Littérature => Francophone (12613 livres critiqués)


Début Précédente Page 249 de 253 Suivante Fin

couverture

Les confessions de Jean-Jacques Rousseau

critiqué par Sebcbien - (saint hilaire petitville - 35 ans)

Autobiographie parfaite

7 etoiles
Dans ce livre l'imminent Jean Jacques Roussseau nous décrit sa vie de l'enfance à l'âge adulte avec toutes les péripéties en détails de sa jeunesse, de ses amours, des lieux qu'il fréquentait. Cette autobiographie, assez longue, nous permet de tout savoir de ce fantastique philosophe et écrivain qui voulait "changer le monde". Cependant, plus on avance...

couverture

Cheyenne de Didier Van Cauwelaert

critiqué par Leïa - (Montréal - 42 ans)

L'amour n'a pas d'âge...

8 etoiles
Elle est agent de bord, il est écrivain. C'est une adulte, et lui un gamin grand dans l'âme... Que se passe-t-il dans ce vol qui changera à jamais la vie de ces deux êtres ? Pourquoi la vie se charge-t-elle de les remettre constamment sur la même route ? J'ai accueilli cette lecture avec joie. Elle...

couverture

Autobiographie d'un amour de Alexandre Jardin

critiqué par Bluewitch - (Charleroi - 40 ans)

Une leçon d'amour...

8 etoiles
Alexandre, 32 ans, vient de redécouvrir sa femme. Il comprend soudain combien il l'a mal aimée et à quel point elle est meurtrie, à quel point elle se sent seule dans leur mariage. Depuis longtemps, elle n'était plus pour lui que le symbole de son échec et de sa médiocre prestation de mari. Et il...

couverture

La grosse femme d'à côté est enceinte de Michel Tremblay

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

Un livre très humain

8 etoiles
Michel Tremblay nous décrit ici la vie d’un quartier pauvre à Montréal. Nous sommes en 1942 et si les Canadiens ne ressentent pas la guerre dans leur chair, ils la ressentent dans leur vie de tous les jours. L’approvisionnement est plus compliqué, il y a moins de travail pour les hommes, tout est plus difficile. Elle est...

couverture

Nana de Émile Zola

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

Un grand roman !

9 etoiles
Nana est la fille de Gervaise et de Coupeau, les personnages centraux de " l’Assommoir ". Elle a grandi la grande bringue bien trop délurée pour son âge. Elle a aussi beaucoup grandi en rondeurs et en adresse pour rendre les hommes fous. C’est qu'elle en connaît un bout de la misère et que, pour ne...

couverture

Une rencontre de Claire Huynen

critiqué par Joujou - (Bordeaux - 50 ans)

Les mots du désir

5 etoiles
Il n’est pas donné à tout le monde d’écrire les mots du désir. Claire Huynen, dans ce bref récit, nous raconte l’histoire d'une femme qui ne cherche que le plaisir. Elle le trouve dans sa relation avec un amant de passage dont elle connaît à peine le nom. Ce qui n'était pas prévu c'est que cet...

couverture

Les Thibault, tome 1 : Le cahier gris - Le pénitencier - La belle saison de Roger Martin du Gard

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

Un très long mais bon roman

7 etoiles
Même si Roger Martin du Gard est peut-être un peu passé de mode, il n'empêche que son livre « les Thibault » est un très grand roman et aussi son chef-d’oeuvre. Il compte cinq volumes dans la collection « Folio & Gallimard », ce qui n’est pas rien ! L’histoire est assez simple. Monsieur Thibault est seul...

couverture

Julie de Benoît Coppée

critiqué par Francesco - (Bruxelles - 74 ans)

Bonheur de lecture

8 etoiles
L' histoire commence par l'envoi d'une lettre orange et anonyme qu'un homme adresse à une femme mariée, mère de deux enfants. Dans cette missive, il lui déclare son envie longtemps réprimée de louer sa beauté entrevue lorsqu'il la croise fortuitement dans la rue. Quelques jours après , il lui écrit une deuxième lettre tout aussi anonyme et...

