Canardo (Une enquête de l'inspecteur), tome 05 : L'Amerzone de Sokal

Canardo (Une enquête de l'inspecteur), tome 05 : L'Amerzone de Sokal

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Shelton, le 29 octobre 2005 (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 63 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 2 326  (depuis Novembre 2007)

Quelle aventure !!!

Canardo est un privé, un mec qui ressemblerait, parfois, au lieutenant Colombo, mais aussi à Nestor Burma… Il n’y a qu’une grosse différence, c’est que les personnages de Benoît Sokal, dans cette série, sont des animaux, à commencer par Canardo, lui-même, qui est un canard alcoolique et fumeur… Pour la drague il fait ce qu’il peut, parfois ça marche… Certains lecteurs suivent ces enquêtes depuis le début, pour d’autres ce sera la première… alors quelques petites remarques préalables…
Les aventures de Canardo ne sont pas des enquêtes policières classiques, avec un meurtre, un coupable, un ou plusieurs mobiles et que sais-je encore… ici, nous sommes avant tout dans une histoire, avec son univers, ses personnages, ses logiques, surprenantes parfois… Sokal tente d’abord de nous plonger dans l’ambiance, souvent la première impression serait de se dire que c’est assez glauque mais en fait ce n’est souvent qu’une apparence et très rapidement, on oublie cet aspect, on ne fait plus attention aux formes animales, pour s’attacher à l’histoire… et là le bonheur du lecteur approche…
L’Amerzone, pour ne plus nous intéresser qu’à cet album, est un pays d’Amérique du Sud secoué par de nombreuses révolutions. Canardo est venu là pour récupérer un vieil homme, Valembois, que sa famille aimerait voir revenir en France… Enfin, l’homme tout le monde s’en fiche, mais le magot qu’il aurait accumulé ne laisse pas indifférent, en particulier sa fille qui voit là une occasion de sortir de son train-train quotidien. Canardo arrive là-bas, au moment où, à Alvarezopolis, la capitale de l’Amerzone, le président Alvarez se fait tuer lors d’une révolution. Valembois, ancien condisciple d’Alvarez, qui était en prison depuis six mois, se retrouve en liberté et Canardo s’apprête à le ramener en France… Mais tout ne sera pas si simple…
Je ne veux pas vous raconter l’histoire avec tous ses détails mais vous faire comprendre que très rapidement le retour de M. Valembois en France ne sera que cadet des soucis de tous les protagonistes de cette affaire, à commencer par Valembois lui-même qui ne tient pas du tout à jouer le grand-père cool que voudrait voir sa fille…
En fait, il veut – et il entraînera Canardo à sa suite, ainsi que quelques autres personnages pour des raisons variées et pas toujours avouables – retourner au cœur de la forêt de l’Amerzone pour retrouver les fameux oiseaux blancs, ceux qui volent toujours car ils ne peuvent pas se poser, ils n’ont pas de pattes…
Et quand on les trouve enfin, ces satanés oiseaux blancs, Sokal se met presque à philosopher… C’est beau et poétique à souhait et on est bien loin du monde glauque que l’on avait effleuré au début de l’album avec une révolution, un bordel et un meurtre par erreur de visée…
Canardo aurait pu connaître une belle histoire d’amour avec Carmen, mais… il rentrera seul en France après l’échec de sa mission. Pas d’importance, l’intrigue policière était secondaire et l’histoire humaine est bien au rendez-vous…
Et puis, les oiseaux blancs, ce n’est rien que des histoires pour faire rêver les enfants d’Amerzone… alors les autres abstenez-vous…
Un très bon album pour adultes…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • L'Amerzone [Texte imprimé] [textes et dessins de] Sokal
    de Sokal, (Scénariste)
    Casterman / Un Auteur "À suivre".
    ISBN : 9782203335271 ; EUR 10,40 ; 04/05/1993 ; 47 p. ; Cartonné
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Forums: Canardo (Une enquête de l'inspecteur), tome 05 : L'Amerzone

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Canardo (Une enquête de l'inspecteur), tome 05 : L'Amerzone".