Littérature => Francophone (12563 livres critiqués)



couverture

Tofee suivi de La preferida de Edmée de Xhavée

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)

La loterie du mariage

8 etoiles
Avec cette nouvelle publication qui comporte deux courts romans qui tous les deux évoquent la diversité des relation sentimentales qui peuvent naître entre deux personnes et, éventuellement, les conduire au mariage, Edmée de Xhavée nous rappelle qu’elle n’est pas seulement une excellente nouvelliste mais aussi une très bonne romancière. Elle sait magnifiquement disséquer tout ce...

couverture

Rendez-vous raté à Quimperlé: Les enquêtes de Maxime Moreau - Tome 11 de Stéphane Jaffrézic

critiqué par CHALOT - (71 ans)

roman policier original

7 etoiles
« Rendez-vous raté à Quimperlé » roman policier de Stéphane Jaffrézic Editions Alain Bargain 254 pages 1er trimestre 2016 Au début de ce roman policier, j'avoue que je me suis ennuyé car les descriptions géographiques étaient longues, même pour moi qui connaît bien Quimperlé et la région.... J'ai laissé le livre quelques jours avant de reprendre la lecture là où je l'avais abandonnée,...

couverture

Voyage au bout de la révolution : De Pékin à Sochaux de Claire Brière-Blanchet

critiqué par Romur - (Viroflay - 45 ans)

Confession d’une repentie

9 etoiles
Le titre est évidemment inspiré de Voyage au bout de la nuit : voyage au bout de l’aveuglement, voyage au bout de la haine. Claire Brière-Blanchet livre en toute franchise, par touches personnelles, son parcours de militante. Itinéraire d’une jeune fille de bonne famille choquée par un certain nombre d’injustices (notamment la guerre d’Algérie) et séduite...

couverture

Un jardin au désert de Carine Fernandez

critiqué par Flo29 - (47 ans)

Une belle découverte

10 etoiles
Talal vit en Arabie Saoudite. Il est à la tête d'une famille très importante en nombre, avec beaucoup d'épouses, d'ex-épouses et d'enfants. Mais pour lui, seule Dahlia, sa petite fille, compte. On ne peut que difficilement résumer ce livre. Comment y mettre cette atmosphère qu'a su recréer l'auteure, avec sa belle plume et son regard...

couverture

Vol au-dessus d'un lit de cocu de San-Antonio

critiqué par Pierrot - (Villeurbanne - 67 ans)

1978

7 etoiles
Résumé : Si San-Antonio n'existait pas, faudrait-il l'inventer ? Oui, sans hésitation.» Le Monde. Et bon, dans çui-là, y a Arthur Rubinyol, le fameux virtuose, qui vient sonner à l'agence. Alors ça effervescente tout azimut, on déroule le grand tapis rouge, en signe d'alléluia. Ben heureusement qu'il était rouge, le tapis ! Comme ça, le raisin...

couverture

Le Maître du Talmud de Éliette Abécassis

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 30 ans)

Pas convaincu...

4 etoiles
Paris, quartier juif, 1240. Un bébé est retrouvé égorgé et très vite les autorités et la population accusent les juifs de l'avoir tué en guise de sacrifice rituel. Afin de trouver le véritable coupable et d'innocenter sa communauté, Sire Vives, directeur de l'école talmudique demande à Éliézer, un de ses étudiants d'enquêter sur ce qui...

couverture

Soif de Amélie Nothomb

critiqué par Catinus - (Liège - 68 ans)

Un livre qui fera date

8 etoiles
Dans le journal « La Libre Belgique » du mercredi 21 août 2019, Amélie Nothomb confie : depuis que j’ai 2 ans et demi, j’ai voulu raconter l’histoire de Jésus mais je n’étais jamais prête à le faire. Je reportais sans cesse, jusqu’au printemps 2018 quand je me suis dit : « Ma vieille,...

couverture

Certaines l'aiment chauve de San-Antonio

critiqué par Kostog - (47 ans)

La détresse de l’acteur

4 etoiles
San-Antonio reconverti dans le privé, enquête pour le compte d'une compagnie d'assurances. Sa mission : éviter le décès brutal d'un assuré, un acteur célébrissime, qui coûterait des millions à la société... Le récit nous promène chez l'artiste ronchon avec son entourage interlope, puis dans une île de carte postal du Pacifique dédiée aux plaisirs saphiques, dans...

