Dirlandaise 3 novembre 2008 @ 00:48

Autres discussion autour de La nuit des princes charmants »