couverture

Féerie pour une autre fois de Louis-Ferdinand Céline

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

Louis-Ferdinand en prison au Danemark

8 etoiles
Nous sommes en 44 et Paris n’est pas encore libéré. Ferdinand sent déjà le vent du boulet, la corde des pendus. Tout le quartier lui en veut et il y a quatre millions de gaullistes tout neufs, tout propres, qui n'attendent que la disparition du risque pour le brancher !. Il aurait vendu les plans de...

couverture

Camille de Anthony Palou

critiqué par Brunette - (Crosne - 39 ans)

Un bout de vie

8 etoiles
Camille est la plus belle et la plus désirable des jeunes filles de son âge mais elle est inaccessible. Jusqu'au jour où elle se laisse tomber d'amour pour Marc. Nous sommes alors les voyeurs d'un amour naissant, d'un vie qui passe avec l'être choisi. Par son premier ouvrage Anthony Palou nous offre une reflexion sur l'amour...

couverture

Les captifs de Joseph Kessel

critiqué par Mauro - (Bruxelles - 56 ans)

Quelle idée de relire Kessel en 2001

6 etoiles
J'ai relu Joseph Kessel, au hasard, parce que je n'avais strictement rien de solide à faire, à dire ou à rêver ces temps-ci. Mais quelle idée de relire Kessel en 2001! Les « Captifs », ça se passe dans un sanatorium de montagne peu après la Grande guerre. Des tas de gens plus ou moins cotés dans...

couverture

Le théorème du perroquet de Denis Guedj

critiqué par Popol - (Uccle - 62 ans)

Le théorème

9 etoiles
Max ramène un beau perroquet à la librairie de monsieur Ruche où il vit avec sa maman, son frère et sa sœur. Coïncidence ! ? Monsieur Ruche reçoit ce jour-là une lettre de Manaus au Brésil. Son ami de guerre lui envoie toute sa bibliothèque, quelques centaines de kilos d'ouvrages mathématiques. Commence alors le récit passionnant...

couverture

Le Père Goriot de Honoré de Balzac

critiqué par Ewan Charon - (Bruxelles - 34 ans)

Un auteur fascinant

8 etoiles
Voila une fois de plus un chef-d'oeuvre de Balzac ; en effet, toute l'atmosphère du Paris de cette époque est présente. Même si la lecture peut être considérée comme fastidieuse au premier abord, l'intrigue devient vite assez captivante, et le livre se laisse lire sans aucun problème d'ennui. Certes, Balzac se perd parfois dans de longues...

couverture

Le grand cahier de Agota Kristof

critiqué par Cameleona - (Bruxelles - - ans)

Humour noir

6 etoiles
“ Le Grand Cahier ” constitue le premier volet d’une trilogie haletante, relatant les aventures de deux jumeaux, Claus et Lucas. Le réalisme et le cynisme dont ils font preuve dès leur plus jeune âge leur valent de survivre dans un monde totalitaire et sans pitié pour les faibles. Les deux enfants vivent dans un pays en...

couverture

La haine de la famille de Catherine Cusset

critiqué par Chat pitre - (Linkebeek - 48 ans)

Richesses des rapports humains.

9 etoiles
Catherine Cusset nous présente sa version de la famille. Elle trace le portrait de tous ses membres avec franchise et sur un ton sans concession. Son père et sa mère d’abord, membres originels. Père complexé, hystérique et maniaque de rangement. Mère carriériste et toujours insatisfaite qui dit haut et fort détester la famille et toutes les...

couverture

La lenteur de Milan Kundera

critiqué par Francesco - (Bruxelles - 74 ans)

À recommander

8 etoiles
Premier ouvrage écrit en français par le grand écrivain tchèque connu pour ses ouvrages précédents tels que " la Plaisanterie ", " Risibles amours " et surtout " l'Insoutenable Légèreté de l'être " dont on avait tiré un film pas bien adapté du roman. Il s'agit d'une espèce de fable de fantaisie et d'humour où l'auteur...

couverture

Grâce et dénuement de Alice Ferney

critiqué par Leïa - (Montréal - 42 ans)

Où sont passés les Gitans ?