couverture

La personne de confiance de Didier Van Cauwelaert

critiqué par Monocle - (tournai - 59 ans)

Mise en forme originale

7 etoiles
Van Cauwelaert est un auteur fécond. Une trentaine de romans et des publications en tout genre qui portent son compteur pas très loin de cinquante titres. Pour un auteur qui approche la soixantaine, ce n'est pas mal du tout. A chaque livres de Van Cau que je lis, un peu comme...

couverture

Pornic, Poste restante: Une enquête du Commissaire Anconi de Rémi Devallière

critiqué par CHALOT - (71 ans)

Un bon polar

8 etoiles
« Pornic poste restante » roman écrit par Rémi Devallière Editions Alain Bargain 351 pages 2ème semestre 2019 Anconi, commissaire de police au 36 quai des Orfèves à Paris passe d'agréables vacances en compagnie de son épouse, Hilda, à Pornic, en avril 1987... Pourquoi avoir choisi cette année pour dater cette fiction ? La réponse vous sera donnée à la fin de votre lecture, patientez ! Nos deux...

couverture

Les étrangers de Didier Delome, Camille Cazaubon (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)

Mère agonie

8 etoiles
Dans son précédent livre, « Jours de dèche », Didier Delome raconte l’irrésistible descente aux enfers d’un flambeur qu’il pourrait bien avoir été. J’avais écrit dans mon commentaire que cette histoire n’était pas close qu’il lui faudrait un autre développement où il raconterait ses démêlés avec le monde de l’édition pour faire publier son livre,...

couverture

Sainte-Souleur: Récits du presque pays de François Racine

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 77 ans)

Un Québec moribond

6 etoiles
Ces récits de François Racine revisitent plus ou moins des événements significatifs survenus au Québec. Ils soulignent plus particulièrement la réaction des gens. Comment ont-ils vécu dans leur quotidien les faits qui les ont bousculés ? Même si la vie québécoise est parfois un calvaire, comme l’indique un autre titre de l’oeuvre de l’auteur, il...

couverture

Baïkonour de Odile D'Oultremont

critiqué par Nathavh - (54 ans)

Baïkonour

10 etoiles
C'est le deuxième roman de ma compatriote Odile d'Oultremont, le premier - honte à moi - dormant toujours dans mon Himalaya à lire a été couronné du prix de la "Closerie des lilas" et du "Prix des lecteurs de Club". Direction, le golfe de Gascogne, Kerlé, une petite bourgade de Bretagne au bord de l'océan. L'océan, un...

couverture

Deux filles de leur père de Pierre Louÿs

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)

Polissonnes

8 etoiles
L’œuvre érotique de Pierre Louÿs est considérable, elle le place parmi les auteurs les plus prolifiques du genre, elle « reste encore très imparfaitement connue, tant il reste de manuscrits inédits à découvrir ». Celui qui a permis l’édition du présent opuscule a été acquis lors d’une vente à l’Hôtel Drouot, en novembre 2018, après...

couverture

Festival du Mechant Marin - Paimpol de Fañch Rebours

critiqué par CHALOT - (71 ans)

Un bon polar d'été

8 etoiles
« Festival du méchant marin Paimpol » les mésaventures de Madame Le Dru roman, policier de Fanch Rebours 187 pages Cette fiction raconte les coulisses « improbables » du festival du chant marin de Paimpol. Les organisateurs et les autorités diverses préparent cet événement qui est devenu-dans l'histoire- annuelle, suite à une bataille municicipale ayant doté cette ville d'une nouvelle municipalité. Tout à coup deux cadavres...

couverture

Comme un écho errant de Jean Meckert

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 73 ans)

Survivre après une agression

9 etoiles
J’ai d’abord connu Jean Meckert sous le nom de Jean Amila, sous lequel il écrivit des romans noirs rageurs parus dans la Série noire, vrais cris de révolte d’un écorché vif, incapable de supporter les rapports de domination et de hiérarchie sociale, économique, politique, militaire, religieuse, qui imposent leurs carcans dans notre société. Mais sous...

couverture

Bergelon de Georges Simenon

critiqué par Catinus - (Liège - 68 ans)

C'est du costaud !

