Fantôme
de Thomas Tessier

critiqué par Cuné, le 5 décembre 2005
( - 51 ans)


La note:  étoiles
Enfance solitaire
Ned a cinq ans quand il prend conscience du pouvoir de quelque chose qui rôde, la nuit. A 9 ans presque 10, ses parents décident de déménager pour une petite ville près de Washington, et c'est alors l'occasion pour lui de découvrir la liberté de passer ses journées dehors, de vagabonder dans la nature. Il se lie d'amitié avec 2 vieillards qui tiennent une petite boutique d'appâts, et en leur compagnie, va goûter aux joies profondes de la pêche, des promenades et au plaisir de pouvoir parler de tout. Mais la nuit reste pour lui l'occasion de terribles frayeurs, jusqu'au jour où il décide d'affronter "ça" en face, quoi que ce soit...
Un très bon roman où on oscille en permanence entre 2 explications, l'une rationnelle, l'autre totalement occulte. A l'image de Ned, on va se demander bien des fois s'il ne peut réellement s'agir que de l'imagination galopante d'un môme un peu trop solitaire. La terreur est très savamment distillée, au compte-goutte et avec un effet aspirant des plus saisissants.
Et en même temps on retrouve un peu de King dans la construction, d'Hemingway dans les parties de pêche, et surtout la patte d'un vrai romancier qui sait créer toute une atmosphère d'été moite et un peu ennuyeux dans un petit bled américain...

A lire !