Sciences humaines et exactes => Essais (840 livres critiqués)


Début Précédente Page 17 de 17

couverture

Brèves nouvelles de mon jardin de Hermann Hesse

critiqué par Sahkti - (Genève - 43 ans)

Hermann Hesse dans son jardin

7 etoiles
La passion de Hermann Hesse pour le jardinage et la nature m'était quasi inconnue jusqu'à ce que je découvre cet ouvrage. Hesse aimait marcher et encore plus observer la nature. Il notait tout dans des calepins, scrutait fleurs et végétaux avec attention, observait les insectes ou les variations climatiques avec beaucoup d'intérêt. La nature est présente dans...

couverture

Antimanuel d'éducation sexuelle de Marcela Iacub, Patrice Maniglier

critiqué par Mieke Maaike - (Bruxelles - 44 ans)

Pour une société postsexuelle

9 etoiles
Avant, c’était simple : il y avait une sexualité licite, celle pratiquée dans les liens du mariage, et une sexualité illicite, celle pratiquée par des partenaires non mariés. La loi protégeait la sexualité licite et sanctionnait la sexualité illicite. Puis est arrivée la Révolution sexuelle où des jeunes, les cheveux au vent et la fleur...

couverture

L'âme humaine de Oscar Wilde

critiqué par Sahkti - (Genève - 43 ans)

A bas la propriété!

8 etoiles
Cet essai d'Oscar Wilde a été publié en 1891 sous le titre "The Soul of the Man under Socialism" (la partie "under socialism" disparaîtra lors de la réédition de 1905). Un régal, une fois de plus chez Wilde, avec ce rejet des conventions et des dogmes, ainsi que cette vivacité d'esprit qui rend ce texte très...

couverture

Théorie de l'art moderne de Paul Klee

critiqué par MOPP - (80 ans)

Le peintre-poète

9 etoiles
Pensez-vous qu'il existe des rapports entre la peinture, la musique, la poésie, la mathématique ? En ce qui me concerne, je considère cela comme évident, mais si vous souhaitez trouver quelques exemples probants alors lisez Paul KLEE. Il nous propose diverses approches de l'art moderne mettant en évidence, par exemple, l'opposition entre la réflexion cubiste qui repose...

couverture

Les Mange-pas-cher de Thomas Bernhard

critiqué par Sahkti - (Genève - 43 ans)

Observer les autres

6 etoiles
Rédigé à la fin des années 1970 sous le titre "Die Billigesser", cet essai de Thomas Bernhard est enfin disponible en français. C'est le récit d'un employé de banque qui évoque la vie de Koller, un chercheur en physiognomonie (définir le caractère d'une personne à partir de son visage). Le narrateur reste volontairement en...

couverture

Petit miracle et autres essais de Barbara Kingsolver

critiqué par Eireann 32 - (Lorient - 70 ans)

Les doutes d’une américaine.

10 etoiles
Quand je m’étais inscrit sur ce site il y a environ 6 mois, j’avais mis ce livre parmi mes préférés, qu'en est-il aujourd’hui après une seconde lecture et une élection américaine ? Une phrase résume tous les essais rassemblés dans ce livre. «Peut-être pouvons-nous encore montrer au monde que nous valons quelque chose ». Miracle, cet...

couverture

Contre Venise de Régis Debray

critiqué par Veneziano - (Paris - 39 ans)

Une insulte

2 etoiles
Régis Debray est-il seulement sensible à l'art ? J'en doute. Je ne connais pas Naples, mais ce qu'il dit sur Venise relève de la critique facile et d'un radicalisme anti-bourgeois bien primaire. La discrimination sociale est aussi grave que la discrimination raciale, Monsieur Debray. Ce livre est désolant....

couverture

Le surréalisme de Gérard de Cortanze

critiqué par MOPP - (80 ans)

Une approche globale du contexte

8 etoiles
Je signale seulement l'existence de ce document qui constitue une approche globale du contexte "surréalisme". Vous me direz "encore un de plus.." Il est très différent des autres, car il se présente avec un index conduisant le lecteur vers ce qu'il recherche. Ainsi, prenons "humour". Savez-vous quelle est la différence entre l'humour de "Dada" et l'humour...

couverture

Enquête sur les savoirs indigènes de Jean-Pierre Barou, Sylvie Crossman

critiqué par Chma - (Bruxelles - 46 ans)

Les civilisations anciennes et nous

8 etoiles
Les auteurs ne sont ni ethnologues, ni voyageurs en quêtes d'exotisme. Ils ont effectués 3 voyages qui leur ont permis - parfois grâce aux hasard des rencontres - à découvrir 3 civilisations indigènes que notre société occidentale à dénigrée, voire quasi exterminée. Les 3 voyages: a) Le Tibet et son oracle qui en transe élabore...

