Le jardin des pendus de Ian Rankin

Le jardin des pendus de Ian Rankin
( The hanging garden)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Jb084, le 30 octobre 2005 (Inscrit le 30 octobre 2005, 35 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (23 558ème position).
Visites : 3 757  (depuis Novembre 2007)

Pas déçu du voyage

Dans une autre de mes critiques, je fais allusion aux méfaits de la banderole qui entoure les livres.

Or chaque roman de Rankin fait apparaitre : Thriller Numéro 1 en Angleterre sur cette même banderole...

Mais cela n'empêche pas que ce roman soit bon : une bonne intrigue, une bonne intrusion dans l'univers de l'inspecteur, et un style qui tient la route.

Même si l'histoire est un peu confuse, surtout au début, à cause de flash back pas très bien amenés, on n'arrive pas à décrocher...
Et l'histoire de complot est bien menée, et laisse les clés au lecteur pour qu'il trouve lui même le fin mot de l'histoire, critère pas toujours respecté dans les polars.

En résumé, un bon livre, qui donne envie de se mettre aux autres ouvrages de l'auteur.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Le jardin des pendus [Texte imprimé] Ian Rankin trad. de l'anglais (Écosse) par Édith Ochs
    de Rankin, Ian Ochs, Édith (Traducteur)
    Gallimard / Folio. Policier
    ISBN : 9782070304455 ; EUR 7,80 ; 09/09/2004 ; 524 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Rebus sur tous les fronts....

5 étoiles

Critique de Clubber14 (Paris, Inscrit le 1 janvier 2010, 39 ans) - 5 mai 2017

Retour de l'Inspecteur Rebus dans ce polar à multiples facettes. En effet, l'inspecteur va devoir mener 3 affaires de front : découvrir qui a voulu tuer sa fille en la percutant de plein fouet avec une voiture, découvrir qui est vraiment Mr Lintz, présumé être un ancien nazi reconverti et comment démanteler la bande de Tommy Telford, un truand nouvellement arrivé en ville depuis que Rebus a mis sous les verrous le gros Cafferty, l'ancien chef de la pègre.

Rebus va donc mener ces enquêtes avec l'humeur maussade qui est la sienne et avec ses techniques d'interrogatoire propres à lui-seul.

Je n'en dévoilerai pas plus mais ce policier est plutôt prenant et intéressant sans être la lecture de l'année...

Trop de tout!

6 étoiles

Critique de FranBlan (Montréal, Québec, Inscrite le 28 août 2004, 77 ans) - 24 avril 2009

Cafferty, Telford, Tarawicz, l'impitoyable Tchétchène..., lequel mérite vraiment de disparaître?
À plusieurs occasions, l'auteur lui-même a semblé douter de l'issue de cet imbroglio un peu long, peuplé de trop nombreux personnages.
Des deux côtés; trop de "bons", trop de "vilains"!!!
Je suis fan de Ian Rankin, j'adore l'intelligence de son écriture et j'adore l'inspecteur Rebus, un personnage intense, imparfait, vulnérable et ô combien attachant. Comme celui-ci accapare beaucoup d'espace et ceci n'est pas un reproche, mais les trop nombreuses intrigues de cet épisode m'ont plus confondue que captivée...
Pas le meilleur de la série, en effet, mais une lecture agréable malgré tous ces reproches et Édimbourg, toujours aussi fascinante!

Guerre des gangs

6 étoiles

Critique de Sahkti (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 45 ans) - 26 mars 2008

C'est la guerre des gangs à Edimbourg, entre Gros Cafferty et Tommy Telford, deux malfrats notoires qui se sont déclarés une guerre ouverte dans laquelle John Rebus se retrouve impliqué après l'accident dont a été visctime sa fille et sa rencontre avec une prostituée de l'Est, soucieuse de fuir cet enfer.
En plus de cela, Rebus a hérité d'une enquête étrange sur un homme soupçonné d'être un ancien nazi et voilà que toutes les intrigues finissent par se croiser d'une manière ou d'une autre, quitte à emmêler les pensées de Rebus.

Et pas que celles de Rebus! Le lecteur a intérêt à suivre si il veut se souvenir de qui est qui, qui fait quoi et pourquoi telle personne intervient au fil des pages. C'est dense, parfois trop, mais l'intrigue est plaisante, même si quelque peu cousue de fil blanc par moments. Rankin met davantage l'accent sur Rebus, père tourmenté, dont la fille est entre la vie et la mort à l'hôpital, peut-être, sans doute, à cause de lui, indirectement...
Pas le meilleur de la série et cela est dû en grande partie à toutes ces histoires qui s'imbriquent et à l'apathisme forcé de Rebus dans toute cette affaire.

Du polar réaliste

9 étoiles

Critique de Laurent63 (AMBERT, Inscrit le 15 avril 2005, 45 ans) - 15 mars 2006

C'est un excellent roman qui est écrit par Ian Rankin. Il mélange avec beaucoup de réussite les différentes histoires ( crime organisé, nazisme et vie personnelle du personnage principal) sans pour autant faire perdre le fil au lecteur.
On retrouve beaucoup d'émotion dans cet ouvrage, et là encore l'auteur nous montre son talent.

L'intrigue est rondement menée, le suspense est à fond et les rebondissements sont nombreux et imprévisibles. Ce polar comble de bonheur les amateurs du genre car il est magnifique. On comprend tout à fait que ce soit un best-seller car il est agréable à lire et très réussit dans son ensemble.

Bref tous ceux qui aiment les polars doivent impérativement lire ce livre.

Forums: Le jardin des pendus

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le jardin des pendus".