Page d'accueil | Forums | A propos | Blog | Aide | Pour un petit clic...
  S'identifier     Biblio    Listes |

Recherche par

Discussions

Lettre d'information

Conseiller à un ami

Contact

Soutenez-nous en passant par amazon pour commander vos livres ou autres articles. Merci !

Passer par Sauramps nous aide aussi pub
Littérature => Biographies, chroniques et correspondances ( 2311 livres critiqués)
Sous - catégoriesAnglophone, Francophone, Européenne non-francophone, Asiatique, Africaine, Arabe, Russe, Sud-américaine, Moyen Orient, Policiers et thrillers, Horreur, SF et Fantastique, Voyages et aventures, Romans historiques, Biographies, chroniques et correspondances, Nouvelles, Divers
Trier:  Page 1 de 155  Suivant
Aller à la page:

medium

En un tour de main
de Jo Witek

critiqué par Cecezi
(Bourg-en-Bresse - 34 ans)

La note: 5 etoiles

On voit les ficelles
Ce roman s'articule autour de la vie de Matt, vie qu'il raconte à une jeune journaliste d'origine indienne, lors d'une interview réalisée en plusieurs fois. Il évoque son parcours parfois difficile pour arriver au magicien de renom qu'il est. L'histoire pourrait être intéressante, mais les situation sont tellement attendues, les personnages manichéens ou surtout pleins...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Vivre vite
de Philippe Besson

critiqué par Ndeprez
(38 ans)

La note: 7 etoiles

Mourir jeune et faire un beau cadavre
Cela fait soixante que James Dean est mort au volant de sa Porsche 550 spyder . Avec 3 films (A l'Est d'Eden , La fureur de Vivre et Géant) et sa mort violente il est entré dans ce que l'on peut appeler "les légendes d'Hollywood". Philippe Besson nous offre là une biographie très romancée en faisant...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Bête et méchant
de François Cavanna

critiqué par Minoritaire
(Schaerbeek - 54 ans)

La note: 8 etoiles

Mais qui c'est ce Charlie ?
C'est le moment de (re) découvrir « Bête et méchant », le troisième tome des souvenirs de Cavanna. Histoire de comprendre un peu qui est ce Charlie dont tout le monde parle. Après « Les Ritals » qui nous raconte l’enfance du petit François dans la banlieue parisienne (Nogent); après « Les Ruskoffs » qui...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Le règne des affranchis
de Claude Onesta

critiqué par Hugo1975
(39 ans)

La note: 9 etoiles

Plaidoyer pour un management par la responsabilité et l'intelligence des situations
Je viens de dévorer ce livre que j'ai eu la chance d'obtenir en dédicace. Claude Onesta est pour ceux qui ne le savent pas le coach sportif français le plus titré dans une discipline majeure. En sa qualité de coach de l'équipe de France de handball, il a mené à la victoire dans de très nombreux...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Mémoires, précédé de La conjuration du comte de Fiesque
de cardinal de Retz

critiqué par Cédelor
(43 ans)

La note: 9 etoiles

Des Mémoires impressionnants, dont on se souviendra !
Les mémoires d'un cardinal du 17ème siècle... Toute une vie, un monde, une époque, qu'il nous fait découvrir, avec une rare puissance d'évocation. Le mieux encore, pour vous rendre compte de sa haute valeur et du plaisir que j'ai eu à le lire de bout en bout (3 mois pour ces 1200 pages, page après...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Tu seras un raté, mon fils ! : Churchill et son père
de Frédéric Ferney

critiqué par Débézed
(Besançon - 67 ans)

La note: 7 etoiles

La naissance d'un mythe
Ce livre n’est pas, comme on pourrait le croire a priori, une biographie de Winston Churchill, c’est un récit qui cherche à démontrer comment un descendant raté d’une grande famille aristocratique britannique est devenu le sauveur d’Albion, comment le fils incapable de Lord Randolph Churchill, descendant des Ducs de Marlborough, est devenu une légende, le...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

La Chair de la robe
de Madeleine Chapsal

critiqué par CC.RIDER
(56 ans)

La note: 9 etoiles

La haute couture d'autrefois
En 1912, Madeleine Vionnet, tante et marraine de l'auteure, ouvre sa maison de couture rue de Rivoli à Paris après avoir travaillé comme première main dans diverses maisons. Elle prend comme première collaboratrice la mère de Madeleine Chapsal jusqu'à la fermeture définitive en 1939. En 1940, celle-ci ouvre en pleine guerre sa propre maison de...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Le goût de Stendhal
de Gonzague Saint Bris, Guy Savoy

critiqué par Veneziano
(Paris - 37 ans)

