Par omission de Erin Kelly

Par omission de Erin Kelly
(He said-she said)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone , Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Dervla3012, le 7 décembre 2019 (Inscrite le 7 décembre 2019, 15 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (22 851ème position).
Visites : 2 695 

Un thriller psychologique parfaitement maîtrisé

De quoi ça parle ?

Un beau matin, dans un petit appartement de Londres, Kit se réveille plein d’excitation. Il part pour un voyage qui le conduira sur les îles Féroé afin d’assister à une éclipse. Les éclipses solaires sont sa passion. Sa petite amie Laura, enceinte de leurs jumeaux, ne partage pas sa joie. Elle manque de lui demander de rester, de renoncer à ce voyage qui lui cause tant d’appréhension. Kit lui-même n’est pas tout à fait serein, mais il part tout de même.

Nous comprenons progressivement que le couple a peur d’une jeune femme prénommée Beth. A cause d’elle, ils ont dû disparaître, changer de nom, s’effacer des réseaux sociaux.

Qui est cette fameuse Beth et que leur a-t-elle fait ?

Commence alors un flash-back de plusieurs années, quand Laura et Kit ne se connaissaient pas encore. Nous avançons progressivement dans leur histoire et voyons leur rencontre, puis la façon dramatique dont ils font la connaissance de Beth, à un festival dans les Cornouailles, à l’occasion d’une éclipse. Ils ont surpris un homme en train de la violer. Laura a appelé la police, témoigné lors du procès et permis la condamnation de l’agresseur. Mais pendant l’audience, elle a travesti une partie de la vérité et son mensonge la suit, même après que le jugement a été rendu.

Pleine de gratitude, Beth se prend d’amitié pour Laura. Cependant, peu à peu, elle devient envahissante et Kit et Laura commencent à se sentir oppressés.

Des questions vont faire surface : Beth va-t-elle briser l’équilibre parfait de leur couple ? Laura a-t-elle bien fait de mentir ? Faut-il se fier aux apparences ?

Mon avis :

J’ai beaucoup aimé ce roman. L’histoire, bien que déjà vue, est très habilement racontée, ce qui fait son originalité. Nous alternons constamment entre passé et présent, entre le point de vue de Kit et de Laura. Tout cela rend le fil de l’intrigue d’autant plus palpitant. Le fin mot de l’histoire, bien qu’un peu tiré par les cheveux, est plutôt réussi. A aucun moment, durant le roman, je ne me suis doutée de la résolution et plusieurs grands retournements de situation viennent également pimenter cette histoire à la perfection.

Ce livre, je le sais bien, ne relève pas de la littérature qui questionne l’existence ou le monde d’aujourd’hui. Cependant, dans le genre du thriller psychologique, il est parfaitement maîtrisé et l’on ne s’y ennuie pas un instant. Je le recommande entre deux ouvrages qui requièrent plus d’attention. Il fera agréablement et efficacement office de « pause ».

Message de la modération : Prix CL 2021 catégorie Policiers/Romans Noirs/Thriller

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Roman à éclipses !

7 étoiles

Critique de Tistou (, Inscrit le 10 mai 2004, 65 ans) - 1 octobre 2021

Non, en fait, roman à propos des éclipses. Solaires. Euh non, c’est un Thriller en fait. Un Thriller psychologique qui base une bonne partie de sa construction sur les éclipses solaires.
C’est que Kit, jeune homme anglais est un fondu des éclipses solaires ; un chasseur d’éclipses. C’est son père qui lui a inoculé le virus, tout petit, ainsi qu’à son frère Mac. Il a donc déjà sillonné le monde au fil des disparitions de l’astre solaire. Quand Laura entre dans sa vie, il l’emmène évidemment dès que l’éclipse suivante se présente. Il n’y a pas à aller loin, c’est en Cornouailles, en Août 1999.
Dès lors, le fil du roman va osciller entre cette année 1999 et 2015. C’est qu’il s’est passé quelque chose de grave en cette année 1999 et le festival qui accompagnait l’éclipse en Cornouailles. Kit et Laura y étaient bien sûr, en compagnie de Mac et Ling, sa femme, dans une tentative pathétique de gagner de l’argent en tenant un stand de thé. Mais là n’est pas l’essentiel. Certes la vente de thé n’a pas fonctionné mais surtout, surtout, Laura tombe nez à nez avec une scène de viol :

»La femme était allongée sur le ventre, ses vêtements – une jupe longue, à première vue, relevés. L’homme était sur elle. Rien de surprenant là-dedans. Kit et moi, on faisait ça tout le temps. Sauf que l’expression de leurs visages pétrifiés n’avait rien qui s’apparente de près ou de loin à une expérience de ma connaissance. Le dos de l’homme était courbé à la manière d’un cobra. Ses yeux vagues étaient réduits à des fentes et de la bave coulait de ses lèvres retroussées en un rictus de monstre. Non, il n’y avait rien dans cet air sombre que je reconnaisse comme du désir … »

