Blake et Mortimer, tome 15 : L'étrange rendez-vous de Jean Van Hamme (Scénario), Ted Benoit (Dessin)

Blake et Mortimer, tome 15 : L'étrange rendez-vous de Jean Van Hamme (Scénario), Ted Benoit (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Sci-fi & fantastique

Critiqué par Enzo, le 10 décembre 2005 (Inscrit le 21 novembre 2005, 47 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (32 347ème position).
Visites : 3 459  (depuis Novembre 2007)

Un ton en dessous

A la différence de Tintin, les aventures du capitaine gallois Francis Blake et du professeur écossais Philipp Mortimer se sont poursuivies après la mort de leur créateur, Edgar P. Jacobs. Le dernier album en date s’intitule L’Etrange rendez-vous. Outre nos deux héros, on y retrouve leur ennemi préféré, le colonel Olrik et une vieille connaissance, l’Empereur des Jaunes Bassam Damdu, que l’on croyait atomisé dans sa capitale de Lhassa par les bombes nucléaires de l’Espadon. Un album dans la veine habituelle, avec Olrik qui joue les Olrik, ses savants fous (le Docteur Z’ong) et ses savants sympathiques et farfelus (Jeronimo Ramirez)… Cependant, le livre refermé, on se sent un peu déçu. L’idéologie gauchiste de Van Hamme suinte et imprègne l’ouvrage de considérations qui ne cadrent pas avec la grandeur de la Grande-Bretagne impériale qu’aimait Jacob. Tout d’abord, pour bien montrer au public que Bassam Damdu est un vilain méchant pas beau, Van Hamme orne ses teintures de croix gammées. Or, dans le Secret de l’Espadon, le symbole de l’envahisseur était… l’étoile rouge communiste, qui faisait référence à la Chine Populaire, et même, quand on regarde attentivement les marques du char jaune dans le tome 2, une étoile de David !

Le livre est un ton en dessous de La Machination Voronov, l’histoire écrite par le duo Santé et Julliard et qui, elle, était totalement dans l’esprit jacobien. Il se termine même par un véritable plaidoyer mondialiste du chef de cabinet du Premier Ministre Britannique, reprenant exactement les peurs brandies par ceux qui veulent nous imposer un régime totalitaire universel. Les disciples de Bassam Damdu ne sont pas où on les croit !

De plus, il est très regrettable, alors que Jacobs était un modèle de précision historique, de voir à la page 18 un anachronisme grossier. Le professeur Kaufman fait allusion au satellite de Pluton, Charon. Le problème, c’est que le satellite en question a été découvert le 22 juin 1978 et que l’histoire est sensée se dérouler en 1954. De même, on voit également une grosse erreur : l’invasion des Jaunes est sensée se dérouler en 1946 or, c’est en total contradiction avec Le Secret de l’Espadon qui parle de « guerre froide de plusieurs années », « d’alliés du Pacte Atlantique (signé en 1949) », de «Berlin à nouveau en ruines »… Cette invasion jaune ne peut donc pas avoir eu lieu avant 1950. De même, la guerre nucléaire qui ravage la planète au XXIe siècle est en totale contradiction avec Le Piège diabolique qui la situe au XXIIIe siècle.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Une des meilleures reprises de Blake et Mortimer

9 étoiles

Critique de Hervé28 (Chartres, Inscrit(e) le 4 septembre 2011, 48 ans) - 11 décembre 2016

Il faut se faire à une évidence: "L'étrange rendez-vous" est certainement le meilleur album de reprise de Blake et Mortimer qu'il m'est été donné de lire. E.P Jacobs n'aurait certes pas renié cette histoire qui reprend les canons de la série : de la science, du fantastique, un gouffre et un Olrik royal qui reprend son uniforme de colonel de l'armée de Basam Damdu, l'empereur qui fait une réapparition surprenante.
Le scénario de Jean Van Hamme ne souffre d'aucun défaut, et apporte un souffle nouveau à la série en y introduisant des personnages inédits (que l'on retrouvera plus tard) comme le professeur Ramirez ou Jessie Wingo , rare présence féminine dans les aventures de Blake et Mortimer.
La scène de "l'exécution" de Philip Mortimer (pages 42 et 43) m'a particulièrement marquée et les références au "secret de l'Espadon" sont remarquables.
Mais un scénario ne fait pas tout. Il faut souligner le formidable dessin du regretté Ted Benoit, qui pour moi était le meilleur successeur d'Edgar Jacobs (avec Antoine Aubin, malheureusement celui-ci ne sera pas servi par un aussi brillant scénario), tant il a su s'inscrire dans le style du maître.
Je prends toujours un très grand plaisir à relire cet opus, qui avec "la machination Voronov" et "le bâton de Plutarque" ; demeure pour moi un des meilleurs albums post Jacobs.

Plus qu'étrange

9 étoiles

Critique de Antihuman (Paris, Inscrit le 5 octobre 2011, 34 ans) - 21 décembre 2013

Rien de tel pour tuer l'ennui que vous inspirent certains (ou quelques-uns chez qui dont il s'agit d'une franchise...) qu'un bon Blake & Mortimer ! Pas normée, atypique, cette histoire reprend les intéressants impondérables de Jacobs pour les décliner à sa manière: mieux, si les nouveaux auteurs respectent le style du créateur initial ils vont aussi loin que lui et déclinent ensuite des thèmes inconnus.

Entre autre le sujet du voyage dans le temps est très bien traité - pourquoi pas cette disgression ? - sinon imaginé avec ce dictateur qui se sert des moyens technologiques pour asservir son peuple. Combien d'ailleurs de démocraties, d'agences de renseignements ne pratiquent-elles pas déja ce sport maintenant ?

A lire, cette BD donne également à réfléchir et j'ai trouvé que l'Amérique des 50's était tracé d'une fantastique et passionnante façon. Une des meilleures dans ce style.

Bof...

4 étoiles

Critique de Renaud (Liège, Inscrit le 5 décembre 2005, 51 ans) - 10 août 2010

A mes yeux, la moins réussie des "suites" des aventures de Blake et Mortimer.

Des erreurs chronologiques, un scénario trop prévisible pour être crédible...

Pas totalement nul, certes, mais on aurait pu s'attendre à mieux de ces auteurs ayant, par ailleurs, prouvé leur talent sur d'autres albums.

Sympa, mais pas très réussi

3 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 35 ans) - 15 août 2008

Pas le meilleur. C'est même le moins bon des albums faits par d'autres auteurs que Jacobs. Contient de bons moments, mais j'ai trouvé le temps un peu long à le lire...

Forums: Blake et Mortimer, tome 15 : L'étrange rendez-vous

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Blake et Mortimer, tome 15 : L'étrange rendez-vous".