9 etoiles
Le docteur Bergelon habite avec son épouse et leurs deux enfants à Bugle, une petite ville sur la Loire. Avec un de ses confrères, il doit s’occuper de l’accouchement de madame Cosson. Le hic, c’est les deux médecins ont bu, à vrai dire, ils sont encore un peu ivres au moment de l’intervention. Le drame...

couverture

L'Adoption, une histoire d'Amour de Sophie Massonnaud-Herbouiller

critiqué par CHALOT - (71 ans)

Un récit émouvant et convaincant

9 etoiles
« L’Adoption, une histoire d’Amour » Récit vécu de Sophie Herbouiller éditions du Traict 140 pages Juin 2018 C’est au cours d’une promenade en librairie à Guérande que je suis tombé sur ce livre écrit par Sophie Herbouiller. Je l’ai lu d’une seule traite. C’est un récit vécu, témoignage de l’auteure qui raconte deux adoptions consécutives, le premier au Vietnam et le...

couverture

Les replis de l'hippocampe de Corine Jamar

critiqué par Nathavh - (54 ans)

Les replis de l'hippocampe

7 etoiles
Le jour des 18 ans de sa fille Salomé, Calista apprend que son mari la trompe depuis le début avec la même femme. C'est la douche froide, banal, triste me direz-vous mais attention Salomé a une histoire particulière. Tout aurait pu être différent si au moment de sa naissance le sort et la...

couverture

Surface de Olivier Norek

critiqué par Nathavh - (54 ans)

Captivant

10 etoiles
Je vous préviens, ça commence fort. Le capitaine Noémie Chastain qui dirige la brigade des stups avec son équipe s'apprête à arrêter Sohan, un dealer. Elle reçoit un tir de fusil de chasse en plein visage. Défigurée, gueule cassée, Noémie va devoir se reconstruire. Trahie par l'homme de sa vie, Adriel...

couverture

Maïmaï de Aki Shimazaki

critiqué par Nathavh - (54 ans)

Maïmaï

10 etoiles
"Maïmaï, maïmaï " (escargot) Où vas-tu si lourdement ? Que portes-tu dans ta maison si grande ? Un chagrin ou un fardeau, ou bien les deux ? Ah, tu ne peux qu'avancer, comme la vie Bon courage, maïmaï ! Adieu Une petite comptine que l'on retrouvera plusieurs fois durant le récit. Une jolie couverture représentant un escargot, entendez maïmaï,...

couverture

Vigile de Hyam Zaytoun

critiqué par Nathavh - (54 ans)

Vigile

10 etoiles
Vigile, gardien, personne qui veille. Un titre bien choisi. Un premier roman éblouissant. L'auteure reconstitue un épisode de sa vie qui est arrivé cinq ans plus tôt. Antoine, l'homme qu'elle aime de toutes ses forces fait un arrêt cardiaque. Étrange d'être éveillé par le silence, d'être en alerte. Commence un combat entre la...

couverture

Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon de Jean-Paul Dubois

critiqué par Nathavh - (54 ans)

Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon

9 etoiles
C'est le premier Jean-Paul Dubois que je lis et c'est une très belle découverte de cette RL2019. Je sens que je vais faire remonter "La succession" qui m'attend dans ma PAL. Ce récit raconté à la première personne par Paul Hansen se déroule dans le milieu carcéral. En effet, nous sommes au pénitencier de...

couverture

Le Nouveau de Philippe Sollers

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)

Des réflexions autour de Shakespeare

8 etoiles
Par un détour traitant de personnages attachés à Bordeaux et ses affaires maritimes, venus du cru ou d'Irlande, Philippe Sollers nous convie à des recherches et réflexions autour de Shakespeare. Elles nous mènent à la reconstitution synthétique et non exhaustive de sa biographie, autour de laquelle il continue de planer beaucoup de mystères, de ses...

couverture

Trois fois la fin du monde de Sophie Divry

critiqué par Lejak - (Metz - 44 ans)

L'enfer, c'est les autres ?

