Odyssée de Homère

Odyssée de Homère

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Histoire

Critiqué par Jules, le 27 mai 2001 (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 75 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 17 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (320ème position).
Discussion(s) : 2 (Voir »)
Visites : 11 662  (depuis Novembre 2007)

La ruse au lieu de la guerre...

La guerre de Troie est finie et Ulysse embarque pour regagner son royaume, Ithaque, où l’attendent sa femme Pénélope et son fils Télémaque.
Ce voyage va durer dix longues années tant il sera semé d’embûches.
Le livre commence par une visite d'Athéna au palais d’Ulysse envahi par les prétendants qui le pillent. Télémaque se ronge le frein et Pénélope continue d'attendre son mari en repoussant les prétendants.
Ici aussi les dieux seront omniprésents, mais il est important de noter que dans l’ « Odyssée » les femmes jouent un beaucoup plus grand rôle que les hommes. Ce sont elles qui bien souvent ralentiront Ulysse ou lui tendront des pièges. Il devra se libérer de Circé, de Calypso (qui lui proposera de lui donner l'immortalité, mais il refusera), de Nausicaa, fille d’un roi cannibale, de Charybde et de Scylla. Mais il y aura aussi le Cyclope cannibale Polyphème…
Ulysse fera deux passages au royaume des morts. Il y rencontrera Agamemnon qui lui racontera son assassinat par Clytemnestre à son retour chez lui et aussi Achille qui lui dira tellement regretter la vie. A Sparte, il reverra Hélène.
S'il est déjà très peu probable qu’un seul homme ait pu écrire l’ « Iliade », il est tout à fait certain que le même n’aurait jamais pu écrire les deux livres. Dans l’ « Odyssée » on nous décrit une tout autre civilisation que dans l' « Iliade ». Alors que dans le premier les rançons se paient en fer, dans le second elles se paient encore en bronze. Dans l’ « Iliade » la richesse se calcule en bœufs et en chevaux, alors que dans l’ « Odyssée » on voit aussi apparaître l’importance des terres et des cultures. Quelques siècles se sont écoulés entre la création de ces deux ouvrages.
Pour la petite histoire, l' « Iliade » se compose de quinze mille vers environs et l' « Odyssée » en a plus ou moins douze mille ! Homère aurait été un « aède », c'est à dire un chanteur. En effet, ces poèmes se récitaient en chantant accompagné d'un petit instrument à cordes.
L’ « Iliade » racontait la guerre, l' « Odyssée » raconte plutôt la paix, même si l’on s'y bat parfois.
Un très grand récit dans lequel nous retrouvons les origines du roman.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

De la Fantasy avant l'heure

9 étoiles

Critique de Bafie (, Inscrite le 19 juillet 2004, 57 ans) - 13 septembre 2016

J'ai adoré. Le récit, les personnages qui le constituent, les descriptions, la longue aventure, le style d'écriture... tout contribue à nous transporter dans un ailleurs magique Pas un seul moment d'ennui et beaucoup de plaisir.
C'est par curiosité que j'avais emprunté ce livre à la bibliothèque et franchement la démarche est récompensée par une lecture vivifiante.

Heureux celui qui lut...

9 étoiles

Critique de Deinos (, Inscrit le 14 février 2009, 57 ans) - 29 novembre 2013

Lire l'Odyssée, je me disais qu'un jour... et je le fis... surpris par la facilité à entrer dans ce récit, qui est loin de la simple image que je m'en faisais, vu que là où on s'attend à des pages sur dix années d'errance, on nous conte la dernière année, avec certes des retours sur ce que vécut Ulysse, mais somme toute infimes au regard de l'oeuvre...
Oeuvre d'une grande richesse, comme beaucoup l'ont dit, où on devine un monde, un mode de vie si lointain, où on s'essaie à pénétrer dans l'esprit de cette époque sans y parvenir... avec ce style si particulier où on ne se contente pas de nommer simplement, aux métaphores inattendues... d'une infinie richesse dans les expansions du nom... tout cela se lisant, pour peu qu'on aie quelques notions sur la mythologie... avec aisance...
Une belle oeuvre...