8 etoiles
Ce livre est une belle intrusion dans le monde méconnu des gitans. Esther, cette " gadjé " (femme blanche pour certains, putain pour d'autres) ayant été bibliothécaire et infirmière, met en oeuvre un projet visant à faire la lecture aux jeunes enfants des gitans. Son but : leur rendre accessible la magie et l'univers fascinant des...

couverture

Et nous dirons oui au monde de Jacqueline Dana

critiqué par Sandy - (Bretagne - 42 ans)

Secrets de famille

7 etoiles
Pourquoi attendre la mort pour vouloir dire à nos proches que nous les aimons ? Pourquoi cacher tant de secrets de famille, qui, découverts tôt ou tard, feront quand même mal. ? Du haut de ses vingt ans, Hélène doit affronter ce que lui révélera le journal intime de sa mère, une femme qui l'a toujours rejetée. Après...

couverture

La Vie amoureuse des fées de Franck Spengler

critiqué par La Fée Clochette - (Bruxelles - 118 ans)

Tout ce qu'on ne vous a jamais dit sur les fées...

7 etoiles
Je pensais, en commençant ce livre, découvrir un bouquin érotique, genre dont je suis friande. Mais j’ai bien vite compris que c'était carrément porno. Pour moi, le porno a quelque chose de brut, manque de charme, et pour finir, n'excite pas vraiment. Donc je regrette le manque de finesse, mais l'idée d’inventer la vie amoureuse (disons plutôt...

couverture

Stupeur et tremblements de Amélie Nothomb

critiqué par Brunette - (Crosne - 39 ans)

Au japon c'est différent

8 etoiles
Amélie Nothomb nous présente son expérience professionnelle au Japon. Nous pénétrons dans l'atmosphère glaciale du patronat japonais. Complètement autobiographique, cet ouvrage nous présente les Japonais tels qu'ils sont. Nous suivons Amélie Nothomb jusqu'à son départ du Japon, date à laquelle elle écrit son premier roman " Hygiène de l'assassin ". A ceux qui ne connaissaient pas les...

couverture

Aurore de Jean-Paul Enthoven

critiqué par Chat pitre - (Linkebeek - 48 ans)

Prix Europe I 2001: l'aurore de l'amour serait-il la passion ?

8 etoiles
Aurore est une femme, une femme si belle et si mystérieuse qu'elle nous envoûte dès les premières pages. Aurore n’est que grâce et perversité. Elle fait tourner la tête de beaucoup d'hommes, et entre autres celle de notre héros. Ce héros qui, par amour, va se séparer de tout ce qui l'entoure, qui, par amour, va...

couverture

La sieste assassinée de Philippe Delerm

critiqué par Robin des bois - (Linkebeek - 48 ans)

Le talent du quotidien

8 etoiles
Après " La Première Gorgée de bière ", Philippe Delerm utilise la même recette pour notre plus grand plaisir. On pourrait croire qu'il use et abuse d'un genre qu'il maîtrise parfaitement, mais non. Avec autant de talent que pour ses autres livres, il réussit à écrire sur le quotidien de nos vies sans jamais se répéter ni...

couverture

L'Assommoir de Émile Zola

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

Un grand livre

10 etoiles
Oubliez quelques minutes que vous avez peut-être dû plancher sur ce livre au Lycée… Aujourd'hui, plus de professeur, plus d'interrogation, plus d'angoisse à devoir lire un bouquin rasoir, parce qu’exigé. Plus rien que Zola, vous et " L’Assommoir ". C'est-à-dire, enfin le vrai plaisir de lire un très grand livre sans arrière-pensée ! Car Zola est...

couverture

Entretiens avec le professeur Y de Louis-Ferdinand Céline

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

À se tordre de rire

8 etoiles
Louis Ferdinand se défoule, se raconte, se déballe… C'est pas rien ça !. Il en a à dire, Louis Ferdinand, de la vie, des livres qui se vendent plus, des voitures à tempérament, des week-ends, des vacances bimensuelles et trimensuelles !. Des croisières à " lololulu " comme il dit. C’est connu qu'il faut que l'artiste...

couverture

Au bonheur des ogres de Daniel Pennac

critiqué par Suni - (Feluy - 40 ans)

Malaussène

8 etoiles
Ce livre est la première partie de la saga de la famille Malaussène, famille peu ordinaire dont la composition varie au fil du temps, nouveaux venus, décès,... Benjamin, frère aîné qui tient le rôle du père, est bouc émissaire professionnel. Il arrive toujours à se mettre dans des situations impossibles et quelquefois un peu tirées par...

couverture

La malédiction de Rachid Mimouni

critiqué par Leura - (-- - 68 ans)

Un cri de révolte et d'angoisse...