7 etoiles
Combien d’œuvres ont été déjà écrites sur une vie post-apocalyptique ? Me viennent immédiatement à l'esprit Ravage, The road ou Malevil. Tout comme Cormac McCarthy, Sophie Divry ne s’appesantit pas sur les raisons de la catastrophe. Ce qui nous intéresse ici, c'est la relation de l'homme avec ses congénères. Pas de héros non plus dans cette histoire....

couverture

Boy Diola de Yancouba Diémé

critiqué par CC.RIDER - (61 ans)

De Casamance à Aulnay sous bois

6 etoiles
En juillet 2001, Aperaw, immigré sénégalais de première génération, revient au pays accompagné de ses fils dont l'auteur, Yancouba alors âgé de onze ans. Il veut leur faire découvrir leur terre d’origine, la Casamance. Ils séjournent dans le village natal du père, Kagnarou, en plein pays diola. Ils y restent le temps de découvrir...

couverture

El Clínico de Kiko Herrero

critiqué par Alma - (- ans)

Un bateau ivre voguant sur un flot délirant de souvenirs

8 etoiles
Hospitalisé en urgence à Madrid, le narrateur apprend qu'il est atteint d'une grave tumeur au poumon et que son espérance de vie ne saurait dépasser trois mois. Sous l'effet de la fièvre et des calmants, il perd la notion du temps, son passé remonte en flashs décousus « Tout se mélange. Tout se noie dans...

couverture

Les sentiers du vieux causse, tome 2: Griotte de Raymonde Anna Rey

critiqué par Fanou03 - (* - 44 ans)

La fin de l'innocence

6 etoiles
Le temps a passé depuis le décès de Gousta-Soulet. Frédéric, qui passait, enfant, toutes ses vacances sur le Causse, a décidé de s’installer comme berger dans la ferme des parents de Noémie, en compagnie de Griotte. Le mariage de Frédéric et de Griotte est l’occasion de joyeuses réjouissances dans le village, comme il n’y en...

couverture

Qui sous le blanc se tait de Erwann Rougé

critiqué par Eric Eliès - (45 ans)

Poésie du souffle, comme une respiration de la présence du monde

8 etoiles
L’écriture poétique d’Erwann Rougé s’apparente à un exercice de respiration contrôlée. Fluide et maîtrisée, porteuse d’un souffle par lequel le poète communie avec le monde élémentaire, elle impose un rythme calqué sur un processus d’inspiration / expiration où les mots sont comme une buée déposée sur la page. La couverture et le titre de cette petite...

couverture

Brest, bombes sur les murs de Michèle Corfdir

critiqué par CHALOT - (71 ans)

Un polar passionnant et soigné dans l'écriture

9 etoiles
Brest bombes sur les murs roman de Michèle Cordier éditions Alain Bargain 383 pages 2ème trimestre 2018 Un polar dit local à déguster J'aime bien fouiner dans les librairies pour y trouver des romans écrits par des auteurs « locaux ». On y trouve de tout, comme ce roman que j'ai délaissé au bout de la 60 ème page après plusieurs tentatives ou celui...

couverture

La Rumeur du fleuve de Alain Paraillous

critiqué par Bernard2 - (DAX - 70 ans)

Un beau sujet pour ce roman de terroir

7 etoiles
Au début du XIXème siècle, sur les bords de la Garonne. Les gabares, tirées par des bœufs, voire des hommes, sont remplacées par des bateaux à moteur. La culture locale du chanvre, pour les cordages, s‘écroule. Julien, personnage central du roman, décide de cultiver le tabac, alors très en vogue, et dont la production n’est plus...

couverture

Le guetteur de Christophe Boltanski

critiqué par Marvic - (Normandie - 61 ans)

Avant d'être ma mère...

6 etoiles
En vidant l’appartement de leur mère décédée d’un cancer du poumon, Christophe et sa sœur découvrent de nombreux dossiers ; décidé à les jeter, Christophe en sauve cependant neuf "du massacre". "Au début, je les contemplais sans oser les toucher. Je leur prêtais les pouvoirs maléfiques de vieux grimoires. Je ne me sentais pas en droit...

couverture

Nuit sorcière de Evelyne Wilwerth

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)

Lettre fattale

7 etoiles
Le 15 novembre, le beaujolais nouveau est arrivé mais il n’est pas venu seul, Lorenzo a reçu sa lettre, la fameuse lettre qui hante notamment tous ceux qui travaillent dans les grandes société industrielles risquant de migrer à la première opportunité vers des cieux plus propices aux investisseurs. Il n’a même pas besoin d’ouvrir l’enveloppe,...

couverture

Les sentiers du vieux causse, tome 3: Frosine de Raymonde Anna Rey

critiqué par Fanou03 - (* - 44 ans)

La tribu prophétique aux prunelles ardentes...

