Sciences humaines et exactes => Philosophie (645 livres critiqués)


Début Précédente Page 13 de 13

couverture

Par-delà bien et mal de Friedrich Wilhelm Nietzsche

critiqué par Pendragon - (Liernu - 47 ans)

Une fois de plus...

9 etoiles
Dans cette étude, Nietzsche nous présente son point de vue sur Platon d’une part, mais aussi sur un bon nombre d'autres penseurs ou philosophes, Kant, Bacon, Hobbes, Hume, Locke, Rousseau, etc. Mêlant à cela quelques remarques pertinentes sur la religion, sur les peuples et sur l'homme en général, il tente de démontrer que le tort...

couverture

De près et de loin suivi de "Deux ans après" de Didier Eribon, Claude Lévi-Strauss

critiqué par Kinbote - (Jumet - 58 ans)

Le regard éloigné

8 etoiles
Didier Eribon s'entretient avec Claude Levi-Strauss sur sa vie et sur son travail d'éthnologue. Dans la première partie, on suit le parcours de cet homme qui n'a jamais aimé voyager, qui très tôt fut tenté par le socialisme et qui ne refusera aucun honneur jusqu’à accéder à l’Académie française en passant par le Collège de...

couverture

Apologie de Socrate - Criton - Phédon de Platon

critiqué par Saint-Germain-des-Prés - (Liernu - 49 ans)

A tout seigneur, tout honneur...

9 etoiles
Ces trois textes, traitant tous de la mort, se complètent à merveille. L'apologie de Socrate rapporte les discours, en trois temps, qu'aurait prononcés ce monument de la philosophie devant ses juges et les Athéniens. Il est accusé de corrompre la jeunesse et de l'éloigner des vrais dieux. Dans un premier moment, il se défend, il démonte point par...

couverture

De l'inconvénient d'être né de Emil Cioran

critiqué par Catinus - (Liège - 66 ans)

LE livre de chevet

10 etoiles
A acquérir en plusieurs exemplaires ! A déposer un peu partout : sur votre table du même nom, votre table basse, dans votre frigo, ... et un exemplaire vierge dans votre coffre-fort ( on ne sait jamais !) Ce philosophe d'origine roumaine, décédé il y a peu, nous livre ici une vision assez juste de la...

couverture

Les consolations de la philosophie de Alain de Botton

critiqué par Saule - (Bruxelles - 52 ans)

La sagesse des grands maîtres à notre portée

8 etoiles
Dans ce livre écrit avec verve et beaucoup d'humour, Alain de Botton nous montre qu'il ne faut pas se laisser intimider par les écrits des grands maîtres de la philosophie. Au contraire, il nous indique comment utiliser la sagesse des plus grands philosophes pour nous aider dans notre vie de tous les jours et plus...

couverture

L'erreur de Descartes : La raison des émotions de Antonio R. Damasio

critiqué par Thomas Fors - (Beloeil - 81 ans)

La construction de la personne

9 etoiles
Voici un livre de qualité, un livre de réflexion mis à notre disposition. Quelle est l'erreur de Descartes ? La formule "Je pense, donc je suis" exprimée dans la quatrième partie du "Discours de la Méthode" (1637)semble être, pour Antonio Damasio, neurologue,contraire à la vérité concernant l'origine de l'esprit et les rapports entre corps et esprit. Contrairement à...

couverture

Race et histoire de Claude Lévi-Strauss

critiqué par Heyrike - (Eure - 50 ans)

Ce que sait l'autre.

10 etoiles
A travers cet essai, Lévi-Strauss se donne pour but d'apporter un éclairage sur la notion de race et s'oppose à toutes les tentatives des théoriciens partisans de l'inégalité des races. Lévi-Strauss développe des arguments irréfutables, de manière magistrale et limpide à qui veut bien se donner la peine de comprendre que toute l'humanité est reliée...

couverture

Le monde de Sophie de Jostein Gaarder

critiqué par Platonov - (Vernon - 34 ans)

Une bonne blague...

1 etoiles
Imaginez un dialogue, forcément socratique, entre Vanessa Paradis et Richard Bohringer. Imaginez ce que pourrait être la correspondance qu'échangerait un Bernard Kouchner norvégien avec une Francoise Giroud, version adolescente de grande banlieue, socquettes blanches et cheveux filasses. Correspondance qui aurait débuté par deux lettres anonymes au contenu sibyllin: "qui es-tu?" et "D'où vient le monde?"...

couverture

Hippias majeur de Platon

critiqué par Kinbote - (Jumet - 58 ans)

Petit traité de logique et d'ironie

8 etoiles
Socrate s'emploie dans ce dialogue de la première période à questionner le "sage et excellent Hippias" sur rien moins que la beauté. Mais c'est pour mieux réfuter les arguments avancés au fur et à mesure de l’entretien par le sophiste en employant, l’air de rien, les règles de logique qui seront plus tard recensées par...

couverture

Célébration du génie colérique de Michel Onfray

critiqué par Jules - (Bruxelles - 73 ans)

A lire !