10 etoiles
Ce roman est écrit comme une tragédie ancienne. Kader, un jeune obstétricien travaillant dans le plus grand hôpital d'Alger, se trouve brutalement confronté à l'intégrisme et à la violence. Dans cet hôpital se croisent les destins des intellectuels et des fous d'Allah. C'est évidemment toujours la violence qui aura le dernier mot. Ce livre est d'abord et...

couverture

La comtesse des Digues de Marie Gevers

critiqué par Aleph - (Bruxelles - - ans)

No Comment

8 etoiles
Bonjour, Si je me permets de jeter quelques mots sous vos yeux, comblant ainsi, en quelques instants toute la neutralité de cette page blanche, c'est pour vous parler de littérature belge, de littérature dont les faits se passent en Belgique, en Flandres plus précisément. L'encre de mes mots salit doucement la pureté de cette " feuille...

couverture

Le rouge et le noir de Stendhal

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

Un très grand roman. A lire !

10 etoiles
Aborder " le Rouge et le Noir " est une chose bien difficile. Ce roman est d’une telle richesse et d’une telle actualité que l’on ne sait pas très bien par où le prendre. Limitons-nous à l'intrigue pour commencer. Monsieur de Rênal est industriel à Verrières, en Franche-Comté. Il s’est fait une belle fortune. Il est aussi...

couverture

Il avait plu tout le dimanche de Philippe Delerm

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

Une petite vie très bien décrite

7 etoiles
Un petit livre qui ne manque pas de charme. Arnold Spitzweg est né en Alsace et est venu vivre à Paris. Il est des plus célibataires et ne tient absolument pas à quitter Paris. Ses jours de congé, il les passe à flâner dans la ville, et laisse ses collègues se colleter aux divers problèmes que...

couverture

Isabelle Bruges de Christian Bobin

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

Un très beau récit

8 etoiles
Isabelle est en voiture avec ses parents, sa sœur Anne et son frère Adrien. Ils roulent vers Bruges, qu'ils comptent aller visiter. Bruges est très belle a dit le père à Isabelle. Pleine d'eau et de couvents… Le père parle en roulant, alors que la mère est silencieuse " …retirée dans le silence, dans un coin...

couverture

Une petite robe de fête de Christian Bobin

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

Un très beau chemin

8 etoiles
Ici, je n'ai pas grand chose à dire. C’est un livre qu’on lit, qu'on écoute. Oui, qu'on " écoute ", car les mots et les phrases forment une musique aussi jolie que celle de Chopin. Moi, ce que je pourrais dire serait en trop ! Alors. écoutez Christian Bobin… " Devant les livres, la nature ou l'amour, vous...

couverture

Feux de Marguerite Yourcenar

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

Du grand art !

9 etoiles
Le Christ, Jean et Marie-Madeleine, Antigone, Patrocle, Achille, Clytemnestre, voilà certains des personnages que vous allez côtoyer dans ces pages. Il s’agit ici d'une série de nouvelles écrites par Marguerite Yourcenar, publiées en 1957, à une époque où son intérêt était à nouveau davantage tourné vers le monde grec et du Moyen-Orient. Vous y trouverez une tout...

couverture

Terrasse à Rome de Pascal Quignard

critiqué par Dolce Vita - (Bruxelles - 49 ans)

Prix du roman de l'Académie française 2000

2 etoiles
Ce petit roman décrit, au travers d'une tranche de vie de Meaume, graveur sur cuivre du XVIIe siècle, des œuvres et des techniques artistiques de l'époque dans un paysage européen moyenâgeux varié. Malgré son titre poétique trompeur, cette petite histoire n'a rien d'un Pagnol provençal en Italie et ne décrit jamais aucune vue d'une terrasse à...

