Page d'accueil | Forums | A propos | Blog | Aide | Pour un petit clic...
  S'identifier     Biblio    Listes |

Recherche par

Discussions

Lettre d'information

Conseiller à un ami

Contact

Soutenez-nous en passant par amazon pour commander vos livres ou autres articles. Merci !

Passer par Sauramps nous aide aussi pub
Littérature => Biographies, chroniques et correspondances ( 2364 livres critiqués)
Sous - catégoriesAnglophone, Francophone, Européenne non-francophone, Asiatique, Africaine, Arabe, Russe, Sud-américaine, Moyen Orient, Policiers et thrillers, Horreur, SF et Fantastique, Voyages et aventures, Romans historiques, Biographies, chroniques et correspondances, Nouvelles, Divers
Trier:  Page 1 de 158  Suivant
Aller à la page:

medium

Volcan : La vie quotidienne d'une famille chinoise pendant la révolution culturelle
de Chow Siao Ling

critiqué par Dirlandaise
(Québec - 59 ans)

La note: 8 etoiles

Le retour au pays d'une Chinoise d'outre-mer
En 1965, Siao Ling décide de se rendre en Chine, à Pékin afin d’y enseigner le français, langue qu’elle connait très bien puisqu’elle habite Paris depuis sa plus tendre enfance. En entreprenant ce voyage, la jeune femme ne se doute pas de ce qu’elle va vivre. Elle sera confrontée au grand bouleversement de la Révolution...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Mademoiselle S.: Lettres d'amour 1928-1930
de Anonymes .

critiqué par Hervé28
(Chartres - 45 ans)

La note: 10 etoiles

Un recueil SULFUREUX, un chef d'oeuvre
J'ai découvert ce livre par hasard, au détour d'une de mes visites en librairie. J'ai tout d'abord été intrigué par le format et la qualité du papier employé. Une couverture très sobre derrière laquelle se cache des lettres d'une certaine Mademoiselle S. (Simone) à un certain Charles (son amant), parfois surnommé Lotte, écrites entre 1928...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Moi, Amélie, dernière reine de Portugal
de Stéphane Bern

critiqué par Ddh
(Mouscron - 73 ans)

La note: 7 etoiles

Destin tragique
Stéphane Bern nous relate la vie d’Amélie, fille aînée du comte de Paris Philippe d’Orléans, qui épousa dom Carlos de Portugal qui deviendra roi en 1889. Le lecteur suit la vie d’Amélie d’Orléans marquée de vicissitudes multiples. Sa jeunesse est marquée d’une éducation rigide où la tendresse maternelle était masquée par la férule. La maison d’Orléans...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Services discrets
de Vernon A. Walters

critiqué par CC.RIDER
(57 ans)

La note: 8 etoiles

Le conseiller des plus grands
De 1941 à 1975, Vernon Walters poursuivit une carrière militaire brillante qui, du grade de simple seconde classe le mena à celui de général de corps d'armée et de conseiller particulier de cinq présidents américains : Harry Truman, Dwight Eisenhower, Richard Nixon, John F. Kennedy et Gerald Ford. En 1942, il débarqua au Maroc avec le...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Le petit guide à trimbaler de Philip K. Dick
de Étienne Barillier

critiqué par Antihuman
(Paris - 32 ans)

La note: 9 etoiles

Vie et mort d'un prophète
Longtemps considéré par les harpies et autres rapaces de la critique comme un "tire-au-flanc" sinon un psychotique vaguement drogué, Phil Dick lui se plaignait surtout de ses compatriotes américains, en répétant dans moult interviews que la SF était méprisé chez lui... En effet il était tiré à faible tirage et, comme nous le stipule très justement...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Portraits de résistants
de Jeanne-Marie Martin

critiqué par Veneziano
(Paris - 37 ans)

La note: 8 etoiles

Des portraits de grands résistants
Pour l'arrivée de quatre héros de la Résistance au Panthéon, Librio a confié à une agrégée d'histoire, doctorante, la rédaction d'un petit recueil de portraits de personnages marquants de ces mouvements qui ont sauvé le pays et l'honneur national. Ces deux femmes et deux hommes y sont présentés, Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle - Anthonioz,...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Bashung, vertige de la vie
de Pierre Mikaïloff

critiqué par Ardeo
(Flémalle - 67 ans)

La note: 6 etoiles

Bashung, une biographie
Je ne suis pas vraiment habitué à lire des biographies et notamment des biographies d’artistes mais ce livre m’est tombé dans les mains et comme j’étais un admirateur d’Alain Bashung, je l’ai lu ! Le livre commence avec l’adolescence de Bashung et montre sa passion pour le rock. Dès ce moment, il n’aura de cesse...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Grand-père
de Marina Picasso

critiqué par Veneziano
(Paris - 37 ans)

La note: 7 etoiles

Un génie tyrannique
La petite-fille de Pablo Picasso, le pape du cubisme, démonte le mythe, en révélant la gave noire, même féroce de l'artiste. Sa vie est totalement égocentrée, doit être au calme, refuse de voir ses enfants et petits-enfants qui le troublent. Il dicte ses pulsions à sa famille et à ses employés, que chacun doit assouvir....

