Le maître du jeu de John Grisham

Le maître du jeu de John Grisham
(The Runaway Jury)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Tartuffe, le 9 octobre 2000 (Bruxelles, Inscrite le 16 novembre 2000, 45 ans)
La note : 4 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 7 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (40 959ème position).
Visites : 3 401  (depuis Novembre 2007)

Un peu lent... et long

Passionnant au début et un petit peu long sur la fin.
Ce livre aborde principalement 2 sujets distincts. D'une part, il analyse certains aspects du système juridique Américain, d'autre part il nous démontre la fragilité d'un jury populaire face à un verdict impartial. L'auteur nous avait néanmoins habitués à des livres plus captivants et à l'aspect moins répétitif ! Avis mitigé
Nicolas arrive à rentrer au sein d'un jury populaire chargé de déterminer la culpabilité des cigarettiers Américains dans les décès du au tabac. Il va adroitement arriver à manipuler le jury, afin de faire pencher le verdict en faveur de ...
à vous de le découvrir.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un juré peut tout faire basculer

8 étoiles

Critique de Tyty2410 (paris, Inscrite le 1 août 2005, 32 ans) - 30 octobre 2013

Dans ce livre on voit un procès qui est en apparence impartial.... mais en apparence seulement
Bien que l'histoire ne soit pas très originale (et qu'elle souffre par moments de quelques longueurs) et que l'on devine clairement la fin dès les premières pages du livre, je trouve que c'est un bon livre. Comme je l'ai dit bien qu'on sache la fin plus ou moins, on ne peut s’empêcher de tourner les pages.... Mais le motif de la vengeance est très peu développé et assez banal. Mais on sait que Les livres de Grisham ne se lisent pas pour le scénario mais plus pour la description du monde judiciaire, et en l’occurrence d'un procès.
Bien sûr ce n'est pas de la grande littérature mais on passe un bon moment en lisant ce livre.

Factice

4 étoiles

Critique de Falgo (Lauris, Inscrit(e) le 30 mai 2008, 79 ans) - 4 avril 2010

La manière de Grisham est en général la même. C'est excellemment fait, rapide, surprenant, bourré de rebondissements. Si c'est un peu long, ce n'est pas pour cela que l'on ne marche pas. En fait l'utilisation systématique de la théorie du complot (de plus énorme) et la grosseur du trait enlèvent peu à peu toute crédibilité à l'affaire. Alors, quand on a envie d'y croire, on tente de le faire. Mais, comme c'est mon cas, on n'a pas de goût pour la facilité, le caractère factice de tout l'ensemble devient vite lassant malgré le vrai talent de l'auteur qui a trouvé un filon et l'exploite jusqu'à la moëlle.

Essai peu concluant

5 étoiles

Critique de Alaouet (, Inscrit le 19 octobre 2007, 56 ans) - 27 mars 2009

Il s'agit de mon premier Grisham et mon avis rejoint entièrement celui de Tartuffe.

Pas inintéressant, voir même assez instructif sur le plan judiciaire, mais plutôt répétitif et pas vraiment captivant au niveau de l'action. Les personnages manquent à mon sens cruellement de relief et je n'ai pas réussi à m'y attacher.
A l'arrivée, essai peu concluant...

La fragilité d'un jury...

8 étoiles

Critique de Manumanu55 (Bruxelles, Inscrit le 17 février 2005, 40 ans) - 10 avril 2006

Comme le dit Tartuffe, c'est la le noeud de ce roman.

Personnellement, j'ai vraiment beaucoup apprécié le Maître du jeu. Le début du procès a été assez longuet, avec les interventions de tous les "docteurs" (ça barbait d'ailleurs également le jury) mais l'intrigue en elle-même, le duo Nicholas-Marlee face à l'industrie du tabac, l'évolution des jurés... J'ai vraiment été passionné par tout cela.

Je le conseille vivement.

Allez plutôt voir le film...

4 étoiles

Critique de Snoopy (, Inscrit le 13 avril 2005, 59 ans) - 17 avril 2005

Grisham est devenu un des auteurs types dont les livres sont presque systématiquement adaptés au cinema. "Le maitre du jeu" ne fait pas exception et constitue un exemple atypique d'un livre moyen, presque médiocre, tranfiguré par sa représentation cinématographique. Il faudrait presque réécrire le livre d'après le film. Autant le livre est lent, laborieux, répétitif, autant le film est rythmé, rapide, grisant même, et surtout tellement plus convaincant.
Grisham a le don étrange de se perdre dans les détails tout en n'écrivant que des généralités ! A force de répétitions, il n'y a plus de place pour une réflexion qui s'impose sur le système juridique, le pouvoir de l'argent, la tyrannie des multinationales, l'emprise de la publicité et d'autres sujets de société que l'auteur ne fait qu'aborder trop superficiellement.
Enfin, on peut se consoler en se disant que JG arrive à inspirer des bons metteurs en scène comme Gary Fleder qui signe là un de ses meilleurs films.

Un bon suspens

0 étoiles

Critique de Leura (--, Inscrit le 29 janvier 2001, 68 ans) - 21 février 2001

Et bien, moi, je ne serais pas aussi sévère que notre ami Tartuffe. J'ai été accroché à ce livre du début à la fin. Jusqu'aux dernières pages, on est intrigué, et on se demande quel jeu joue le personnage central... Grisham est le maître incontesté du thriller juridique, pour notre plus grand plaisir.

Forums: Le maître du jeu

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le maître du jeu".