couverture

Eloge de la lecture. La construction de soi de Michèle Petit

critiqué par Cuné - (50 ans)

la lecture ne rend pas vertueux, mais construit

8 etoiles
"On ne lit pas seulement pour maîtriser des informations car le langage n'est pas réductible à un instrument ou à un outil de communication. On ne lit pas pour briller dans des salons ou pour singer les bourgeois, qui du reste ne lisent pas tous, loin de là. Beaucoup de femmes et des hommes, un...

couverture

Manuel de linguistique descriptive: Le point de vue fonctionnaliste de Jean-Michel Builles

critiqué par Acid Jazz - (34 ans)

Un manuel du "parfait linguistique"

9 etoiles
Etudiant en linguistique, j'ai savourait ce livre. Il présente le point de vue fonctionnaliste de la linguistique (André Martinet). Les grands classiques de la linguistique sont abordés: qu'est-ce qu'une langue, la syntaxe, comment décrit-on une langue, ou comment se confectionne un dictionniare. La seule critique négative: la longueur du chapitre sur la phonétique.... Enfin, si vous voulez...

couverture

La civilisation du bossale de Maryse Condé

critiqué par Rachel - (grenoble - 39 ans)

"Tim, tim ! Bois sec ! Et cric ! Et crac !"

9 etoiles
Le bossale est le nom donné à l'esclave africain arraché à sa terre et amené de force dans les plantations des Antilles. Interdit d'écrit et privé de sa culture première, il va alors créer une culture orale, une littérature faite de proverbes, de contes, de chansons. Dans cet ouvrage, Maryse Condé nous parle de cette...

couverture

L'anthropologie de François Laplantine

critiqué par CatPower - (Bruxelles - 32 ans)

Pour les débutants

9 etoiles
Voici un ouvrage très complet pour néophytes et initiés. Le livre de François Laplantine nous fait découvrir toute l'anthropologie depuis sa création jusqu'au débats actuels. Relativement récente parmis les sciences humaines, l'anthropologie est plutôt mal connue. D'une clarté bienvenue, ce livre peut servir à la fois de découverte et de référence, mais s'il n'échappe pas...

couverture

L'art du voyage de Alain de Botton

critiqué par Clarabel - (41 ans)

Sans doute intéressant, mais ...

6 etoiles
... les efforts de concentration à déployer créent insidieusement des libres cours au flottement, et du coup la lecture devient nébuleuse ! Dommage. "L'art du voyage" n'est pas en soi un sujet qui m'inspire beaucoup, j'ai voulu donner du crédit à l'auteur, Alain de Botton, que j'aime beaucoup. De lui j'ai aimé les premiers romans...

couverture

La langue et le nombril de Chantal Bouchard

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 75 ans)

Histoire du français au Québec

8 etoiles
Voici un petit essai intéressant sur l'histoire du français au Québec. Rien de savant. Il ne s'agit pas pas non plus d'une analyse linguistique de notre parler, ce qui serait fort ennuyeux. Il s'agit du vécu de la langue française au Québec. Il y a des anecdotes à faire retrousser les cheveux. En voici une. Les...

couverture

Ateliers de lumière, Piero della Francesca, Johannes Vermeer, Georges de La Tour de Sylvie Germain

critiqué par Sahkti - (Genève - 43 ans)

La lumière invisible

9 etoiles
Premier Dit du Dieu créateur: "Que la lumière soit, et la lumière fut." La Lumière est à l'origine: lever de rideau sur l'immense théâtre de l'univers où la matière entre en scène dans un formidable tumulte. sans la lumière, pas de jeu cosmique, pas de vie sur la terre, pas d'histoire, rien." (page 7) Sylvie Germain...

couverture

De Immundo : Apophatisme et apocatastase dans l'art d'aujourd'hui de Jean Clair

critiqué par Angelepaoli - (Canari - 70 ans)

Les avatars stercoraux de l’art

9 etoiles
Au commencement, il y eut "Olympia" de Manet, «avatar moderne de la prostitution sacrée des Anciens ». « Nu absolu » qui incarne, selon Baudelaire, « la décrépitude de l’art ». Car c’est bien avec "Olympia" que s’inaugure l’« horreur sacrée ». Que se véhicule ce « mysterium tremendum et fascinans ». Avec elle surgit...

couverture

Mémoires de Satan, essai sur la manière de bien faire le mal et de mal faire le bien de Alain Didier-Weill

critiqué par Sahkti - (Genève - 43 ans)

Quel homme ce Satan!

