Page d'accueil | Forums | A propos | Blog | Aide | Pour un petit clic...
  S'identifier     Biblio    Listes |

Recherche par

Discussions

Lettre d'information

Conseiller à un ami

Contact

Soutenez-nous en passant par amazon pour commander vos livres ou autres articles. Merci !

Passer par Sauramps nous aide aussi pub
Littérature => Biographies, chroniques et correspondances ( 2298 livres critiqués)
Sous - catégoriesAnglophone, Francophone, Européenne non-francophone, Asiatique, Africaine, Arabe, Russe, Sud-américaine, Moyen Orient, Policiers et thrillers, Horreur, SF et Fantastique, Voyages et aventures, Romans historiques, Biographies, chroniques et correspondances, Nouvelles, Divers
Trier:  Page 1 de 154  Suivant
Aller à la page:

medium

Alain-Fournier
de Ariane Charton

critiqué par AmauryWatremez
(Evreux - 45 ans)

La note: 9 etoiles

La vie enchantée et amère d'Alain-Fournier
Ce qui pousse une personne à lire la biographie d'un écrivain c'est bien évidemment les correspondances qu'il retrouve avec sa propre existence, les harmoniques que cela fait résonner en lui pour autant avoir des prétentions au même génie ou au même talent que l'auteur dont la vie est racontée. La première fois que j'ai...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

L'amiral Horthy, régent de Hongrie
de Catherine Horel

critiqué par Tanneguy
(Paris - 75 ans)

La note: 9 etoiles

Connaissez-vous Horthy ?
Ce n'était pas mon cas... Pourtant j'avais fort envie d'en savoir davantage sur la Hongrie que nous a brillamment fait connaître Sandor Marai ( et d'autres ! ). Horthy a une réputation sulfureuse en France ; largement due à la propagande du Parti Communiste à l'instigation des Soviétiques auxquels il n'avait pas grand'chose à refuser...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Ca s'est fait comme ça
de Gérard Depardieu

critiqué par Veneziano
(Paris - 36 ans)

La note: 6 etoiles

Un sauvage instinctif
Gérard Depardieu est né de rien, d'un milieu très modeste, et faisait des conneries dans sa jeunesse, pour tuer le temps et survivre. Il rêvait de voyages à l'aéroport, aux côtés de sa grand-mère, qui y était dame-pipi. C'est son sens artistique et son instinct, qu'ont repéré ses sortes de mécènes qu'il a passé les...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Fugue pour violon seul
de Tedi Papavrami

critiqué par Bernard2
(ARAMITS - 65 ans)

La note: 8 etoiles

Un paresseux de génie
Tedi Papavrami est né en 1971 à Tirana, dans un pays en pleine dictature communiste. Son père l'initie très tôt au violon, et il fait preuve d'un don hors du commun. Mais, particulièrement paresseux, il trouve toutes les astuces possibles pour ne pas pratiquer l'instrument... Son génie compense largement son manque de travail. Enchaînant les concours...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Quand les tontons flingueurs rencontrent les bronzés, la folle invention de Canal +
de Léo Scheer

critiqué par Antihuman
(Paris - 31 ans)

La note: 8 etoiles

Une histoire d'amour avec l'argent de l'Etat...
On affleure vraiment le ridicule pathétique à la lecture de ce pavé qui montre ce qu'est vraiment un mythe inexistant; à savoir "l'esprit canal". En vérité des faux-jeunes, des faux-branchés, des faux-rebelles qui sortent tous du sérail ! Et surtout des apparatchiks en général pas blanc-bleu politiquement (bonjour la démocratie représentative à la télé...) qui...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Fortunes et infortunes d'un exilé cambodgien
de Kim Ang Srun

critiqué par CHALOT
(66 ans)

La note: 9 etoiles

un témoignage poignant
« Fortunes et infortunes D’un exilé cambodgien » récit de Kim Ang Srun Avec la collaboration de Bernard Corbel Editions Riveneuve 253 pages Octobre 2014 L’EXIL OU LA MORT Ils sont là en France, à côté de nous, certains sont d’origine africaine, d’autres viennent d’Asie. Chacun à son histoire et si beaucoup cherchent à fuir la misère et essayent de trouver en vain l’Eldorado,...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Moi, Louis-Joseph Le Port, curé dans la France occupée (1914-1918)
de Louis-Joseph Le Port

critiqué par AmauryWatremez
(Evreux - 45 ans)

La note: 8 etoiles

Un village où l'insolence est un mode de vie
Il y a quelquefois des surprises dans les cadeaux d'anniversaire, témoin ce journal de guerre du curé de Fresnoy-le-Grand, village du Vermandois en Picardie, non loin de la source de la Somme et de la Thiérache, la région d'origine de mon père. Ce n'est pas un endroit pittoresque, encore moins un paysage de cartes postales....