La note: 8 etoiles

Stendhal et la gastronomie
Stendhal, épris de beauté, des plaisirs de la vie et assumant la subjectivité de ses goûts, était épris de gastronomie. Ce constat a donné l'idée à un romancier qui se pique d'histoire et à un grand cuisinier de reconstituer le parcours culinaire du grand écrivain français. Pour cela, retracer des éléments biographiques s'avère utile : il...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Anton LaVey, la vie secrète d'un sataniste
de Blanche Barton

critiqué par Antihuman
(Paris - 31 ans)

La note: 7 etoiles

"Enfant de dieu... et aussi du diable"
Personnage haut-en-couleurs à la doctrine hédoniste qui consistait davantage à s'apprendre à soi-même à ne pas refouler nos instincts sinon à repousser les limites (plus que faire le mal sur Terre !), Anton Szandor LaVey a entre autre régné sur le Hollywood du XXème siècle; parvenant à capturer dans ses filets la bimbo Jayne Mansfield...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Sept femmes
de Lydie Salvayre

critiqué par Veneziano
(Paris - 37 ans)

La note: 8 etoiles

Sept écrivaines puissantes
Ces femmes ont donné à l'auteure l'envie d'écrire. Il s'agit donc d'un hommage que cette dernière leur rend. Elle adore leur audace, leur puissance d'écriture, leur caractère hors du commun, divergeant volontairement des sentiers battus, souvent par révolte, pour conquérir une liberté trop contenue, ténue. Leur force est contagieuse, et se transmet par leur plume....

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Extra pure: Voyage dans l'économie de la cocaïne
de Roberto Saviano

critiqué par Nav33
(66 ans)

La note: 10 etoiles

Une enquête courageuse , foisonnante , universelle et intime dans la guerre de la cocaïne
Roberto Saviano nous raconte comment le Mexique est devenu le centre nerveux du trafic mondial de cocaïne. Pour les cartels, la distribution de la cocaïne, comme dans toute filière économique, est infiniment plus lucrative que sa production. La Colombie ne joue plus à ce titre qu’un rôle second, bien que pas...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Diderot ou la philosophie de la séduction
de Éric-Emmanuel Schmitt

critiqué par Colen8
(73 ans)

La note: 7 etoiles

Sur une figure de proue des Lumières
Pour Diderot, l’homme de l’Encyclopédie, la connaissance procède de l’expérience sensible, ce qu’il exprime dans ses "Lettre sur les aveugles" et "Lettre sur les sourds et muets". Chaque personne a donc sa propre perception du monde. Est-ce suffisant ? La connaissance passe aussi par le langage seul véhicule capable de transmettre des idées. D’où le...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

L'intégrale et caetera
de Serge Gainsbourg

critiqué par Antihuman
(Paris - 31 ans)

La note: 10 etoiles

Ecran anti-c**s
"C'est nous les séducteurs qui se faisons larguer, au contraire de ce pauvre type d'à-coté qui reste toute sa vie avec la même greluche" disait Gainsbourg entre autres aphorismes et provocations très souvent vrais au demeurant... Il en savait quelque chose, lui qui avait tellement joué à ses débuts dans des hôtels miteux parisiens (autre...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Hammerklavier
de Yasmina Reza

critiqué par Falgo
(Ruffieux - 75 ans)

La note: 10 etoiles

Prenant
"Hammerklavier" est un mot allemand qui sert aussi à désigner la 29ème sonate pour piano de Beethoven. Celle-ci fait l'objet du premier texte de ce recueil et le ton y est précisément donné. Une fille (l'auteure probablement) échange avec son père très malade au sujet de l'adagio de cette sonate et de la possibilité pour...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »


medium

Une arme dans la tête
de Claire Mazard

critiqué par Cecezi
(Bourg-en-Bresse - 34 ans)

La note: 5 etoiles

Trop schématique
Apollinaire est un jeune garçon qui a connu la guerre. Enrôlé de force par un groupe armé africain ayant pour but de "libérer le pays", il enchaîne meurtres, viols, violence. Il a la chance d'être recueilli par un prêtre et se retrouve en France dans un foyer pour mineurs isolés. La suite de l'histoire enchaîne...

 Voir la fiche complète »
 Voir la fiche sur Amazon.fr »
 Voir la fiche version imprimable »

Trier:  Page 1 de 155  Suivant
Aller à la page:
 
chapitre.com









 
  S'identifier | Page d'accueil | RSS2 | Forums | A propos | Blog | Pour un petit clic | ©2000-2014 critiqueslibres.com ASBL®. Tous droits réservés.