C'est l'Homme aux mille tours, Muse, qu'il faut me dire

9 étoiles

Critique de Koolasuchus (Laon, Inscrit le 10 décembre 2011, 30 ans) - 21 avril 2013

L'Odyssée est probablement l'un des plus beaux texte antique qui nous ait été légué, on a beau connaître l'histoire et les multiples ruses d'Ulysse on est immédiatement envoûté par le récit. C'est une fresque grandiose rendant hommage à une grande partie de la mythologie grecque, on y croise entre autre Athéna, Agamemnon, Circé et même le brave Achille !
Il faut évidemment prendre une certaine distance avec les livres actuels car le style et les formules employées sont bien sur différents mais si l'on y arrive on est lancé pour plusieurs heures d'un voyage palpitant dans les mers et les îles antiques. Il est juste un peu dommage que certains passages très connus et parmis les plus intéressants soit au final assez survolés comme les sirènes ou Charybde et Scylla alors que la partie du retour d'Ulysse à Ithaque tend un peu à traîner en longueur.
Que ce récit soit l’œuvre d'un ou plusieurs auteurs je m'en moque, que les îles citées soit réelles ou non, idem, l'Odyssée se vit, se ressent et cette aura de mystère ne fait qu'ajouter à son charme.

Un commentaire plutôt qu'une critique

9 étoiles

Critique de SpaceCadet (Ici ou Là, Inscrit(e) le 16 novembre 2008, - ans) - 18 mars 2011

Considéré comme l’un des plus grands chefs-d’œuvre de la littérature mondiale, L’odyssée, un poème qui aurait été composé par l’aède Homère, vers la fin du VIIIe siècle avant J-C, a de tous temps, fait l’objet d’études et d’analyses qui ont donné lieu à de multiples interprétations de plus qu’il a inspiré de nombreuses réalisations artistiques.

Ayant vu le jour avant l’avènement de la démocratie en Grèce (et en occident), il constitue avec l’Iliade l’un des poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L’Odyssée compte plus de 12000 hexamètres dactyliques rassemblés en 24 chants, et raconte le retour d’Ulysse après que, dans les suites de la guerre de Troie (en partie raconté dans L’Iliade), il se soit absenté de son royaume pendant vingt ans.

L’histoire se divise en trois parties.

La première partie est centrée autour de Télémaque, le fils d’Ulysse et de Pénélope qui tente de se débarrasser des prétendants (au trône et au lit de Pénélope) occupant la demeure d’Ulysse depuis le départ de celui-ci et essaie par ailleurs de retrouver la trace de son père.

La seconde partie nous montre Ulysse qui, sous l’emprise de Poséidon, se voit retenu sur une île lointaine par la nymphe Calypso (qui voudrait bien en faire son époux). Mais celle-ci recevant éventuellement, par le biais d’Hermès, un ordre de Zeus, se résigne alors à laisser partir Ulysse qui ainsi poursuit le périple et les aventures d’un retour entamé plusieurs années auparavant.

La dernière partie raconte l’arrivée d’Ulysse en son pays.

Mariant fiction et réalité, l’Epopée se déroule dans la Grèce antique ainsi que dans un univers peuplé d’humains, de personnages mythologiques et de dieux. Ainsi, dans la mesure où l’on aborde cette œuvre sans le support de quelques notions d’histoire de Grèce et de mythologie grecque, on risque, à prime abord, de se trouver désorienté.

Toutefois, si l’on excepte cette difficulté, on se laisse aisément transporter par ces vers qui nous emmènent dans un univers fascinant où toute chose animée d’une essence divine, participe à bon ou mauvais escient à l’existence des hommes (ce qui crée l’impression d’un monde suffisant, entier, complet, sans part d’inconnu, disons, parce que d’une certaine manière, tout est expliqué).

Un univers par ailleurs décrit à grand renfort de tournures poétiques et d’images dont la puissance évocatrice entraîne le lecteur dans un monde extraordinaire.