9 etoiles
Ce petit ouvrage est entièrement consacré au sociologue Pierre Bourdieu membre du Collège de France. Vous dire que j’étais pressé de me ruer dessus serait beaucoup dire et si Onfray n'en avait pas été l’auteur, je ne l’aurais sans doute jamais lu. Mais quel bonheur de l’avoir fait !. Ce livre m'a profondément marqué !. Je...

couverture

L'humanité de l'Homme de Jacques Sojcher

critiqué par Thomas Fors - (Beloeil - 81 ans)

La pensée plurielle comme ouverture à l' "humanité"

10 etoiles
Il suffit de découvrir la liste impressionnante des collaborateurs pour la rédaction de cet ouvrage de réflexion sur la qualité de l'homme pour comprendre que nous sommes en présence d'un ouvrage de haute tenue. Sojcher, le philosophe humaniste, a demandé à ses invités de caractériser l'Homme ? C'est ainsi que des philosophes, une historienne,...

couverture

Eloge de l'oisiveté de Bertrand Russell

critiqué par Pistache - (Bruxelles - 44 ans)

Un petit bijou de réflexion intelligente et humoristique à découvrir absolument

10 etoiles
Dans ce petit livre de 35 pages, le philosophe Bertrand Russell nous fait l'éloge d'une journée de travail de 4 heures et nous démontre pourquoi le monde tournerait mieux si l'on suivait ce système, quels en seraient les multiples avantages. Ce livre fut publié pour la première fois en 1935 et à part quelques références...

couverture

Discours de la méthode de René Descartes

critiqué par Lolita - (Bormes les mimosas - 31 ans)

de la philosophie!

5 etoiles
Dur dur de résumer ce livre, qui m'a paru assez compliqué... Eh oui, je l'avoue c'est la toute première fois que je lis un roman philosophique. Le résultat n'a pas été très concluant mais je crois que c'est toujours comme cela la première fois.... Si j'ai donc un premier conseil à donner, c'est d'entamer ce livre...

couverture

Antimanuel de philosophie de Michel Onfray

critiqué par Carpe-diem - (Fondettes - 33 ans)

La philo revue par Michel Onfray

8 etoiles
Ca y est vous avez franchi les portes de la terminale et en même temps avez été conduits de force dans le cours du prof de philosophie ! Pas de panique, respirez profondément et surtout ne partez pas avec des a priori. Je touche à la fin de mon année de terminale et j’en sort...

couverture

Initiation à la philosophie de Roger Caratini

critiqué par Thomas Fors - (Beloeil - 81 ans)

Découvrir les idées fondamentales

9 etoiles
Découvrir l'essentiel, c'est bien de cela qu'il s'agit. Découvrir la pluralité des idées, les thèses défendues par les uns, les hypothèses défendues par les autres. L'auteur déploie tout son talent pour présenter certainement l'évolution de la philosophie depuis l'Antiquité à nos jours, mais il veut surtout nous mettre en position d'écoute, en capacité de comparer,...

couverture

Philosophes à vendre de Lucien de Samosate

critiqué par Lucien - (62 ans)

"Peu de couronnes et beaucoup de fers rouges"

7 etoiles
Né à Samosate, sur l’Euphrate, en 125, sous le règne d’Hadrien, Lucien s’installe à Athènes où il meurt vers 192, sous le règne de Commode. Ce Syrien du deuxième siècle manie à merveille la langue grecque classique. Avocat et sophiste, il est l’inventeur du dialogue satirique. Ce petit volume rassemble deux dialogues dont le second fait...

couverture

Les confessions de Augustin

critiqué par Platonov - (Vernon - 34 ans)

Chef d'oeuvre autobiographique

9 etoiles
« Les Confessions » de Saint Augustin sont considérées comme le premier ouvrage autobiographique, puisque écrites à la fin du III ème siècle. Dans les huit premiers livres (sur un total de 13) , saint Augustin fait non seulement un récit de sa vie, mais également un véritable panégyrique de la gloire et de la miséricorde...

couverture

Le Dieu mortel : invitation à la philosophie de Grégoire Célier

critiqué par Platonov - (Vernon - 34 ans)

