Vie et mort d'Emile Ajar de Romain Gary

Vie et mort d'Emile Ajar de Romain Gary

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Critiques et histoire littéraire

Critiqué par Sibylline, le 26 novembre 2005 (Normandie, Inscrite le 31 mai 2004, 67 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (39 058ème position).
Visites : 2 698  (depuis Novembre 2007)

Intérêt documentaire

La lecture de cette trentaine de pages est indispensable à tous ceux qui s’intéressent à ce que fut l’imbroglio Gary/Ajar.
Dans cet opuscule publié après sa mort, Romain Gary explique et raconte ce qu’il a fait et pourquoi.
C’est court, clair, net. Même s’il ne répond pas, faute de l’admettre, à la question que tout le monde se pose : pourquoi les livres d’Emile Ajar étaient-ils tellement meilleurs que ceux que Romain Gary écrivait à la même époque ?
Il le nie. Il reproche amèrement aux critiques de n’avoir pas su reconnaître, au contraire, que tout Ajar était déjà chez Gary et d’avoir soutenu que «Gary aurait été bien incapable d’écrire cela» alors que c’était exactement ce qu’il avait fait.
Certes, mais alors pourquoi ne le faisait-il pas toujours ? Il pense qu’il le faisait. Le lecteur sait que non.
Il motive principalement sa supercherie par son désir de se débarrasser de l’étiquette qu’on lui avait collée sur le dos. Il dit que s’il avait publié ces livres en tant que Gary, on n’aurait pas reconnu leur valeur, le rôle officiel qu’on lui faisait tenir y aurait fait obstacle. Il ne voit pas que, tout autant, lui-même n’écrivait pas les mêmes choses lorsqu’il était Gary. Lui aussi participait au rôle. Paul Pavlovitch, quant à lui, rapporte que Gary, parlant de «Gros câlin» «répéta plusieurs fois que, sans ce pseudonyme, il n’aurait pas pu écrire cette œuvre. Trop nu, trop à découvert avec ses demandes et ses besoins» Et je crois que nous sommes là plus près de l’exactitude. Ajar racontait ce que Gary n’osait pas dire. Et l’œuvre signée Ajar me semble mieux résister à l’assaut des ans.
Cette brochure est la version de Gary de cette incroyable histoire, version donnée sans que le recul y ait pu apporter sa part d’objectivité, car du recul, il n’en aura jamais. Ecrite en mars 79 mais maintenue cachée, elle n’a été publiée qu’après son suicide et à peu près en même temps (une quinzaine de jours après, me semble-t-il) que la version que Paul Pavlovitch donna des mêmes faits.
Voir : http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/10316

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Vie et mort d'Émile Ajar [Texte imprimé] Romain Gary
    de Gary, Romain
    Gallimard / Blanche
    ISBN : 9782070263516 ; EUR 10,00 ; 17/07/1981 ; 42 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Le point de vue de Romain Gary sur "l'affaire Émile Ajar"

6 étoiles

Critique de Killeur.extreme (Genève, Inscrit le 17 février 2003, 35 ans) - 25 octobre 2017

Ecrit en 1979, année de la publication de "l'angoisse du roi Salomon" dernier roman signé Émile Ajar, mais publié en 1981 quelque mois après la mort de Romain Gary, ce court essai donne la version de Gary sur ce qui est devenu "l'affaire Émile Ajar", il raconte ses motivations et révèle un peu les coulisses de l’écriture des quatre romans signés Ajar de son point de vue et justifie qu'ils sont bien de lui en faisant le parallèle avec son "œuvre officielle".

On peut reprocher à ce document de laisser quelques zones d'ombres et de ne pas entrer dans les détails, cependant on peut aujourd'hui trouver des documents sur Internet qui vont plus loin, notamment sur la chaîne YouTube officielle de la ville de Nice où un colloque spécial sur Romain Gary s'est tenu à l'occasion du centenaire, les vidéos 6 et 7 reviennent en profondeur sur Émile Ajar, ce sont des bons compléments à ce livre.

Forums: Vie et mort d'Emile Ajar

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Vie et mort d'Emile Ajar".