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Le libraire du Rialto
de Marie De Bei

critiqué par ROMARIN93
(60 ans)

La note: 9 etoiles

De L'âme de Venise ...ou le "libraire du rialto"
J'ai lu avec plaisir un livre qui vient de paraitre chez l'Harmattan, "le Libraire du Rialto". L'histoire est pathétique à souhait- un enfant pauvre dans l'Italie d'après- guerre est obligé d'aller travailler à dix ans- Avec une trame pareille, on pouvait craindre un récit larmoyant. Ecrire une biographie, c'est une facilité pour un romancier. C'est...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Libre comme Elles : Portraits de femmes singulières
de Audrey Pulvar

critiqué par Presse-k
(29 ans)

La note: 10 etoiles

EXCELLENT LIVRE !
Je suis bouleversé par ce livre, j'ai tellement aimé voir et lire l'effort ou la peine de ces dames pour la liberté, être libre. Je salue d'un grand cœur le travail d'Audrey Pulvar et je suis très triste de constater que sa carrière ait pris un coup à cause de sa liaison avec Arnaud Montebourg,...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Lettres de la Wehrmacht
de Marie Moutier

critiqué par Antihuman
(Paris - 31 ans)

La note: 10 etoiles

De l'autre coté
Poignantes ces lettres de la guerre, au contraire d'être un pamphlet pour Maître Renard dedans le poulailler comme le croit certains... Les mots des aspirants SS - simples soldats -ou alors Obersturmführers en devenir sont par ailleurs d'une grande variété et expriment soit des doutes francs ou un enthousiasme sans compromis pour le Reich. Hitler souffrait-il...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Un jeune homme chic
de Alain Pacadis

critiqué par Antihuman
(Paris - 31 ans)

La note: 8 etoiles

Lumière noire
Etonnant de lire ce critique connaisseur aux interviews brutes des stars du rock qui du reste étaient surtout des crétins mégalos vivant grâce à leur fric (de Patti Smith à Iggy Pop en passant par beaucoup d'autres de ces faux rebelles), pas une de ses lignes n'est datée et de plus, il fait tous les...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Que celui qui n'a jamais péché...
de Jean-Philippe Chauveau

critiqué par Pascale Ew.
(47 ans)

La note: 8 etoiles

Comment donner sans avoir reçu
Le Père Jean-Philippe raconte sa vie : son passé d’enfant pauvre, violé, malaimé, laissé en pension, fils de parents alcooliques et violents. Rien ne le prédestinait à devenir prêtre, lui qui a tant souffert chez les sœurs. Lui qui a si peu reçu a appris à donner beaucoup. Son cœur l’a porté vers les plus...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Les égéries russes
de Vladimir Fédorovski, Gonzague Saint Bris

critiqué par Nathafi
(SAINT-SOUPLET - 47 ans)

La note: 8 etoiles

Dans l'ombre des grands hommes...
Gonzague Saint-Bris et Vladimir Fédorovski ont enquêté pendant 17 ans sur les égéries russes, réunissant sur elles une importante documentation, et rencontrant certaines d'entre elles. La toute première est Anne de Kiev, qui, après près d'un an de voyage pour rejoindre son promis, subjugue Henri de France au XIème siècle. Le siècle le plus riche est le...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Mémoires d'un artiste
de Charles Gounod

critiqué par Bernard2
(ARAMITS - 65 ans)

La note: 4 etoiles

Tout le monde il est beau...
Avec une relative maladresse, et même beaucoup de naïveté, Gounod nous raconte sa vie. A commencer par son amour de la musique, que lui a transmis sa mère, musicienne elle-même. Pour exercer son activité, Gounod va se rendre à Rome, puis à Vienne. Il nous décrit les visites qu'il effectue dans différentes villes, et nous parle...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Pension de famille
de Margaret Durrell

critiqué par Shan_Ze
(Lyon - 31 ans)

La note: 9 etoiles

Joyeuse communauté
En 1947, après son récent divorce et divers voyages, Margeret Durrell se demande comment sortir la tête de l’eau. Que peut-elle faire pour gagner sa vie ? Sa tante lui suggère d’ouvrir une pension. Ce n’est pas une mauvaise idée dans la petite ville balnéaire de Bournemouth, … Un roman avec de forts relents autobiographiques qui...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »

Trier:  Page 1 de 154  Suivant
Aller à la page:
 
chapitre.com









 
  S'identifier | Page d'accueil | RSS2 | Forums | A propos | Blog | Pour un petit clic | ©2000-2014 critiqueslibres.com ASBL®. Tous droits réservés.