Ainsi, en dépit d’un contexte qu’il est difficile de concevoir, on arrive à se former une idée des lieux, des objets et des personnages qui peuplent cette épopée.

Les dialogues prennent également une forme singulière, notamment par le fait du style d’écriture et probablement aussi, en raison des formes d’expressions propres à l’époque et à la langue.

Puis au long de l’histoire, de même qu’au gré des échanges, on découvre peu à peu l’esprit et la pensée de l’époque, les valeurs, les croyances, les coutumes, de même que l’on se forme une idée de l’organisation sociale qui prévalait.

On est notamment dans un monde régi par la raison et sanctionné par la loi de Dieu, une société stratifiée où, entre autres qualités, l’hospitalité, la générosité, l’honneur et l’humilité témoignent de la valeur d’un homme.

C’est dire qu’en marge du récit, on ne peut s’empêcher d’imaginer le contexte dans lequel il a vu le jour. On imagine l’aède déclamant ou chantant ces vers devant un public attentif, on imagine la scène, le décor et la signification qu’a pu prendre cette histoire aux yeux des hommes et des femmes de l’époque.

Ainsi, l’esprit du lecteur est stimulé à différents niveaux et ceci, tant par le contenu du poème que par la place qu’il occupe dans la société d’où il est issue tandis que par extension, il peut éventuellement établir des liens, sur la forme et sur le contenu, entre ce texte ancien et la littérature moderne.

Une œuvre donc d’une richesse exceptionnelle.

Reste qu’en dépit de la traduction et des outils qui peuvent accompagner la lecture, une distance demeure, une distance qui exige un effort de la part du lecteur non averti s’il veut pouvoir apprécier cette œuvre dans sa juste mesure.

Bien

10 étoiles

Critique de Harry Potter (Arcangues, Inscrit le 27 juillet 2010, 20 ans) - 21 octobre 2010

Il est super et bourré d'action à souhait

Ô Muse, raconte moi l'aventure de l'Inventif...

