Le blanc à lunettes de Georges Simenon

Le blanc à lunettes de Georges Simenon

Catégorie(s) : Littérature => Francophone , Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par JEANLEBLEU, le 29 octobre 2005 (Orange, Inscrit le 6 mars 2005, 51 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (10 883ème position).
Visites : 3 214  (depuis Novembre 2007)

La passion contre la raison : profond

Encore un roman majeur de Simenon.

Dans celui-ci, Simenon met en prise la passion qui prend soudainement, comme un virus, son héros et la raison (sa vie en Afrique dans sa plantation de café avec sa fiancée qui doit arriver de France). Le tout avec des "second rôles" très marquants et dans une ambiance coloniale superbement décrite.

Vraiment passionnant.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Le Blanc à lunettes [Texte imprimé] Georges Simenon
    de Simenon, Georges
    Gallimard / Folio. Policier
    ISBN : 9782070316175 ; EUR 5,70 ; 08/07/2004 ; 224 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

-Tu entends, Georges ?

10 étoiles

Critique de Pierrot (Villeurbanne, Inscrit le 14 décembre 2011, 67 ans) - 10 mars 2019

Résumé.
D’un retour de voyage d’Europe, Ferdinand Graux, colon installé au Congo, trouve chez lui suite à un accident d’avion lady Makinson femme de diplomate anglais souffrant d’une rotule démise. Il la soigne et en tombe amoureux. Entre-temps, Emilienne, la fiancée de Graux restée en France, a compris qu’il se passe quelque chose. Elle part pour le Congo, mais trop tard Ferdinand n’est plus là…
Magnifique roman (teinté d’humour dans sa première moitié), d’atmosphère et de sentiments, plus une description réaliste des lieux et de la vie locale de ce pays à cette époque, qu’on s'y croirait…

Ennuyeux

6 étoiles

Critique de Catinus (Liège, Inscrit le 28 février 2003, 68 ans) - 30 juillet 2016

Ferdinand Graux regagne sa plantation située dans le Congo belge. Emilienne, sa fiancée, doit bientôt le rejoindre pour vivre avec lui et l’épouser. Arrivé sur place, Ferdinand fait la connaissance d’une anglaise, Lady Makinson, qui a essuyé un accident en avion, et … il en tombe amoureux. De son côté, Emilienne arrive dans la brousse ; elle constate que son fiancé est parti avec la Lady, puis à Bruxelles pour régler le contrat de sa nouvelle propriété. Bref donc, une banale histoire d’amour …

Alors que Georges Simenon est mon auteur favori, je n’en démords pas : la plupart de ses romans exotiques ( africains, américains, des îles) sont vraiment très ennuyeux …

Forums: Le blanc à lunettes

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le blanc à lunettes".