Superbe initiation à la philosophie

10 etoiles
Ce livre, pour lequel j'ai du faire un compte rendu de lecture cette année en philo m'a profondément interessé et touché. C'est le meilleur livre que j'ai pu lire concernant la philosophie. En effet, en s'appuyant sur une philosophie réaliste - et non pas idéaliste comme celle enseignée dans les lycées et manuels scolaires-, il...

couverture

Ma thémagie, en quête de l'essence de l'esprit et du sens de Douglas Richard Hofstadter

critiqué par Le Bateleur - (Tronville - 62 ans)

En quête de l'essence de l'esprit et du sens

8 etoiles
Une lecture qui ne peut se faire d'une seule traite et cela pour au moins deux raisons Tout d'abord le nombre impressionnant de pages, cet ouvrage en totalise 897 avec les annexes et n'est pas écrit en gros caractères (comme certains livres de tireurs à la ligne bien connus). Ensuite parce qu'il s'agit d'un discours...

couverture

Le gai désespoir de André Comte-Sponville

critiqué par Jules - (Bruxelles - 73 ans)

Une certaine vision du monde

7 etoiles
Ce petit livre reprend la discussion entre André Blatchen, de la RTBF, et André Comte-Sponville, lors de l’émission TV intitulée « Noms de Dieux » L’entretien est divisé en plusieurs parties et le livre porte en sous-titre celui de « L'éloge du gai désespoir » Comte-Sponville est partisan d’une spiritualité sans dieu et se qualifie d’...

couverture

De la clémence de Sénèque

critiqué par Platonov - (Vernon - 34 ans)

La plus belle vertue

8 etoiles
Dans un court livre (46 pages), écrit pour l'empereur Néron, auquel il joue le rôle de conseiller, Sénèque décrit formidbalement ce qui constitue la plus belle des vertues: la clémence. Il divise son livre en trois parties; la première ou il loue la "grande mansuétude de Néron", qui a l'époque n'avait pas en encore commis toutes...

couverture

Le mythe de Sisyphe de Albert Camus

critiqué par Lucien - (62 ans)

"Il faut imaginer Sisyphe heureux."

8 etoiles
« Il n’y a qu'un problème philosophique vraiment sérieux : c’est le suicide. » Ainsi commence ce célèbre essai d’Albert Camus, souvent présenté – et à juste titre - comme la base théorique de sa réflexion sur l’absurde, illustrée par ailleurs par un récit, « L’étranger », ainsi que deux pièces de théâtre : «...

couverture

Syllogismes de l'amertume de Emil Cioran

critiqué par Lucien - (62 ans)

Une leçon de nihilisme

10 etoiles
Cioran... Emile-M.Cioran, pour être plus précis, est l'un de ces esprits originaux et négateurs que la Roumanie offrit à la France au XXème siècle, après Tzara, le père du dadaïsme, et à peu près en même temps qu'Ionesco, le papa du théâtre de dérision. Quel trio! Le géniteur de quoi, Cioran? Mystère. En tout cas pas...

couverture

Réflexions sur la guerre, le mal et la fin de l'histoire de Bernard-Henri Lévy

critiqué par Jules - (Bruxelles - 73 ans)

Un livre à lire !...

8 etoiles
Ce livre est, d'abord et avant tout, un assemblage des différents articles que Bernard-Henri Lévy a publiés dans la presse française au long de plusieurs années de voyages à travers le monde. Ces voyages lui ont permis de voir ce qu’étaient ces " guerres lointaines " d'Afrique, du Sri Lanka, d’Afghanistan et d'ailleurs. BHL a rajouté...

couverture

Pensées de Georg Christoph Lichtenberg

critiqué par Kinbote - (Jumet - 58 ans)

Le penseur de Göttingen

9 etoiles
Lichtenberg fut un des esprits les plus remarquables de son temps, la fin du XVIII ème siècle. Scientifique de formation, il introduisit la pratique expérimentale au sein même des études théoriques. Il est l’auteur d'un manuel de physique ; un cratère de la Lune porte son nom ; il entretint une correspondance avec Kant, fut le...

couverture

Gaston Bachelard. L'Eau et les rêves de Christian Ruby

critiqué par Kinbote - (Jumet - 58 ans)

Pour penser les sciences modernes

7 etoiles
Sans doute le nom de Bachelard ne dit plus rien aux jeunes générations, lui qui fut employé des postes avant de devenir un des phares de la pensée du XXème siècle (il est mort en 1962 à l'âge de 78 ans). Il eut une influence sur des gens comme Roland Barthes, Michel Foucault ou les artistes du...

couverture

Généalogie de la morale de Friedrich Wilhelm Nietzsche

critiqué par Elric - (Boussu - 43 ans)