10 étoiles

Critique de Ianf (, Inscrit le 30 août 2010, 25 ans) - 30 août 2010

L'Odyssée... tout le monde a été déjà entendu ce mot ; tout le monde connait Homère, au moins de nom ; tout le monde, cependant, ne sait pas à quel point ce chant est l'une des plus grandes figures de la littérature et que, en tant qu'oeuvre fondatrice de la littérature occidentale, il nous emmène là où très peu d'écrits lui ayant succédé parviennent à nous transporter...
L'Odyssée, c'est d'abord un nom, celui d'Ulysse, son "héros" principal, bien que ce dernier se détache nettement du héros épique. En Grec ancien, Ulysse se disait "Odusseus", d'où le terme Odyssée : finalement, le titre de ce long poème épique, c'est celui de son personnage. Pour autant, l'oeuvre n'est pas uniquement focalisée sur le roi d'Ithaque, vainqueur à Troie mais puni par Zeus pour avoir omis les offrandes, et plus tard par Poséidon pour avoir aveuglé Polyphème, son fils. L'Odyssée est un formidable poème qui nous raconte certes le retour d'Ulysse, mais cela sur huit chants seulement ; les seize autres relatent le voyage initial de Télémaque à la recherche de son père, et la reconquête de son trône par Ulysse, reconquête violente et qui clôt en beauté une oeuvre dont tout a été dit et dont pourtant l'on pourrait parler des heures durant.
Faire un résumé plus long serait inutile : on ne peut savourer l'Odyssée quand la lisant, et pourquoi pas en l'écoutant. Car, ne l'oublions pas, c'est un poème chanté, jamais écrit. L'aède Homère (inutile de s'appesantir sur la question homérique ici, des spécialistes le font déjà assez bien, nous emploierons donc le patronyme Homère pour désigner le ou les auteur(s) de l'épopée) l'a chanté, accompagné de sa lyre, éclairé et mû par une inspiration tout droit venue de la Muse. C'est d'ailleurs ainsi que commence le poème épique qui compte quelques 12 000 hexamètres dactyliques (essentiels à la rythmique dans l'épopée) : "Ô Muse, raconte moi l'aventure de l'Inventif". L'aède appelle la Muse pour lui donner le chant, l'inspiration. Et dès lors, Homère nous narre l'Odyssée, que ce soit au travers de sa propre voix ou en faisant intervenir d'autres personnages, jusqu'à procéder à la plus vertigineuse mise en abîme jamais vue : c'est Ulysse lui-même qui raconte son périple aux Phéaciens, après avoir été dûment accueilli selon le rite primordial de l'hospitalité, n'hésitant pas à glorifier ses exploits, ce qui n'est pas sans nous faire douter, un instant, de la véracité de ses propos.
Mais là n'est pas la question. L'Odyssée est une oeuvre complète : intelligente, car elle met en avant des aspects et des réflexions sur la condition humaine et sur la société démocratique qui allait bientôt naître en Grèce ; magnifique, car en tant qu'épopée on ne se lassera jamais des aventures emplies de douceur, de sauvagerie, de mystère (comment ne pas succomber au chant des Sirènes dans toute son ambiguïté ?) qui y sont narrées ; le poème épique est surtout une véritable ode à la vie, la preuve d'un poète mature qui assume la simplicité de la condition humaine. La confrontation à la mort, le parcours initiatique formé par le voyage, le milieu marin, les figures féminines, la duplicité du héros capable de trahison autant que de fidélité, tout se rejoint et transforme les valeurs guerrières et épiques de l'Iliade, et dès lors celles-ci deviennent des valeurs de vie, où Ulysse accepte sa condition de mortel. Le voyage annoncé par Tirésias lors du magnifique passage aux Enfers (nekuia) est, avec le témoignage d'Achille, l'élément clef de cette idée omniprésente dans l'Odyssée : précurseur du roman, cette épopée est une révolution, qui ne cesse de nous rappeler que c'est dans la simplicité de notre condition humaine qu'il faut trouver la sérénité, et que dès lors la mort, si elle est inévitable et dans tous les cas effroyable (la mort glorieuse n'existe plus, car comme le dit Achille, régner entre les ombres revient à ne pas régner), doit être acceptée pour tout être humain.
Oeuvre mythique, magique, envoûtante, extraordinaire, et surtout particulièrement belle, l'Odyssée est l'une des plus grandes oeuvres littéraires jamais conçues. La lire revient à s'immiscer au plus profond de nous-mêmes, et à découvrir, sinon un miracle, du moins un chef-d'oeuvre de la Littérature occidentale. Tout simplement.

Oui oui..seulement parce que c'est un classique

6 étoiles

Critique de Adrien34 (, Inscrit le 18 janvier 2009, 29 ans) - 2 novembre 2009

L'histoire d'Ulysse est intéressante, car elle nous plonge encore une fois dans la mythologie et on se cultive sur les nombreuses déesses, dieux ou demi-dieux en tout genre. J'ai trouvé ce concept plus attrayant que le voyage d'Ulysse. Car le malheureux roi d'Ithaque va de péripétie en péripétie et c'est parfois longuet. La fin redonne un peu de "peps" à l'histoire puisqu'on s'est tapé tout le livre et que ENFIN les dieux ont bien voulu qu'ils rentrent chez lui.
Malgré tout, il faut avoir lu une fois les aventures d'Ulysse pour ne pas paraître idiot durant un débat littéraire

Du lourd mais de l'accessible

8 étoiles

Critique de Patsy80 (, Inscrite le 20 août 2009, 44 ans) - 21 août 2009

J'ai voulu lire ce livre après avoir lu "L'ultime secret" de Werber car il y fait souvent référence. Le style est difficile au début quand on n'a pas l'habitude de ces vieilles tournures de phrases mais le récit est vraiment intéressant. C'est une grande oeuvre. Je pense même la relire dans quelques années.

Une attente infondée ?