7 etoiles
Dans ces années 1880, Jean Charette convoie vivres et objets de toute sorte, grâce à sa [i]couble[/i] (caravanes de mulets), de village en village, à travers les sentiers des Cévennes. Sa liberté qu’il aime tant est menacée : la belle bohémienne dont il s’était amouraché l’a quitté et lui laisse sur les bras une petite fille,...

couverture

Désintégration de Emmanuelle Richard

critiqué par Pascale Ew. - (52 ans)

Trop noir !

2 etoiles
La narratrice se définit comme une femme pauvre. Elle est née de parents pauvres ; étudiante, elle survit grâce à de petits boulots qu’elle n’arrive pas à supporter ; donc, elle en change sans arrêt.. Sa vie sentimentale est un peu pareille : elle flirte à droite à gauche, sans passion. Le dégoût de la...

couverture

Nous, l'Europe : Banquet des peuples de Laurent Gaudé

critiqué par Psychééé - (31 ans)

Chant poétique pour ne pas oublier par où nous sommes passés

7 etoiles
Laurent Gaudé retrace brillamment, à la manière d’un chant poétique, l’histoire de l’Europe. On oublie trop souvent comment elle est née et pourquoi, les horreurs du passé et tout le chemin parcouru pour arriver là où nous en sommes aujourd’hui ? Les mineurs, les guerres, les résistants, les dictateurs, les héros, tout y passe. Son...

couverture

La jeunesse est un pays chaud de Camille Colmin-Stimbre

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)

Comment devenir un preux chevalier

6 etoiles
Ce roman fait suite à La fête des fols du même auteur que j’ai lu et commenté en mars 2017. Il raconte l’histoire de Swanhilda, sa capture et son intégration à la société française du début du XV° siècle « Au tournant des XIV° et XV° siècles, en plein cœur de la Guerre de Cent...

couverture

Les mites n'aiment pas les légendes de Auguste Derrière

critiqué par Catinus - (Liège - 68 ans)

Hilarant !

8 etoiles
« Au début du XXè siècle, Auguste Derrière, né à Bordeaux en 1891, a sans aucun doute été le fleuron du non-sens et du jeu de mot laid. Il révolutionna l'art naissant de la publicité par son approche peu commune du slogan, puis devint la coqueluche de l'élite culturelle de l'époque, avant de tomber dans...

couverture

Les meurtres de la Salamandre de Paul Halter

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 71 ans)

manoir et magie

8 etoiles
Une plongée dans l’atmosphère étrange d’un manoir anglais, au tout début des années 1930. Tous les ingrédients sont réunis pour un cocktail destiné à nous faire frémir : une tour moyenâgeuse, un automate invisible, un meurtrier insaisissable, le tout dans un château qui semble hanté par le souvenir de l’ex-maître des lieux. Après le meurtre...

couverture

Déments à cheval de Émilie Andrewes

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 77 ans)

Vivement un cataclysme !

5 etoiles
Ce roman présente un Robinson Crusoé québécois bien en peine dans son village au bord du fleuve Saint-Laurent. Destination littéraire bien prisée au Québec. Le protagoniste endosse même le prénom du célèbre personnage de Daniel Defoe. Robinson Lebreton nourrit l’hallucination qu’un tsunami va tout détruire. Il s’agit de communiquer, dans un bar, sa vision prochaine...

couverture

La vie sauvage de Thomas Gunzig

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 39 ans)

L'enfant sauvage en ville

6 etoiles
Charles a grandi dans la jungle suite à un crash aérien dont il fut le seul rescapé. A ses 16 ans, il est retrouvé et ramené dans la société occidentale. Auprès de son oncle et de sa tante, il regardera avec un regard neuf et étranger ce monde qui ne lui est pas familier et...

couverture

Reconquête de Peter Randa

critiqué par Fanou03 - (* - 44 ans)

Qui sont les Sophils ?