Moralisme ou nihilisme

8 etoiles
En trois dissertations, Nietzsche s'interroge sur les thèmes classiques de la philosophie éthique et morale : le bon, le mal, le bien, le mauvais, l’idéal ascétique, la mauvaise conscience, etc. Il esquisse ainsi une histoire de la morale claire et précise, les nombreuses notes du traducteur se chargeant d’éclaircir les références, allusions ou concepts trop ardus...

couverture

Les portes de la perception de Aldous Huxley

critiqué par Elric - (Boussu - 43 ans)

The Doors

8 etoiles
Ce célèbre bouquin inspira les Doors et servit de guide de voyage psychédélique à bon nombre d’apprentis hippies. Le philosophe raconte, de manière détaillée et scientifique, les impressions, perceptions et sensations qui suivent l’absorption d'une dose de mescaline, substance active du peyotl, cactus hallucinogène utilisé par les indiens pour s’approcher de Dieu. Le reste du livre...

couverture

Martin Heidegger de George Steiner

critiqué par Elric - (Boussu - 43 ans)

Génie ou fumiste radottant ?

8 etoiles
Intéressante analyse de l'œuvre largement inabordable (du moins pour les non-spécialistes, quoique) de Heidegger. La clarté de l'exposé permet de pénétrer quelque peu au cœur d'un texte cryptique dont la volonté évidente de pinailler sur des détails minimes apportera évidemment de l’eau au moulin de ceux qui considèrent les philosophes comme des enculeurs de mouche. Steiner,...

couverture

Histoire et politique de Raymond Aron

critiqué par Jules - (Bruxelles - 73 ans)

Un document, une grande pensée, toujours actuel

8 etoiles
La revue « Commentaire » a été fondée par Raymond Aron. Elle traite d'histoire, de politique, de sociologie et a compté parmi ses collaborateurs un bon nombre des grands intellectuels de son époque. Ce volume a été publié après la mort de Raymond Aron. Il reprend toute une série d’hommages à sa personne et surtout à...

couverture

Le spectateur engagé de Raymond Aron, Jean-Louis Missika (Autre), Dominique Wolton (Autre)

critiqué par Jules - (Bruxelles - 73 ans)

Un grand penseur et un homme en opposition avec son époque

8 etoiles
Raymond Aron a fait l'ENA avec Sartre et s’est retrouvé quasiment « excommunié » par ce dernier aux lendemains de la guerre. Il est mort en 1983, après un semblant de réconciliation avec lui en 79, lorsque les deux hommes se sont rendus chez Giscard d’Estaing pour dénoncer le scandale des « boat people » vietnamiens. ...

couverture

Alain : Propos, tome 1 de Alain

critiqué par Jules - (Bruxelles - 73 ans)

Une pensée très précieuse

8 etoiles
Alain est un essayiste et philosophe français né en 1868 et décédé en 1951. C'est avant tout un véritable humaniste. Cet homme est toujours resté fermement ancré dans ses convictions et s’est opposé tant au fascisme et au nazisme qu'au communisme. Tout asservissement de l'homme à une machine autoritaire lui était insupportable. Son œuvre principale s’intitule «...

couverture

Les chênes qu'on abat... de André Malraux

critiqué par Jules - (Bruxelles - 73 ans)

Les pensées d'un homme hors du commun

8 etoiles
L'entretien avec le général de Gaulle que Malraux nous rapporte ici s'est tenu le 11 décembre 1969. Il mourra en novembre 1970. Ce texte fait partie des « Antimémoires ». Malraux et le général sont installés dans sa bibliothèque et parlent à bâtons rompus. Ce qui est intéressant dans ce texte, c'est justement le fait que...

couverture

L'Antéchrist de Friedrich Wilhelm Nietzsche

critiqué par Elric - (Boussu - 43 ans)

La dernière tentation du philosophe

8 etoiles
Avec ce livre, écrit peu avant le basculement final de l'auteur dans la folie, c'est davantage les "chrétiens" que le philosophe attaque, non pas tellement en la figure fondatrice de Jésus-Christ, mais bien en ses continuateurs. Jésus, selon Nietzsche, fut le seul chrétien authentique. Les suivants, qu'il méprise, sont des "chrétiens" avec des GUILLEMETS, comprenez ceux...

couverture

Ecce homo / Nietzsche contre Wagner de Friedrich Wilhelm Nietzsche

critiqué par Pendragon - (Liernu - 47 ans)