couverture

Comme la trace de l'oiseau dans l'air de Hector Bianciotti

critiqué par Boulou - (Bruxelles - 75 ans)

Hector Biancotti se remémore son passé

4 etoiles
De retour dans son Argentine natale, Hector Biancotti – devenu membre de l’Académie française – se remémore son passé. Il est accueilli comme un héros au sein de sa famille, dans son village, lui qui a fait une " si brillante carrière ". Biancotti plonge dans sa mémoire " le plus grand des trésors pour moi "...

couverture

La nuit de Zeebrugge de Pierre Mac Orlan

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

Un livre très attachant, captivant et mystérieux

8 etoiles
Voici un livre écrit par un Français qui rend à merveille les ambiances de notre mer du nord et de son plat pays entre Zeebrugge et Bruges. Le caractère des hommes, les ambiances de cafés sont très réalistes. Bruges, ses charmes de ville du Moyen-ge et son mystère, y est très présente. Un Français, qui a habité...

couverture

Un objet de beauté de Michel Tremblay

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

Beaucoup d'humanité, un très bon livre

8 etoiles
Nous sommes en 1963, à la veille du printemps. Marcel, jeune homme de plus de vingt ans, est handicapé car un peu simple d’esprit. Il vit avec sa mère, Albertine qui a toujours refusé de le placer dans une institution. Il a aussi sa tante Nana qui est son principal soutien, celle qui le comprend le...

couverture

Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

Quel livre ! Unique !

10 etoiles
Je préfère pas m’imaginer la tête des " biens pensants " qui sont tombés sur ce livre en 1932 !. Raides !. Tétanisés !…La langue pendante et les yeux hors des orbites !… " Le Voyage ", c'est tout !… Sublime !. C’est Louis Ferdinand !… Que des murs, dans un monde d’horreurs, de méchancetés, fourberies, menteries,...

couverture

Il y avait quelque chose dans le noir qu'on n'avait pas vu de Thomas Gunzig

critiqué par Spin Gourmet - (BRUXELLES - 44 ans)

Humour noir et savoureux !

8 etoiles
Dans ce recueil, Thomas Gunzig nous propose neuf nouvelles dont le sujet tourne toujours autour d'une personne de sexe féminin nommée Minitrip. Elle croise le chemin du narrateur et le marque. Cette femme possède de multiples facettes : elle est excessivement sensuelle, auto-stoppeuse peu chanceuse, amnésique sélective. Le ton de ces récits est savoureux, tout comme la...

couverture

Diabolus in musica de Yann Apperry

critiqué par Spin Gourmet - (BRUXELLES - 44 ans)

Prix Médicis 2000 : Diabolus in Musica

10 etoiles
Moe Insanguine naît la nuit au cours de laquelle meurt sa mère, en le mettant au monde. Cette même nuit, son grand-père expire son nom en guise de dernier souffle. Deux morts pour une vie ! Sa vie durant, Moe aura un compte à régler avec la mort. Son enfance se déroule à l'écart des hommes. Son...

couverture

L'Image de Samuel Beckett

critiqué par Aleph - (Bruxelles - - ans)

Une autre vision...

5 etoiles
Je vous présente aujourd'hui ce petit (quelques pages seulement mais tellement puissantes) livre de Samuel Beckett. Il ne relève ni de son théâtre, ni de ses livres, mais plutôt d'un élan d'un grande beauté... C'est une description très particulière que je vous invite à découvrir. Certains n'accrocheront sans doute pas... Mais pour les autres il y trouveront...

couverture

Porte de la paix céleste de Shan Sa

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

Une journée qui a secoué le monde

7 etoiles
La place Tien'anmen est occupée par les étudiants en révolte. Mais, déjà, l'armée l'a encerclée et s’apprête à intervenir. Bientôt, un photographe d'agence pourra prendre ce qui est certainement une des photos les plus célèbres du siècle : un jeune manifestant dressé, seul et frêle, face à un char. Le symbole de l’homme libre face à...

couverture

La Fête interdite de André-Marcel Adamek

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

Une merveilleuse histoire

8 etoiles
Nous sommes au XVIIe siècle, environ, et à Marselane, le dix-sept octobre à midi, le village a l’habitude de voir la fête annuelle des forains débuter. Celle-ci est le point culminant d’une dure année et elle laisse des images dans la tête des gens qui les aident à passer le long hiver. Cette année, un montreur...