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Le cahier
de José Saramago

critiqué par Cyclo
(Bordeaux - 69 ans)

La note: 10 etoiles

Un Nobel se met au blog !
Je dois avouer à ma grande honte que je n'avais rien lu du Portugais José Saramago, pourtant prix Nobel (en 1998). C'est chose faite maintenant avec "Le cahier" qui, à défaut de me donner une idée de l'écrivain, m'en donne une de l'homme Saramago : en effet, il ne s'agit pas d'un roman, genre qui...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Ostende 1936: Un été avec Stefan Zweig
de Volker Weidermann

critiqué par Pucksimberg
(Toulon - 35 ans)

La note: 6 etoiles

Les vacances de Stefan Zweig et de Joseph Roth
Le roman se déroule à Ostende, belle ville balnéaire de la côte belge. En 1936, des artistes s'y retrouvent et discutent durant cette période historique marquée par le trouble et l'inquiétude. Stefan Zweig et Joseph Roth s'y retrouvent, des auteurs charismatiques, talentueux connus de tous les lecteurs. Ce roman nous permet de suivre ces artistes...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

L'impertinence initiatique : ou l'expérience du conjoint dans le cancer
de Sandrine Jonchère-Choffel

critiqué par Emmanuel37
(41 ans)

La note: 10 etoiles

Un beau témoignage sur la cancer vu par le conjoint du malade
Un mal au genou. Un insipide et banal mal au genou. Mais aussi insipide soit-il, il nous enraînera pourtant inexorablement au sein d’une lutte amère contre ce si sournois et si insaisissable ennemi qu’est le cancer. Vous découvrirez ce combat à travers les yeux du conjoint, vous vous immiscerez dans l’obscure profondeur de ses états...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Elek Bacsik, un homme dans la nuit
de Balval Ekel

critiqué par Débézed
(Besançon - 68 ans)

La note: 7 etoiles

Secret de famille
Je suis resté un long moment ému après la lecture de ce livre qui est présenté comme un essai biographique sur la vie, les vies plutôt tant il a vécu des moments d’existence très différents sous divers cieux, du guitariste et violoniste rom Elek Bacsik, mais qui est surtout une longue et douloureuse quête identitaire...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

La mère Denis. L'histoire vraie de la lavandière la plus célèbre de France
de Serge Grafteaux

critiqué par Bernard2
(ARAMITS - 66 ans)

La note: 7 etoiles

C'est ben vrai ça !
Une publicité pour les machines à laver Vedette a propulsé cette femme simple au rang de star. L'auteur nous raconte sa vie dans sa Bretagne natale. Elle aura compté plus d'années de misère que d'aisance. Et le succès inespéré sur la fin de sa vie lui a un peu tourné la tête. Les anecdotes rapportées ici...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

La fille derrière le rideau de douche
de Robert Graysmith

critiqué par Deinos
(53 ans)

La note: 6 etoiles

Psychose, Marli et le reste...
Alfred Hitchcock disait "Il me faut une femme dont c'est le métier d'être nue sur un plateau pour que je n'aie pas à me soucier de la couvrir" pour cette scène de la douche, ce moment phare du cinéma... Ainsi vint Marli en doublure corps de Janet Leigh... ce qui restera un moment un secret... Marli,...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Des amours de papier
de René Hénoumont

critiqué par Catinus
(Liège - 64 ans)

La note: 9 etoiles

L'homme à la pipe
« J’ai servi quatre journaux, j’ai eu quatre patrons. J’ai beaucoup appris (…). Par trois fois, on m’a mis à la porte, la quatrième c’est moi qui l’ai prise. La première fois, on m’a dit que je n’étais pas un militant, la deuxième, on m’a jeté dehors comme un chien, pour dissipation (…). La...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »

Trier:  Page 1 de 158  Suivant
Aller à la page:
 
chapitre.com









 
  S'identifier | Page d'accueil | RSS2 | Forums | A propos | Blog | Pour un petit clic | ©2000-2015 critiqueslibres.com ASBL®. Tous droits réservés.