Pandora Box, tome 2 : La paresse
de Alcante (Scénario), Vujadin Radovanovic (Dessin)

critiqué par Le rat des champs, le 22 novembre 2005
( - 69 ans)


La note:  étoiles
Descente aux enfers d'un paresseux
Le deuxième tome de la série Pandora Box traité de la paresse. Paresseux, Paris Troy? Disons plutôt que cet athlète de haut niveau, cette star internationale de la course à pied ressent l'envie de se reposer un peu sur ses lauriers bien mérités, qui le lui reprocherait? Et puis il est beau, sympa, intelligent, il a toutes les top-models internationales qu'il veut dans son lit, alors pourquoi continuer à se fatiguer? Oui, mais comme disaient les Romains, la roche tarpéenne est proche du Capitole, et il doit un jour se remettre à la compétition, sous peine de déchoir. Alors, qu'est tenté de faire un sportif quand il se sent dépassé? La pharmacologie offre tant de possibilités, et même pour un garcçon aussi droit et honnête que Paris, il est difficile de résister, surtout si les enjeux sont de taille.
Paris gagnera ce qu'il voulait obtenir, mais il perdra les seules choses qui pouvaient compter pour lui, il tombera bas, si bas que lui qui était adulé par les foules ne sera plus qu'une épave pitoyable dont tous les anciens courtisans se détourneront d'un air gêné.
Le scénario d'Alcante est diaboliquement efficace, le dessin de Radovanovic précis est très beau, cet album est pour moi un des meilleurs de cette superbe série.