5 étoiles

Critique de Ngc111 (, Inscrit le 9 mai 2008, 33 ans) - 27 février 2009

Voilà près d'un an que je possède L'Odyssée d'Homère et ce n'est que récemment que je me suis attelé à la lecture de cette oeuvre connue de tous. Comme le dit Jules, L'Iliade et L'Odssée ont finalement peu de choses en commun. Le style d'écriture, la narration et les évènements contés sont différents.

Quant à mon avis, forcément personnel et donc empli de subjectivité, il demeure mitigé. A vrai dire peut-être avais-je placé dans ce livre des attentes trop éloignées de son contexte. Au commencement de ma lecture j'avoue avoir rêvé d'un Ulysse héroïque échappant à divers malheurs et dont l'épopée prendrait fin à son retour en Ithaque. Et il est vrai que ces moments de bravoure existent (la ruse face au Cyclope notamment) mais la plupart de ces actes restent trop bref (le passage devant Charybde et Scylla) ou tout simplement bâclé et sans surprise (lorsque Ulysse résiste au chant des sirènes). Encore une fois c'est sans doute un reproche que l'on peut me faire d'avoir espéré plus d'aventure, plus de détails dans l'action... mais je ne peux m'empêcher d'avoir été déçu.

L'autre gros point noir que je peux trouver à cette oeuvre est sa fin. Il y a d'abord les longueurs des préparatifs de la vengeance d'Ulysse, mais aussi la brutalité d'un happy end (ou presque... j'exagère) qui sonne bizarrement (je ne veux pas "spoiler").

Toutefois, malgré ces défauts et ces problèmes de rythme, on ne peut rester insensible devant certains choix appréciables de l'auteur (des auteurs ?). Ainsi Ulysse lors de son arrivée sur l'île des cyclopes prend une décision riche en funestes conséquences qui nous dévoile alors une nouvelle facette de ce héros. Non Ulysse n'est pas parfait, ses erreurs peuvent entraîner le décès de certains de ses camarades et l'on se rend compte au fil de l'oeuvre que le besoin de recourir aux dieux est finalement plus que nécessaire et que malgré le statut "d'égal des dieux" qui lui est conféré, il n'en reste pas moins un être vulnérable.

Une sorte de démystification qui sert le récit et le rendrait presque... moderne !

Heureux qui comme Ulysse...

9 étoiles

Critique de PA57 (, Inscrite le 25 octobre 2006, 36 ans) - 19 janvier 2009

Effectivement, dans l'Odyssée, il y a de tout. En effet, il n'a rien à envier aux romans d'aventure, aux romans fantasy... L'odyssée, tout le monde la connait, mais peu de monde l'a lu. C'est dommage, car ce livre a vraiment une grande valeur. On pourrait a priori penser être dérangé par un style d'écriture auquel l'on n'est pas habitué, mais pourtant après un petit temps d'adaptation, c'est tout à fait abordable.

Livre passionnant

7 étoiles

Critique de Editeurdecritiques (, Inscrit le 5 juin 2008, 22 ans) - 5 juin 2008

L'Odyssée est le livre le plus lu dans le monde après la Bible, il reste l'un des livres fondateurs de la littérature française. Mais malgré cela, Homère utilise un langage différent que celui présent de l'Iliade.