La femme, c’est Beth. Laura va mettre fin à l’agression en intervenant. Kit va tenter d’intercepter, en vain, l’homme qui s’enfuit dans la foule et l’engrenage se met en place. L’engrenage c’est l’action judiciaire qui est engagée par Beth avec le soutien marqué de Laura.
Dès lors, les chapitres du Thriller vont osciller entre les années 1999 et 2015 et les points de vue de Laura et de Kit.
Pourquoi 2015 me direz-vous ? Pourquoi 16 ans après ?
C’est que le procès va singulièrement rapprocher Laura et Beth, au grand dam de Kit, une Beth qui va devenir progressivement invasive pour le couple avec un comportement pas toujours compréhensible. Des évènements vont finir par se produire qui contraignent Laura et Kit à tout faire pour devenir invisibles : déménager, changer de nom et éviter les interventions sur les mal nommés réseaux sociaux. Et 2015, c’est l’occasion d’une nouvelle éclipse solaire totale qui va être visible du côté du Spitzberg et des îles Féroé. Kit va y partir malgré les mauvais pressentiments de Laura et sa peur continuelle de tomber sur Beth.
Grande maitrise scénaristique d’Erin Kelly qui manipule avec virtuosité le lecteur. Ca n’en fait pas bizarrement pour autant un roman si facile à lire (ces oscillations continuelles dans le temps peut-être, le passage d’un protagoniste à un autre et la sophistication de l’intrigue sûrement), mais un roman consistant, ça c’est certain.

L'engrenage

6 étoiles

Critique de Marvic (Normandie, Inscrite le 23 novembre 2008, 63 ans) - 2 août 2021

Août 1999, Laura Langrishe rejoint Kit McCall, son fiancé, ainsi que Mac et Lin, son frère et sa petite amie, au Festival de Lizard Point dans le sud-ouest de l’Angleterre pour y assister à une éclipse solaire. Les deux amoureux s’éloignent un peu du camp quand Laura arrive la première sur la scène d’un viol. Aussitôt, elle réagit et appelle les secours et la police pendant que le violeur s’enfuit poursuivi sans succès par Kit.
Quelques mois plus tard, Laura et Kit témoignent au procès de Jamie Balcombe, jeune homme de la haute bourgeoisie accusé de viol par Beth.
Premiers mensonges…

Quinze ans plus tard, Kit et Laura sont mariés, ont changé d’identité, de quartier pour éviter la folie de Beth. Laura, enceinte de 6 mois de jumeaux, continue à vivre dans l’angoisse. Kit, devenu Christopher Smith, quitte sa femme quelques jours pour assister à une éclipse aux îles Feroé.
Quand Beth refait surface…
"Les gens en gardent plein, des secrets, et des pires que celui-là.
- Pas moi. Pas les gens comme moi.
- Si des gens comme toi. Des gens exactement comme toi. Les (gens) bien élevés font des bêtises, ça arrive tout le temps, et ensuite ils mentent."

Des débuts très difficiles pour une lecture que j’étais prête à abandonner. Les chapitres courts racontent 4 histoires différentes, Laura ou Kit en 1999/2000, Laura ou Kit en 2015.
Mais ce que je trouvais le plus irritant, c’est le procédé systématiquement utilisé d’appâter le lecteur.
Au fil des pages, mais il faut quand même dépasser la moitié, le voile se lève sur les secrets et mensonges de chacun et bien sûr, de la surprenante (?) découverte finale.
Au final, un roman bien construit mais dans lequel j’ai eu du mal à me laisser emporter, l’abandonnant fréquemment .

Il n’y a que moi qui suis déçue ?

6 étoiles

Critique de Ludmilla (Chaville, Inscrite le 21 octobre 2007, 66 ans) - 26 juin 2021

Au début du roman, Kit va partir à l'étranger pour voir une éclipse solaire, Laura enceinte ne peut le suivre. Elle est très stressée et inquiète.
Au fil des flashbacks, 15 ans plus tôt, on va progressivement découvrir la cause des inquiétudes de Laura.

L’histoire est bonne, pourtant. Mais… trop de flashbacks un peu « mécaniques » ?

J’ai mis (trop) longtemps à lire ce livre, pas envie de le reprendre, il ne devient (un peu) page-turner qu’aux trois-quarts du livre…

Je suis restée à l’extérieur, impossible de m’attacher à Laura ou Kit, les seuls personnages qu’on suit (partiellement) « de l’intérieur »

Pas un mauvais livre, mais il ne mérite, à mon avis, pas toutes les critiques élogieuses que j’ai pu lire à son sujet.

Par l'auteure de la série Broadchurch

9 étoiles

Critique de Missef (, Inscrite le 5 mars 2007, 55 ans) - 25 décembre 2019

Un thriller rondement mené, des personnages qui ne sont jamais qui on avait cru, ni tout blancs ni tout noirs, une intrigue qui se déroule sur fond d'éclipse et de peur grandissante à mesure que la "totale" approche. Qui de Kit, Laura, Beth ou Jamie est-il le plus coupable, les plus lâche, le plus menteur? J'ai adoré la danse des personnages, les retournements de situation et la construction selon les phases d'une éclipse solaire.
N'attendez pas 2081 pour profiter de votre prochaine éclipse!

Forums: Par omission

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Par omission".