6 etoiles
Dans un futur indéterminé, la hommes de la Terre sont dominés par une race extra-terrestre et mystérieuse, les Sophils, qui les soumettent grâce au puissant pouvoir télépathique des Rauls, une forme de Sophil particulière. Mais quelques hommes, les réfractaires, sont insensibles à ce pouvoir. Arl est l’un deux, et il a décidé de fuir le...

couverture

Ne préfère pas le sang à l'eau de Céline Lapertot

critiqué par Psychééé - (31 ans)

Un roman engagé

7 etoiles
Dans un pays imaginaire, l'explosion d'une énorme citerne d'eau cause la mort de nombreuses personnes, parmi lesquelles les nez-verts, étrangers venus de l'autre bout du monde à la recherche d'eau. S'ensuivent une dictature et l'accusation trop facile des migrants d'être la cause de ce désastre. Les points de vue varient entre celui de la petite...

couverture

Une vie ordinaire de Georges Perros

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 51 ans)

“Et plus fragile qu’un roseau quoique pensant de temps en temps un peu plus qu’il ne serait bon car trop penser est un poison quand on se retrouve par terre”.

10 etoiles
J’ai force suffisante en moi pour me lever chaque matin le dur est de s’acclimater à nouveau après cette halte en luminosité lunaire où le rêve tisse une toile que l’on déchire dans la rue Pas à pas ramendons filet de notre vie imaginaire. Avant de commencer cette critique, je tiens tout d’abord à faire une remarque liminaire: Tout ce que je pourrais écrire,...

couverture

Mademoiselle Alice de Sophie Capitelle

critiqué par Bernard2 - (DAX - 70 ans)

Petit roman pour l'été

6 etoiles
A la fin de la Grande Guerre, lorsqu’Alice se retrouve ruinée, elle est contrainte de vendre le château dont elle a hérité. L’acquéreur n’est autre que celui dont elle est jadis tombée éperdument amoureuse, mais qui l’a délaissée pour en épouser une autre. Alice, pour survivre, n’a d’autre choix que de devenir la gouvernante de...

couverture

La maison des hommes vivants de Claude Farrère

critiqué par Alceste - (Liège - 58 ans)

Entre suspense et épouvante

8 etoiles
Le roman, paru en 1911, prend la forme du journal de bord d’un jeune officier qui raconte les journées qui l’ont amené dans une mystérieuse maison, où, ayant reçu l’hospitalité après s’être égaré dans une nature sauvage, il s’aperçoit bientôt qu’il est aux griffes de trois vigoureux vieillards, de similaire apparence,...

couverture

Le chien de Éric-Emmanuel Schmitt

critiqué par Catinus - (Liège - 68 ans)

Dis donc, on dirait du Armel Job !

8 etoiles
Samuel Heymann avait été pendant des décennies le médecin d’un bourg de la province du Hainaut en Belgique. Après la disparition de sa femme, il avait élevé seul sa fille unique. Il était apprécié et on l’avait toujours vu avec, à ses côtés, un beauceron qui répondait au nom de Argos. C’est la merveilleuse l’histoire...

couverture

Pontcarral de Albéric Cahuet

critiqué par Kostog - (47 ans)

Hussard toujours!

9 etoiles
Issu d’une famille très modeste, Pierre Pontcarral s’est illustré par sa bravoure dans les armées de Napoléon. Devenu colonel, il est de ceux qui refusent de se rallier à la monarchie. Rebel en 1816, il est pourchassé, proscrit, puis amnistié. En 1821, il revient se réfugier au cœur du Périgord noir, sa terre natale....

couverture

Satané Dieu ! de Jean-Louis Fournier

critiqué par Catinus - (Liège - 68 ans)

Ce n'est pas triste

8 etoiles
Dieu a créé le monde. Il est très content de lui. Oui, mais maintenant il s’ennuie. Avec son pote saint Pierre, il décide de gâcher la vie de leurs voisins du dessous (les hommes). Ils inventent (surtout Dieu qui est un vicieux) toute une série de fléaux, entre autres : la surpopulation, les virus, le...

couverture

Les caves du Vatican, suivi de La symphonie pastorale de André Gide

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 71 ans)

gide l'insondable

10 etoiles
Quel contraste entre "Les caves du Vatican", cette pochade anticléricale, et cette apologie de la pureté religieuse que constitue "La symphonie pastorale" ! Décidément, André Gide restera toujours cet écrivain insaisissable, amoureux des contrastes, partagé entre son amour de l'humanité et une vision très sombre de son destin. Mais toujours cette langue inimitable, à la...