8 etoiles
Que de confusion, souvent, entre Satan, Lucifer, Belzébuth et autres damnations de la Création. On ne sait plus qui est qui ou si ce sont tous les mêmes. Après tout, au tout début, Satan était Lucifer, un ange porteur de lumière, porte-parole du "fiat lux", puis une sombre querelle autour du pouvoir (c'est universel ça,...

couverture

Le sexe à Rome (100 avant J-C - 250 après J-C) de Denis-Armand Canal, John R. Clarke, Michael Larvey

critiqué par Sahkti - (Genève - 43 ans)

Une époque sans tabous

8 etoiles
Saviez-vous que le mot pornographie a été inventé par un archéologue allemand stupéfait du nombres de phallus en forme ornant les murs de Pompéi. Dans la Grèce antique, Pornai désignait les prostituées et pornographie devient le terme désignant l’écriture de la prostitution. Aujourd’hui, ce terme a une connotation plus négative, laissant loin derrière nous la liberté...

couverture

La peinture de Manet, suivi de "Michel Foucault, un regard" de Michel Foucault, Maryvonne Saison

critiqué par Sahkti - (Genève - 43 ans)

Foucault et Manet, une passion

8 etoiles
Michel Foucault a longtemps exprimé le souhait de rédiger une étude sur la peinture de Manet. Si l’ouvrage ne vit pas vraiment le jour, Foucault donna tout de même plusieurs conférences sur le sujet, dont une à Tunis en 1971, composée de l’analyse détaillée de treize tableaux de Manet. C’est la transcription de celle-ci qui...

couverture

L'art de vieillir de John Cowper Powys

critiqué par Sahkti - (Genève - 43 ans)

Apprendre à vieillir et à mourir

8 etoiles
Une de mes compagnes d’hôpital a, un jour de traitement, longuement disserté sur la grande question de la vie, à savoir apprendre à mourir. Vaste interrogation, il semble ne pas exister de recette miracle. Un jour "noir", je repris le débat avec mon médecin, habitué aux angoisses de ses patients et conscient que la jeunesse...

couverture

Sacrés Français! Un Américain nous regarde de Théodore Stanger

critiqué par CCRIDER - (OTHIS - 69 ans)

Notre ami américain

8 etoiles
" Qui aime bien châtie bien " ... Ah , Monsieur Stanger , on peut dire que vous nous avez taillé un sacré costume pour l'hiver avec ce bouquin ! Nos travers , nos défauts , nos sales petites habitudes y sont décrites sans indulgence mais avec beaucoup de finesse et d'exactitude . On voit...

couverture

Allez voir chez les Grecs de Nikos Aliagas

critiqué par Rosenblum Petit - (Marcinelle - 43 ans)

Loin, très loin de la Star Ac!!!

7 etoiles
Nikos Aliagas, tout le monde connaît! Pas comme écrivain (et encore moins dans le milieu culturel) mais comme animateur de la Star Academy, cette émission "débilissante" qui affirme que le seul but est de trouver des jeunes talents et de lancer leur carrière… Hum. Nous les croyons, c'est certain… Surprenant ce livre! Pourquoi? Simplement parce que...

couverture

Petite anatomie de l'image de Hans Bellmer

critiqué par Kinbote - (Jumet - 58 ans)

Le désir disséqué

10 etoiles
Ce petit livre paru en 1957 reprend les notes qui ont présidé à la confection en 1933 de La Poupée, sculpture singulière, mannequin féminin en pièces détachées qui pouvait prendre des attitudes et se prêter à des contorsions inhabituelles. Il comprend trois parties. Dans la première partie, « Les images du moi », Bellmer part de...

couverture

Un cri dans le silence de Brigitte Bardot

critiqué par Leura - (-- - 66 ans)

On peut aimer les bêtes et pas les gens...

1 etoiles
Là, ça a été dur, mais j'ai quand même fini par le survoler. Oh, pas le lire entièrement, c'est au-dessus de mes forces! Je ne l'ai pas acheté non plus, l'idée de donner des sous à Madame Bardot, même si c'est dans le noble but de payer le canigou de ses chats me donne des...

couverture

Saint-Simon ou L'encre de la subversion de Cécile Guilbert

critiqué par Béatrice - (Paris - - ans)

Un titre accrocheur qui tient ses promesses

6 etoiles
Cet essai révèle les ambivalences des Mémoires. Voici quelques repères. Saint-Simon a réalisé une fresque impressionnante de la cour de Louis XIV. Cependant, par le contenu subversif et par la vocation posthume de son Ïuvre, le mémorialiste se positionne en dissident de Versailles. Il aime suivre ce que s'y passe, il se passionne pour les méandres...