couverture

Mémoire courte de Nicolas Rey

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 49 ans)

Le prix de Flore 2000 : Une agréable surprise

8 etoiles
En lisant le verso, je me suis dit : " ouh la la ! quelle drôle d'écriture ", et en commençant le livre, j’ai encore pensé : " je ne vais pas aimer, c’est trop cru, trop direct, pour qui se prend-il, ce Gabriel & héros du livre – ou ce Nicolas – l'écrivain ? Mais...

couverture

Le livre des nuits de Sylvie Germain

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

Quel charme, vous ne le quitterez qu'avec regrets !

9 etoiles
Théodore-Faustin est le fils unique d'une famille de bateliers. Son père meurt, et il n'a que quinze ans quand il devient seul maître à bord de la péniche, avec l’aide de sa mère. Il se marie et aura un fils, Honoré-Firmin, puis une fille, Herminie-Victoire. Théodore-Faustin rentrera, de la guerre de 1870, complètement défiguré par un...

couverture

Ingrid Caven de Jean-Jacques Schuhl

critiqué par Anne - (Rhode-Saint-Genèse - 42 ans)

Le prix Goncourt 2000 : Aux passionnés de vie d’artistes !

6 etoiles
Alors que, petite fille, elle chantait « Nuit sacrée » pour les soldats d'Hilter, Ingrid Caven devint un demi-siècle plus tard, chanteuse et actrice de cinéma connue. Sur scène, elle montre présence, prestance et fantaisie. Le roman et l'histoire sont attachants, de par le récit de la vie de la chanteuse. L'auteur nous fait connaître tous les personnages...

couverture

J'apprends l'allemand de Denis Lachaud

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

Un livre agréable à lire

7 etoiles
Trente ans après la guerre de quarante, un jeune lycéen français, Ernst, d'origine allemande, est envoyé par ses parents dans une famille en Allemagne. Le but est tout simplement qu'il y perfectionne les cours d'allemand qu'il reçoit en classe. L’année suivante, c’est le jeune allemand qui viendra en France. Après avoir échangé les clichés habituels sur...

couverture

La douleur de Marguerite Duras

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

Unique de ce genre

9 etoiles
Dans « la Douleur », Marguerite Duras décrit la situation atroce dans laquelle elle s'est trouvée à la Libération. Comme beaucoup de personnes, hommes ou femmes, elle a été chaque jour attendre, à la gare d'Orsay, les convois de prisonniers rentrant d’Allemagne. Chaque jour l'espoir est là à l'annonce d'un train venant de là-bas. Chaque jour...

couverture

Je m'en vais de Jean Echenoz

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

Un livre très agréable à lire

7 etoiles
Félix Ferrer quitte sa femme, un matin, comme il aurait annoncé qu’il partait prendre son petit-déjeuner au bistrot... Six mois plus tard, il part pour le Canada avec pour objectif l'Arctique. Il se retrouve sur un brise-glace et monte vers le pôle. Que fait Félix Ferrer ? Il est marchand de tableaux et les affaires ne...

couverture

La répudiée de Éliette Abécassis

critiqué par Tartuffe - (Bruxelles - 45 ans)

Un sujet maintes fois abordé.

4 etoiles
L'histoire se passe à notre époque dans la vieille ville de Jérusalem. Rachel et Nathan se sont rencontrés voila 10 ans, le jour de leur mariage. Ils vivent encore dans le pur respect des lois hébraïques, et, selon cette dernière, une femme ne donnant pas de descendance à son mari après dix ans de mariage...

couverture

J'étais l'origine du monde de Christine Orban

critiqué par Tartuffe - (Bruxelles - 45 ans)

Une origine du monde vue sous un angle légèrment différent ...

3 etoiles
Christine Orban nous détaille de manière assez originale ce qu'elle entend par " l'origine du monde ". Tout au long des 137 pages de son roman peu commun, elle nous raconte comment une femme est amenée à exposer ses parties les plus intimes à l'homme aimé, mais aussi au monde entier. Un livre a lire si...