J'ai toujours aimé la mythologie

9 étoiles

Critique de Béa (livry-gargan, Inscrite le 14 août 2005, 25 ans) - 14 août 2005

Dans l'Odyssée, il y a de tout.
Des histoires d'amour, des aventures menées tambour battant.
Pénélope et sa toile interminable, Télémaque et son désir de retrouver son père, Ulysse et ses périples, les îles mystérieuses où il accoste, les nombreuses tentations auxquelles il doit résister !!!
Tout cela dans un seul livre, c'est fabuleux. De plus, j'ai toujours aimé les histoires (et même les peuples) Grecques et Romaines car elles sont remplies des dieux. Les dieux. Zeus, Hercule, Héra, Poséidon et les autres sont pour moi un MONDE.
C'est un grand bonheur pour moi de savoir qu'à la rentrée de 6e, j'étudierai la mythologie.
Car enfin, l'Odyssée, c'est la suite de la guerre de Troyes, où les dieux (et l'ingéniosité d'Ulysse) sont omniprésent !
L'incroyable imagination d'Homère va au delà des limites en inventant toutes les aventures possibles (mais je préfère quand même de loin J.K. Rowling, je ne vous le fait pas dire !)
J'ai aimé l'Odyssée pour son côté tout le temps plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas, ça, c'est hors de question !!!! Quand un livre est ennuyant même juste deux pages, mon estime baisse tout de suite. Je sais, pour ça, je suis très dure. Mais pour moi, un livre, c'est un livre, c'est ce qu'il y a de plus beau au monde après la vie et l'amour. J'ai adoré l'Odyssée, et je le conseille vivement à tout le monde.

Béatrice lect

magnifique!

10 étoiles

Critique de Lalaith (, Inscrite le 18 juillet 2004, 33 ans) - 18 juillet 2004

Ulysse était déjà le plus rusé dans l'Illiade,c'est le personnage le plus fascinant de la Grèce antique! L'Odyssée est pour moi beaucoup plus riche en émotions que l'Illliade car elle s'appuie sur les sentiments d'un homme! Homère et tous ceux qui ont contribué à l'élaboration du livre font de la littérature ce qu'elle est aujourd'hui!

Indiana Jones B.C

10 étoiles

Critique de FightingIntellectual (Montréal, Inscrit le 12 mars 2004, 36 ans) - 28 juin 2004

Wow...que d'action, de rebondissements, de résilience et de vengeance implacable de la part d'Ulysse, super héros des temps anciens. Celui qui avait eu un rôle plutôt effacé dans l'Iliade nous montre toute sa gloire dans son odyssée pour retrouver sa patrie, sa femme et sa famille. Écrit au rythme effréné des poèmes épiques l'Odyssée est l'ancêtre du roman de fantasy et d'action. Les confrontations d'Ulysse avec le cyclope et Scylla sont pour moi maintenant des incontournables

D'accord avec Schaschlick

6 étoiles

Critique de Lolita (Bormes les mimosas, Inscrite le 11 décembre 2001, 33 ans) - 1 janvier 2002

Je suis tout à fait d'accord avec Schasschlick!! J'ai lu ce livre il y a quelques années lorsqu'il m'avait été imposé en cours de français en classe de 5¡. Je n'avais pas beaucoup aimé. Déjà, l'histoire ne m'attirait pas et je n'aimais pas du tout le travail que je devais préparer sur cette oeuvre. Deuxièmement, le livre n'était pas du tout attrayant... Pas d'images, peu d'illustrations... Mais il y a quelques années j'ai repris ce livre avec plaisir. L'important étant surtout de le lire quand on en a envie. Je crois également que je vais le relire dans la collection qu'a proposé Jules dernièrement. En prime, il y aura aussi l'Iliade que je n'ai pas encore eu l'occasion de lire.

Un véritable chef-d'oeuvre

9 étoiles

Critique de Schaschlick (Bruxelles, Inscrite le 15 mai 2001, 45 ans) - 6 juin 2001

je ne connaissais l'Odyssée qu'à travers quelques passage lus en cours de français. Il y a quelques années mon grand-père a eu la grande idée de m'offrir ce somptueux livre. Quelle aventure extraordinaire que celle du retour d'Ulysse qui en fin de compte se retrouvera seul et devra se faire connaître à son fils ainsi qu'à Pénélope qui ne voudront pas le reconnaître. c'est je pense un chef d'oeuvre qui ferait bien d'être un peu plus connu de large public et surtout des jeunes car c'est des livres comme ceux-ci qui feront aimer la Littérature. Il fait partir des classiques que je relis avec plaisir quand la littérature moderne "m'ennuie"

Forums: Odyssée

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Petites corrections à propos de l'Odyssée 2 Feint 29 juillet 2012 @ 10:18
  La traduction est essentielle 1 Eric Eliès 7 janvier 2012 @ 10:41

Autres discussion autour de Odyssée »