L'écueil de Edith Wharton

L'écueil de Edith Wharton
( The Reef)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Saule, le 4 décembre 2005 (Bruxelles, Inscrit le 13 avril 2001, 52 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 2 171  (depuis Novembre 2007)

« La vie n'est qu'un perpétuel assemblage de morceaux brisés ».

« L'écueil mérite d'être considéré comme l'un des meilleurs romans d'Edith Wharton et Edith Wharton comme l'une des meilleures romancières américaines » : ainsi termine la traductrice Marilyn French sa très belle préface et je dois dire que ja partage tout à fait son point de vue.

La trame est d'apparence banale, celle d'un grand amour contrarié par le drame de la jalousie. Anna aime George depuis toujours. Adolescente cet amour lui faisait peur et elle avait choisi de se marier avec un autre. Devenue veuve, elle a retrouvé George et l'avenir semble radieux. Mais George a eu dans le passé une aventure sans lendemain avec une jeune fille « libre » et celle-ci est justement la préceptrice de la fille d’Anna… Bref tout les ingrédients d'un gentil roman de moeurs y sont et ce seul niveau de lecture procure déjà un grand moment de plaisir d’autant plus que, comme toujours, c’est très bien écrit.

Mais il y a plus, car sous la banalité du propos Wharton se livre à une réflexion étonnante sur la relation amoureuse, en particulier sur la confrontation dans celle-ci des composantes morales de l’amour romantique avec les aspects plus instinctifs de la passion et son pendant sexuel. La figure centrale est celle d'Anna, cette femme noble d'esprit qui a une vision toute romantique de l'amour. Anna a toujours refoulé ses passions, elle semble avoir peur des forces instinctives qu’elle devine en elle. Mais en même temps elle admire et jalouse les femmes plus libres qui ont le courage d'explorer cet aspect de l'amour. A côté de ce grand personnage de fiction qu'est Anna, je trouve la figure de la jeune américaine délurée (enfin relativement à son époque) et désinhibée, très réussi aussi.

Difficile de trouver un jugement de valeur là-dedans, les personnages de Wharton sont éminemment humains et semble être le théâtre des sentiments contraires qui peuvent aller jusqu'à les détruire. Il leur reste ensuite à tenter de rassembler les morceaux, comme le dit un personnage à Anna.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: L'écueil

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'écueil".