... tout ce qui ne le tue pas le rend plus fort

8 etoiles
Ce livre est en fait une autobiographie où Nietzsche s'explique; il tente de se présenter (et de présenter ses oeuvres) au travers de sa propre philosophie. Il en ressort une oeuvre du plus parfait égotisme et du plus parfait encensement de soi. Cependant, il me faut admettre qu'il a souvent raison. Mais bien sûr, à force...

couverture

Journal hédoniste, numéro 3, L'Archipel des comètes de Michel Onfray

critiqué par Jules - (Bruxelles - 73 ans)

Un livre à lire pour le plaisir et pour son originalité de pensée

8 etoiles
Que de plaisirs réserve ce livre !… Vous me direz que c'est normal puisqu'il est écrit par un penseur hédoniste. Ce que j’aime surtout chez Michel Onfray, c'est son refus des conformismes, de la morale bourgeoise. Chaque fois que cela lui est possible, il choisit les ruptures. Que ce soit en art ou dans d'autres domaines,...

couverture

Essais I de Michel de Montaigne

critiqué par Jules - (Bruxelles - 73 ans)

Un grand auteur, un grand humaniste, un grand penseur

10 etoiles
Montaigne est de famille noble et est né au château de Montaigne en Périgord. Il est le grand humaniste du XVIe siècle. Il sera conseiller d'Henri III et diplomate, avant de se retirer dans ses terres et d’écrire ses essais. La première édition de ceux-ci date de 1580. Il vécut donc les déchirements religieux de la...

couverture

Nietzsche et le nazisme de Arno Münster

critiqué par Macréon - (la hulpe - 83 ans)

Hitler était-il le

6 etoiles
Mort en 1900, Nietzsche est certainement un des philosophes de génie qui ont façonné le visage et le destin du XXème siècle. Les nazis se sont incontestablement inspirés de ses théories dans leur action. Mais Nietzsche a été abusivement utilisé par eux, sa pensée a été falsifiée, c’est ce que Arno Münster démontre dans son livre,...

couverture

L'euphorie perpétuelle de Pascal Bruckner

critiqué par Macréon - (la hulpe - 83 ans)

Le bonheur obligatoire

8 etoiles
Explosion de mai 68 : libération de tous les désirs. Un an avant, le situationniste Vaneigem prônait “ la libre fédération des subjectivités qui, seule, permettra l'ivresse des possibles, le vertige de toutes les jouissances mises à la portée de tous. À la pression de la famille et de la tradition succède celle de l'Etat et des...

couverture

L'existentialisme est un humanisme de Jean-Paul Sartre

critiqué par Jules - (Bruxelles - 73 ans)

Une vision de l'homme et de la vie

5 etoiles
Ce livre reprend les paroles de Jean-Paul Sartre prononcées lors d’une conférence qu’il a donnée au « Club Maintenant ». Sartre entend essentiellement répondre aux attaques dont sa philosophie a fait l’objet. Le terme « existentialiste » est, à l'époque, assimilé à ce qui est farfelu, désespéré, révolté, dévoyé, etc. Or, dit-il, sa philosophie est tout...

couverture

L'amour, la solitude de André Comte-Sponville, Judith C. Brouste (Autre), Charles Juliet (Autre), Patrick Vighetti (Autre)

critiqué par Jules - (Bruxelles - 73 ans)

Un réflexion utile

8 etoiles
Ce livre est une suite de trois entretiens de Comte-Sponville avec Patrick Vighetti, Judith Brouste et Charles Juliet. Il n'y a pas que l'amour et la solitude qui sont évoqués dans ce petit livre. On y parle aussi beaucoup de la philosophie et surtout de sa finalité. Son objectif premier devrait être de permettre à...

couverture

Le Prince de Machiavel

critiqué par Jules - (Bruxelles - 73 ans)

Très dur mais bien souvent très réaliste

8 etoiles
Le mot " machiavélique " est fortement entré dans la langue française et n’est, en général, pas un adjectif des plus honorables. S'il lui arrive de s’accoler au nom de quelqu'un qui est rusé et manœuvre bien pour arriver à ses objectifs, ce n'est pas trop mal. Bien souvent il va plutôt jusqu'à qualifier quelqu’un qui...

couverture

Pensées sur la politique de André Comte-Sponville

critiqué par Jules - (Bruxelles - 73 ans)

Une réflexion intéressante, utile, qui remet les idées en place

8 etoiles
Ce petit livre est publié dans une collection intitulée " Carnets de Philosophie "… Surtout que cela ne rebute aucun lecteur potentiel !… Il s’agit de " pensées " et non pas de véritables raisonnements philosophiques. En quelques pages, Comte-Sponville donne son avis sur le sujet. Ses textes sont très bien faits et compréhensibles par tout...