couverture

Les Identités meurtrières de Amin Maalouf

critiqué par Macréon - (la hulpe - 83 ans)

Une ouverture sur l'ouverture

9 etoiles
Amin Maalouf est un écrivain libanais de langue française , catholique grec-melkite par sa mère , protestant par son père.Né en 1949, il vit en France depuis 1976. Il fut rédacteur en chef de Jeune Afrique et obtint le Goncourt en 1993, pour Le rocher de Tanios. Il affirme et répète que nous sommes d’influences...

couverture

Pornographie et obscénité de David Herbert Lawrence

critiqué par Kinbote - (Jumet - 58 ans)

Les goûts (l'égoût?) du grand public

7 etoiles
« On ne transige pas avec le grand public, qu'il soit américain ou britannique. Vox populi, vox dei, comment faut-il vous le dire ? Mettez-vous cela dans la tête. En même temps, la vox dei en question encense des films, des livres et des articles de presse que moi, pauvre pécheur, je trouve obscène à...

couverture

Merlin l'Enchanteur de Danièle James-Raoul

critiqué par Pendragon - (Liernu - 47 ans)

Qui est donc ce fameux Merlin ?

8 etoiles
Danièle James-Raoul est maître de conférences en langue médiévale à l'université de Paris-Sorbonne et a consacré sa thèse à la parole empêchée dans la littérature arthurienne... elle sait donc de quoi elle parle quand elle nous présente ici ce court opuscule qui rassemble des textes français, latins et celtiques relatifs à Merlin. Au-delà de tout ce...

couverture

Nord perdu, suivi de Douze France de Nancy Huston

critiqué par Jules - (Bruxelles - 73 ans)

Une position pas toujours confortable

7 etoiles
Nancy Huston nous propose ici un essai sur les langues, la culture et les nombreux problèmes posés par l’expatriation. Elle est arrivée en France en 1973 et rédige ce livre en 1998. Mais comme elle le fait remarquer, elle n'est pas née en 1973 et donc toute une partie de sa vie s’est passée ailleurs,...

couverture

Eloge du mariage, de l'engagement et autres folies de Christiane Singer

critiqué par Zoom - (Bruxelles - 63 ans)

Mariez-vous!

7 etoiles
Voici un message inaccoutumé, non ? Mariez-vous, engagez-vous . Tel est celui de Christiane Singer qui , à l’instar d'un magistral souvenir d'enfance, chagrinée et soucieuse devant le nombre actuel de familles éclatées part à la conquête de ce couple si démystifié. Elle prône l’engagement comme révélateur de soi-même, dénigre le non &engagement comme fuite de...

couverture

Le nom sur le bout de la langue de Pascal Quignard

critiqué par Jules - (Bruxelles - 73 ans)

Un problème que nous connaissons tous !...

8 etoiles
Pascal Quignard nous raconte, en préface, comment ce livre est né lors d’un dîner avec des amis. Il y écrit : « Mais quel est l'homme qui n'a pas la défaillance du langage pour destin et le silence comme dernier visage ? » Au début de son livre, il nous raconte une histoire qui se passe...

couverture

Le vampirisme au quotidien : Réflexions sur Dracula et la psychologie des vampires de Gérard Lopez

critiqué par Clo7 - (Charleroi - 17 ans)

Prudence : les vampires sont parmi nous

7 etoiles
Il y a partout des vampires : à l'école, au travail, à la maison. Par leur action, ils nuisent tant à leur victime qu'à la société toute entière. Ils sont nombreux et dangereux. A l’aide du « Dracula » de Bran Stoker, Gérard Lopez met en parallèle les agissements du pervers narcissique et l’histoire du comte...

couverture

L'homme révolté de Albert Camus

critiqué par Jules - (Bruxelles - 73 ans)

Des nécessités de la révolte

8 etoiles
Quand j'ai lu ce livre, il y a de cela une bonne vingtaine d’années, il m'a fortement impressionné. En faire la critique est très difficile tant les idées qui y sont exprimées sont nombreuses et variées. Il me semble essentiel d'expliquer le point de départ de la réflexion de Camus. Le monde est absurde et, de...

couverture

La Tentation de l'Occident de André Malraux

critiqué par Jules - (Bruxelles - 73 ans)

Une vision de l'Occident

7 etoiles
Ce livre est censé reproduire une correspondance entre un Chinois qui visite l’Europe et un Européen qui parcourt la Chine. Chacun livre ses sentiments, face à ce qu'il voit, à l’autre. André Malraux n’avait que vingt-six ans quand il a écrit ce petit livre qui se lit très facilement. Il est un fait que les différences de...